Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La Russie doit être « dénazifiée », déclare Maria Aliokhina des Pussy Riot

Télécharger l'application du Journal Chrétien

BERLIN (Reuters) – La Russie, et non l’Ukraine, a besoin d’être « dénazifiée », a déclaré jeudi Maria Aliokhina, membre du groupe punk Pussy Riot qui est parvenue à fuir la Russie déguisée en livreuse de repas.

Le groupe, qui n’a eu de cesse depuis 2012 de dénoncer la politique du Kremlin au prix de condamnations judiciaires, entamait ce jeudi à Berlin une série de concerts contre la guerre en Ukraine.

En marge d’une répétition, Maria Aliokhina a déclaré à Reuters Television que les Russes devaient engager une réflexion sur ce conflit, au même titre que les Allemands après la Seconde guerre mondiale et la capitulation du Troisième Reich.

« Je n’ai aucune idée de ce que donnera cette réflexion, mais sans elle, le pays (la Russie) n’a pas le droit d’exister – comme ce fut le cas de l’Allemagne après la Seconde Guerre mondiale. C’est la Russie qui doit être ‘dénazifiée’, pas l’Ukraine », juge-t-elle.

Vladimir Poutine présente l’invasion de l’Ukraine, lancée le 24 février, comme une opération de « dénazification » de l’ancien République soviétique.

Maria Aliokhina estime également que le président russe et les généraux russes devraient être jugés par un tribunal.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, n’a pas souhaité commenter les propos de Maria Aliokhina, qui répétait une nouvelle chanson sur la guerre en Ukraine.

« Nous l’avons écrite il y a deux semaines. C’est contre la guerre, contre la guerre que (Vladimir) Poutine a déclenchée contre l’Ukraine », a-t-elle précisé. 

(Reportage par Daria Shamonova; Écrit par Madeline Chambers ; version française Dina Kartit, édité par Sophie Louet)

tagreuters.com2022binary_LYNXNPEI4B0W4-BASEIMAGE

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter