Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Burkina Faso : le gouvernement de transition engagé à restaurer le territoire national

Le Premier ministre de la transition du Burkina Faso, Albert Ouédraogo, a déclaré lundi que son gouvernement s’est engagé à intensifier la lutte contre le terrorisme et à restaurer les localités du pays sous contrôle des groupes terroristes.
S’exprimant devant la presse lundi, à l’issue d’une séance de prise de contact entre ses 25 ministres et le président le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, le chef du gouvernement Albert Ouédraogo a expliqué que son équipe va travailler conformément aux priorités définies dans la Charte et l’agenda de la transition et qui sont entre autres, la lutte contre le terrorisme, la restauration du territoire national et la réponse à la crise humanitaire.
« Cela doit passer par des réformes audacieuses. C’est pourquoi, au cours de cette séance de prise de contact, le chef de l’Etat a insisté sur un certain nombre d’attentes mais également sur un certain nombre de valeurs qui doivent guider l’action gouvernementale », a-t-il dit, ajoutant qu’il s’agit de l’intégrité, de la loyauté, de la rigueur et de la solidarité.
« Nous avons pris l’engagement de travailler avec abnégation à soulager les souffrances des populations et de restaurer notre pays dans ses limites territoriales. C’est pourquoi, j’appelle l’ensemble des Burkinabè, de tout bord à soutenir le nouveau gouvernement dans ses moments difficiles que traverse notre pays et dans la mise en œuvre de cette mission », a dit le Premier ministre.
Rendant un hommage aux éléments des forces de défense et de sécurité, M. Ouédraogo a déclaré : « La situation est certes difficile, mais pas hors de portée pour peu que nous ayons un sursaut patriotique pour mener le seul combat qui vaille qui est de sauver ce pays que nous ont légué nos ancêtres. »
Le Burkina Faso a entamé une période de transition de trois ans consécutive à la chute de Roch Marc Christian Kaboré par un putsch le 24 janvier.

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter