Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Otan ne veut déployer ni armes nucléaires ni bases en Finlande, dit la PM finlandaise

(Corrigé pour préciser que la Première ministre a déclaré que l’Otan, et non la Finlande elle-même, n’avait pas manifesté d’intérêt pour la présence d’armes nucléaires ou de base en Finlande)

HELSINKI (Reuters) -L’Otan n’a manifesté aucun intérêt pour la présence d’armes nucléaires ou de bases militaires permanentes en Finlande, a déclaré la Première ministre finlandaise, Sanna Marin, dans un entretien publié jeudi par le quotidien italien Corriere della Sera à l’occasion d’une visite à Rome.

« Il me semble qu’il n’y a pas même un intérêt (au sein de l’Otan) pour le déploiement d’armes nucléaires ou l’ouverture de bases de l’Otan en Finlande », a-t-elle dit selon ses services.

La Finlande et la Suède ont formellement déposé mercredi leur candidature à une entrée dans l’Otan, l’invasion de l’Ukraine par la Russie les ayant convaincues de rompre avec la position de neutralité stratégique en vigueur depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale pour la première et depuis près de 200 ans pour la deuxième.

Cette double candidature a été saluée par les Etats-Unis et plusieurs membres européens de l’Alliance du traité de l’Atlantique Nord mais elle est critiquée par la Turquie ce qui risque de freiner le processus d’accession.

Sanna Marin, en visite à Rome où elle a rencontré mercredi le président du Conseil, Mario Draghi, s’est dite convaincue que les réticences d’Ankara pouvaient être surmontées par le dialogue.

« Je crois qu’à ce stade, l’important est de rester calme, de discuter avec la Turquie et d’autres pays membres, de répondre aux questions qui peuvent se poser et d’aplanir tous les malentendus », a-t-elle déclaré au Corriere della Sera.

Elle a précisé que la question du déploiement d’armes nucléaires de l’Otan et celle de l’ouverture de bases de l’alliance en Finlande n’étaient pas abordées dans les négociations avec l’alliance.

Son homologue suédoise, Magdalena Andersson, a elle aussi déclaré que son pays ne souhaitait accueillir ni des bases permanentes ni des armes nucléaires de l’Otan sur son sol.

La Turquie, qui a rejoint l’alliance en 1952, reproche à la Finlande et la Suède d’accueillir sur leur territoire des activistes liés à des organisations kurdes qu’elle considère comme terroristes et met en cause les embargos sur les exportations d’armes vers la Turquie décidés par Helsinki et Stockholm depuis 2019 après l’incursion de son armée en territoire syrien.

Le président finlandais, Sauli Niinisto, et la Première ministre suédoise doivent rencontrer dans la journée le président américain, Joe Biden, à Washington.

(Reportage Anne Kauranen à Helsinki et Maria Pia Quaglia Regondi à Milan, version française Marc Angrand, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2022binary_LYNXNPEI4I0A1-BASEIMAGE

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter