Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La Russie affirme contrôler la région de Louhansk après la prise de Lyssytchansk

Je soutiens le Journal Chrétien

par Tom Balmforth, Max Hunder et Simon Lewis

KYIV/KONSTYANTYNIVKA, Ukraine (Reuters) – La Russie a annoncé dimanche avoir pris le contrôle total de la région de Louhansk, dans l’est de l’Ukraine, après que son armée, appuyée par des forces séparatistes pro-russes, s’est emparée de la ville de Lyssytchansk.

Les autorités ukrainiennes n’ont pas confirmé cette information. Youri Sak, conseiller du ministre ukrainien de la Défense, a dit à Reuters par téléphone ne pouvoir « confirmer que Lyssytchansk est sous le contrôle total » des Russes.

L’armée russe, avec le soutien des forces séparatistes locales, concentre ses opérations sur les provinces de Louhansk et Donetsk, dans le Donbass (Est), pour en déloger les forces ukrainiennes.

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a informé le président Vladimir Poutine de la « libération » de la région de Louhansk, dans l’est de l’Ukraine, par l’armée russe et les forces séparatistes pro-russes locales, ont annoncé ses services dimanche.

Le ministère russe avait auparavant indiqué, via l’agence Tass, que les troupes russes avaient conquis Lyssytchansk, dernier bastion des forces ukrainiennes dans l’est de l’Ukraine, et les villages alentour.

Selon une note de l’Institut pour l’étude de la guerre, basé à Washington, les forces ukrainiennes « se sont semble-t-il délibérément retirées de Lyssytchansk, ce qui a conduit à la prise de la ville par les Russes le 2 juillet ».

L’armée russe s’est emparée en juin de Sievierodonetsk, sur la rive opposée de la Donets, après de violents combats.

Le maire de Sloviansk, autre ville de l’Est, a rapporté sur Telegram que six personnes avaient été tuées par des bombardements russes dimanche. Vadim Lyakh affirme que les tirs de roquettes, très violents, ont provoqué une quinzaine d’incendies.

La porte-parole de l’administration régionale de Donetsk, Tetiana Ihnatchenko, a dit dans des médias ukrainiens que 15 personnes avaient été blessées dans l’attaque.

TROIS MORTS à BELGOROD

Le ministère russe de la Défense a également fait état dimanche de frappes russes sur des infrastructures militaires à Kharkiv, dans le nord-est du pays.

Dans la ville russe de Belgorod, à environ 70 km de Kharkiv, le gouverneur Viatcheslav Gladkov a dit sur Telegram qu’au moins trois personnes avaient été tuées et des dizaines d’habitations détruites dimanche dans de violentes explosions.

Il a ajouté qu’au moins quatre personnes avaient été blessées et deux hospitalisées, dont un garçon de 10 ans, dans cette ville de quelque 400.000 habitants à une quarantaine de kilomètres au nord de la frontière ukrainienne.

Au moins 11 immeubles résidentiels et 39 maisons ont été endommagés, a-t-il précisé.

Andreï Klishas, membre du Conseil de la Fédération de Russie, a dénoncé des bombardements ukrainiens et appelé à une ferme riposte.

« La mort de civils et la destruction d’infrastructures civiles à Belgorod est une agression directe de la part de l’Ukraine et impose la plus sévère des réponses – y compris militaire », a-t-il écrit sur Telegram.

Les autorités ukrainiennes n’avaient pas réagi dans l’immédiat et Reuters n’a pu vérifier de façon indépendante les déclarations russes.

Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine le 24 février, Moscou a accusé Kyiv de plusieurs attaques sur Belgorod et les régions à la frontière ukrainienne.

BOMBARDEMENTS SUR MIKOLAÏV

L’armée ukrainienne a par ailleurs bombardé une base militaire russe dans la ville occupée de Melitopol, dans le sud de l’Ukraine, a dit le maire – exilé – de la ville, Ivan Fedorov, dans une vidéo postée sur Telegram.

Le chef d’état-major des forces armées ukrainiennes a déclaré que l’aviation ukrainienne avait effectué une quinzaine de sorties sur des points de conflit et « qu’une vingtaine d’unités d’équipement ennemi et deux dépôts de munitions » avaient été détruits.

A Melitopol, dans l’oblast de Zaporijjia, l’armée ukrainienne a mené une trentaine de frappes, selon Ivan Fedorov.

L’agence russe RIA rapporte des frappes ukrainiennes sur la zone de l’aérodrome, sans préciser la nature des cibles.

Evgueni Balitsky, dirigeant du conseil pro-russe de la région de Zaporijjia, a affirmé sur Telegram que les frappes avaient visé l’aérodrome et n’avaient pas fait de blessés. Plusieurs maisons voisines ont été endommagées, a-t-il dit.

Reuters n’a pu vérifier ces informations de façon indépendante.

Dans le Sud, l’armée russe affirme avoir bombardé des postes de commande de l’armée ukrainienne à Mykolaïv, une ville proche du port stratégique d’Odessa, sur la mer Noire.

« Les occupants russes mènent des attaques à la roquette », a déclaré dimanche le chef d’état-major des forces armées ukrainiennes.

(Reportage Bureaux de Reuters, rédigé par Lincoln Feast, version française Sophie Louet)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI6204W-BASEIMAGE

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Je fais un don

Votre don est déductible d’impôt à hauteur de 66 %, dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
Soutenir le Journal Chrétien, c’est aider au développement d’un média affranchi de toute influence mondaine ; c’est faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Évangile; c’est offrir aux chrétiens des ressources qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs.

Vos dons sont déductibles d’impôts

Chaque donateur bénéficie d’une réduction d’impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal émis par J’aime l’info, une association loi 1901, reconnue d’intérêt général, qui a pour objet le soutien au pluralisme de l’information et la défense d’une presse numérique indépendante et de qualité.

Comment nous soutenir?

Vous pouvez nous soutenir par:

1. carte bancaire ou par prélèvement automatique

Faites votre paiement par carte bancaire ou par prélèvement automatique  ici.

2. virement bancaire

Vous pouvez faire votre virement SEPA en adressant votre paiement à J’aime L’info pour qu’ils soient éligibles à une déduction fiscale, en précisant « don au Journal Chrétien » :

J’aime L’info
226 rue Saint-Denis
75002 Paris
IBAN : FR1240031000010000388072S04
BIC : CDCGFRPPXXX

3. chèque

Vous pouvez choisir de verser votre don en nous adressant un chèque libellé à l’ordre de :


Le Journal Chrétien - J’aime l’info
10-14 rue Jean Perrin
17000 La Rochelle, France

4. Paypal (sans déduction fiscale)

Vous pouvez également effectuer votre don par Paypal.

Toute l’équipe du Journal Chrétien vous remercie pour votre soutien et votre confiance.

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Tagschrétiens, chrétien, bible, bible audio, Dieu, Jésus, Jésus-Christ, évangélique, évangéliques, église, église évangélique, protestants, église protestante

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Recevez un message biblique par jour