Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Cameroun : deux présumés fabricants de boissons frelatées interpellés par la gendarmerie à Douala

Spécialisés dans la fabrication et la vente illicite des boissons gazeuses, les deux complices ont été interpellés par les éléments de l’état-major de la deuxième région de gendarmerie de Douala.

Ils se trouvaient dans leur « laboratoire » au quartier New-Bell dans le 2ème arrondissement de Douala au moment de leur interpellation le 18 février 2021 avant d’être présentés à la presse. Une enquête a été ouverte, à cet effet, pour élucider les mobiles exacts de cette supercherie ainsi que les conséquences que peuvent avoir ces boissons frelatées sur la santé des consommateurs.

Cette activité semble se porter bien au Cameroun car ce n’est pas la première fois que des fabricants de boissons frelatées se retrouvent dans les filets des forces de l’ordre. La dernière arrestation a eu lieu le 9 février 2021, avec la saisie d’un stock de boissons alcoolisées par la police a saisi aux environs de 2 h du matin au Camp-Sic Nlongkak à Yaoundé.

Selon des sources fiables, les éléments de la police ont interpellé, au cours d’une patrouille, un homme qui s’est identifié sous le nom de Waffo se promenant nuitamment avec deux cartons de Whisky. Après l’interrogation, ce dernier passera aux aveux et les conduira au quartier Elig-Edzoa dans la résidence d’un certain Tekam Nzali et de son épouse.

Le couple était détenteur d’une usine clandestine spécialisée dans la fabrication artisanale des boissons alcoolisées frelatées, entre autres, de faux champagnes de marques Ruinart, Moët et des whiskies impropres à la consommation tels que des Black Label, du Rhum de marque St James ainsi que des vins rouges. Mais aussi un fût d’éthanol, des vignettes CEMAC de plusieurs produits (Guiness, st James, Wilson, Moët, Black Label et autres), des bouchons et capsules de colorants, et même du cannabis.

En attendant, l’issue de l’enquête ouverte, les suspects ont été placés en détention provisoire.

Pour un média chrétien gratuit et sans pubblicité, soutenez le Journal Chrétien dès 1€

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.

Le Journal Chrétien accorde une place importante à la Bible, un instrument efficace mis par Dieu dans les mains des croyants pour leur enseigne les comportements adaptés à la volonté divine. Voilà pourquoi nous proposons des études bibliques et une application de ressources bibliques.

Tous ces services ont un coût. Le Journal Chrétien ne peut pas poursuivre son travail d’information et d'évangélisation sans des dons réguliers. Votre soutien financier nous est donc précieux.

❤️Faire un don pour soutenir le Journal Chrétien 

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts en France à hauteur de 66%.

Soutenez la mission du Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité. Si vous appréciez nos publications, faites un don pour nous permettre de poursuivre notre mission.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter