Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Le point d’indice des fonctionnaires revalorisé de 3,5% le 1er juillet

Je soutiens le Journal Chrétien

par Caroline Pailliez

PARIS (Reuters) – Le point d’indice qui sert de base de calcul à la rémunération des fonctionnaires sera revalorisé de 3,5% au 1er juillet, a annoncé mardi le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Stanislas Guerini.

Le ministre a reçu mardi matin les organisations syndicales de la Fonction publique pour leur annoncer les mesures d’aide au pouvoir d’achat envisagées pour les fonctionnaires et les contractuels face à l’accélération de l’inflation.

Le gouvernement s’était engagé à un dégel de ce point d’indice, qui n’a pas évolué depuis 2010, hormis une augmentation de 0,6% en 2016 et une autre de 0,6% en 2017.

Cette mesure, qui concerne les 5,7 millions d’agents de la Fonction publique, se chiffre à 7,5 milliards d’euros environ, selon le ministre qui précise que plus aucun agent ne sera ainsi payé au smic. Ils toucheront a minima 3,7% de plus que le smic.

Les syndicats demandaient une revalorisation allant de 3% pour la CFDT à 20% pour la CFTC.

« Le ministre est pleinement conscient de ne pas répondre à l’ensemble des sujets d’attractivité, de perspectives de carrière, de rémunération. Il faudra donc travailler pour agir sur la redéfinition en profondeur des rémunérations et des carrières dans la Fonction publique », a précisé le ministère dans un document transmis aux organisations syndicales durant la réunion.

Pour la CFDT, « les mesures annoncées aujourd’hui sont un premier pas non négligeable ».

« Certes, la CFDT attendait plus et mieux, y compris sur des mesures ciblées. Une hausse de la valeur du point d’indice de 3,5% est inédite, mais dans un contexte d’inflation tout aussi inédit », a dit à Reuters Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT Fonctions publiques.

D’autres mesures sur le pouvoir d’achat ont été annoncées, pour un coût global de 110 millions d’euros.

« PAS À LA HAUTEUR »

Elles comprennent, par exemple, un accès élargi au forfait mobilité durable, qui permet d’encourager le recours à des transports plus propres pour les trajets domicile-travail, ou encore la reconduction de la garantie individuelle de pouvoir d’achat en 2022, un mécanisme de compensation de la perte de pouvoir d’achat.

Les débuts de carrière des catégories B – agents d’encadrement intermédiaires – seront également revalorisés. Et l’Etat a aussi accepté de mieux compenser le coût des repas pris dans les restaurants administratifs.

A ces mesures s’ajoutent les augmentations individuelles des agents liées à leur avancement, qui sont de l’ordre de 1,5% en moyenne.

Pour la CGT, les réponses « apportées aujourd’hui ne sont pas à la hauteur ». « La valeur du point doit faire l’objet d’un effort d’ampleur inédite, que la CGT chiffre pour une première mesure à au moins 10% d’augmentation, mesure rétroactive au 1er janvier », écrit la fédération sur sa page Facebook.

La CGT souhaite une indexation de la valeur du point sur l’inflation, une revalorisation des débuts de carrière des catégories C – les fonctions d’exécution – et réclame, à tout le moins, la mise en place de réunions régulières sur ces sujets.

Force ouvrière estime également que les mesures sont « largement insuffisantes » au regard de la perte de pouvoir d’achat des agents dans les deux dernières décennies.

« On était peut-être à la croisée des chemins pour dire : ‘on sort des politiques d’austérité, on revient à minima mettre le même niveau que l’inflation en terme de valeur du point’ et même là, on n’y arrive pas », a déclaré Christian Grolier, le secrétaire général de FO Fonction publique qui consultera ses instances pour savoir si une mobilisation est possible sur ces questions à la rentrée.

L’UNSA salue le dégel du point mais estime, elle aussi, que la revalorisation ne compense pas la perte du pouvoir d’achat liée à l’explosion du coût de la vie.

Stanislas Guerini est convenu de revoir les organisations syndicales en septembre pour engager une refonte du système de rémunération et des parcours de carrière pour renforcer l’attractivité de la Fonction publique.

(Reportage Caroline Pailliez, rédigé par Myriam Rivet, édité par Nicolas Delame, Jean-Stéphane Brosse et Sophie Louet)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI5R0C4-BASEIMAGE

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Je fais un don

Votre don est déductible d’impôt à hauteur de 66 %, dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
Soutenir le Journal Chrétien, c’est aider au développement d’un média affranchi de toute influence mondaine ; c’est faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Évangile; c’est offrir aux chrétiens des ressources qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs.

Vos dons sont déductibles d’impôts

Chaque donateur bénéficie d’une réduction d’impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal émis par J’aime l’info, une association loi 1901, reconnue d’intérêt général, qui a pour objet le soutien au pluralisme de l’information et la défense d’une presse numérique indépendante et de qualité.

Comment nous soutenir?

Vous pouvez nous soutenir par:

1. carte bancaire ou par prélèvement automatique

Faites votre paiement par carte bancaire ou par prélèvement automatique  ici.

2. virement bancaire

Vous pouvez faire votre virement SEPA en adressant votre paiement à J’aime L’info pour qu’ils soient éligibles à une déduction fiscale, en précisant « don au Journal Chrétien » :

J’aime L’info
226 rue Saint-Denis
75002 Paris
IBAN : FR1240031000010000388072S04
BIC : CDCGFRPPXXX

3. chèque

Vous pouvez choisir de verser votre don en nous adressant un chèque libellé à l’ordre de :


Le Journal Chrétien - J’aime l’info
10-14 rue Jean Perrin
17000 La Rochelle, France

4. Paypal (sans déduction fiscale)

Vous pouvez également effectuer votre don par Paypal.

Toute l’équipe du Journal Chrétien vous remercie pour votre soutien et votre confiance.

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Tagschrétiens, chrétien, bible, bible audio, Dieu, Jésus, Jésus-Christ, évangélique, évangéliques, église, église évangélique, protestants, église protestante

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Recevez un message biblique par jour