Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Le Kremlin dit attendre de voir le plan de paix italien pour l’Ukraine

(Reuters) – La Russie n’a pas encore pris connaissance du plan de paix pour l’Ukraine évoqué par l’Italie mais elle espère le recevoir par voie diplomatique, a déclaré mardi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, a présenté les grandes lignes de ce plan la semaine dernière et a dit en avoir discuté avec le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, pendant une visite à New York.

« Nous n’avons pas encore vu (le plan). Nous espérons qu’il va nous être transmis par voie diplomatique et que nous pourrons en prendre connaissance », a commenté Dmitri Peskov.

Luigi Di Maio a suggéré vendredi pendant une conférence de presse que des organisations internationales comme l’Onu, l’Union européenne et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) interviennent en tant que facilitateurs pour permettre, dans un premier temps, la mise en oeuvre de cessez-le-feu locaux en Ukraine.

Outre Antonio Guterres, le chef de la diplomatie italienne a indiqué avoir présenté les grandes lignes de ce plan à des représentants des pays membres du G7.

L’ancien président russe Dmitri Medvedev, aujourd’hui vice-président du Conseil de sécurité russe, a réservé un accueil glacial à cette initiative et à toute autre proposition qui pourrait émaner des pays occidentaux.

« Il semble que (le plan) n’a pas été élaboré par des diplomates mais par de petits politologues qui ont lu beaucoup de journaux provinciaux et ne se basent que sur les mensonges ukrainiens », a-t-il écrit sur son compte Telegram.

Le président du Conseil italien Mario Draghi, dont le pays dépendait fortement du gaz russe avant la guerre, a réclamé à maintes reprises un cessez-le-feu en Ukraine. La coalition au pouvoir à Rome est divisée sur la livraison de davantage d’armes à l’armée ukrainienne.

(Reuters, version française Tangi Salaün, édité par Sophie Louet)

tagreuters.com2022binary_LYNXNPEI4N0H1-BASEIMAGE

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter