Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Union européenne veut prolonger de trois ans la compensation à Londres

Télécharger l'application du Journal Chrétien

par Huw Jones

LONDRES (Reuters) – L’Union européenne propose de reconduire pour trois ans à partir de juin l’autorisation accordée aux banques du bloc monétaire d’utiliser les chambres de compensation londoniennes, a annoncé mardi la commissaire européenne des services financiers.

Mairead McGuinness avait déjà annoncé en novembre dernier que cette autorisation serait prolongée pour une période non spécifiée à partir de juin 2022, date à laquelle elle doit expirer, afin de donner plus de temps pour transférer les opérations de compensation de Londres vers un pays de l’UE à la suite du Brexit.

« Nous consultons actuellement les États membres sur ce projet de décision d’équivalence, qui prendra la forme d’un acte d’exécution. Nous envisageons de proposer une prolongation de la décision d’équivalence de trois ans – jusqu’à fin juin 2025 », a déclaré un porte-parole de Mairead McGuinness dans un communiqué.

Les chambres de compensation interviennent comme intermédiaires entre vendeurs et acheteurs sur les marchés d’actions, d’obligations et de produits dérivés pour assurer la bonne exécution des transactions même en cas de défaut de l’une des parties.

Bruxelles cherche en vain à convaincre les banques de l’UE de délocaliser ces activités assurées par des opérateurs boursiers comme le London Stock Exchange – dont la branche LCH traite plus de 90% des opérations de compensation sur les couvertures (« swaps ») de taux d’intérêt en euros – vers la Deutsche Börse à Francfort.

Les banques ont prévenu que le fait de rendre obligatoire la relocalisation de la compensation se retournerait contre elles.

Mairead McGuinness a déclaré qu’elle lancerait dans les semaines à venir une consultation publique sur les mesures nécessaires pour faire de l’UE un centre de compensation attractif.

« Cette consultation publique alimentera une stratégie de compensation visant à réduire à moyen terme notre dépendance excessive vis-à-vis des chambres de compensation (« CCP ») britanniques », a déclaré le porte-parole de Mairead McGuinness.

(Reportage Huw Jones, version française Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI0H0LL-FILEDIMAGE

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter