Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Von der Leyen doute d’un accord sur le pétrole russe lors du Conseil européen

DAVOS, Suisse (Reuters) – Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne ne parviendront vraisemblablement pas à un accord pour imposer un embargo sur le pétrole russe lors de la réunion extraordinaire du Conseil européen des 30 et 31 mai, a estimé mardi Ursula von der Leyen.

« Je ne pense pas que le sommet soit le bon endroit pour ce sujet », a déclaré à Reuters la présidente de la Commission européenne, en marge du Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

Ursula von der Leyen a ajouté que les discussions avec les Etats membres étaient en cours.

La Commission européenne a proposé d’imposer progressivement un embargo sur le pétrole russe d’ici la fin de l’année pour la plupart des Etats membres, tout en accordant des délais pour certains Etats dont la Hongrie.

Dans un courrier adressé au Conseil européen, le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, a indiqué que la réunion extraordinaire prévue la semaine prochaine ne devrait pas aborder le sujet de l’embargo sur le pétrole russe.

La Hongrie, l’allié le plus proche de Moscou au sein de l’UE, conditionne son abandon du pétrole brut russe au versement d’une compensation financière. Bruxelles a besoin que tous les États membres approuvent l’embargo pour pouvoir le mettre en œuvre.

Budapest estime qu’il lui faudrait plusieurs centaines de millions d’euros pour moderniser des infrastructures de pipeline et raffinage pour pouvoir se passer de pétrole russe, tandis qu’une modernisation complète de son réseau énergétique coûterait des milliards d’euros.

La nouvelle ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, s’est en revanche montrée plus optimiste quant à un accord des Vingt-Sept sur un sixième paquet de sanctions contre la Russie, incluant un embargo sur le pétrole russe.

Lors d’une conférence de presse à Berlin avec son homologue allemande, Annalena Baerbock, elle a estimé que les réticences seraient levées rapidement.

(Reportage Sabine Siebold et Jan Strupczewski, version française Matthieu Protard)

tagreuters.com2022binary_LYNXNPEI4N0WO-BASEIMAGE

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter