Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La Russie affirme contrôler la région de Louhansk après la prise de Lyssytchansk

Je fais un don

par Tom Balmforth, Max Hunder et Simon Lewis

KYIV/KONSTYANTYNIVKA, Ukraine (Reuters) – La Russie a annoncé dimanche avoir pris le contrôle total de la région de Louhansk, dans l’est de l’Ukraine, après que son armée, appuyée par des forces séparatistes pro-russes, s’est emparée de la ville de Lyssytchansk.

Les Ukrainiens disent s’être retirés d’eux-mêmes de la ville de Lyssytchansk pour sauver la vie de leurs hommes.

L’armée russe, avec le soutien des forces séparatistes locales, concentre ses opérations sur les provinces de Louhansk et Donetsk, dans le Donbass (Est), pour en déloger les forces ukrainiennes.

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a informé le président Vladimir Poutine de la « libération » de la région de Louhansk, dans l’est de l’Ukraine, par l’armée russe et les forces séparatistes pro-russes locales, ont annoncé ses services dimanche.

Le ministère russe avait auparavant indiqué, via l’agence Tass, que les troupes russes avaient conquis Lyssytchansk, dernier bastion des forces ukrainiennes dans l’est de l’Ukraine, et les villages alentour.

Les forces ukrainiennes ont dit qu’elles avaient été forcées de se retirer. « Continuer de défendre la ville aurait eu des conséquences fatales. Pour préserver la vie des combattants ukrainiens, la décision a été prise de se retirer », ont-elles dit dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

Les autorités ukrainiennes, pour qui l’utilisation du mot « libération » pour qualifier la prise de Lyssytchansk constitue de la propagande russe, ont fait état d’un important déploiement de barrages d’artillerie dans les zones résidentielles.

« Ce n’est pas une trahison ! Quand vous écrivez – ‘ils se sont rendus, ont laissé tombé, ont abandonné’, pensez d’abord et surtout au chemin à parcourir pour la victoire, aux soldats qui défendent la ville, certains au prix de leur vie », a écrit le gouverneur de la région de Luhansk, Serhiy Haidai, sur Telegram.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a promis dimanche de reprendre le contrôle de la zone grâce à la livraison de nouvelles armes.

L’armée russe s’est emparée en juin de Sievierodonetsk, sur la rive opposée de la Donets, après de violents combats.

Le maire de Sloviansk, autre ville de l’Est, a rapporté sur Telegram que six personnes avaient été tuées par des bombardements russes dimanche. Vadim Lyakh affirme que les tirs de roquettes, très violents, ont provoqué une quinzaine d’incendies.

La porte-parole de l’administration régionale de Donetsk, Tetiana Ihnatchenko, a dit dans des médias ukrainiens que 15 personnes avaient été blessées dans l’attaque.

TROIS MORTS à BELGOROD

Le ministère russe de la Défense a également fait état dimanche de frappes russes sur des infrastructures militaires à Kharkiv, dans le nord-est du pays.

Dans la ville russe de Belgorod, à environ 70 km de Kharkiv, le gouverneur Viatcheslav Gladkov a dit sur Telegram qu’au moins trois personnes avaient été tuées et des dizaines d’habitations détruites dimanche dans de violentes explosions.

Il a ajouté qu’au moins quatre personnes avaient été blessées et deux hospitalisées, dont un garçon de 10 ans, dans cette ville de quelque 400.000 habitants à une quarantaine de kilomètres au nord de la frontière ukrainienne.

Au moins 11 immeubles résidentiels et 39 maisons ont été endommagés, a-t-il précisé.

Andreï Klishas, membre du Conseil de la Fédération de Russie, a dénoncé des bombardements ukrainiens et appelé à une ferme riposte.

« La mort de civils et la destruction d’infrastructures civiles à Belgorod est une agression directe de la part de l’Ukraine et impose la plus sévère des réponses – y compris militaire », a-t-il écrit sur Telegram.

Les autorités ukrainiennes n’avaient pas réagi dans l’immédiat et Reuters n’a pu vérifier de façon indépendante les déclarations russes.

Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine le 24 février, Moscou a accusé Kyiv de plusieurs attaques sur Belgorod et les régions à la frontière ukrainienne.

BOMBARDEMENTS SUR MIKOLAÏV

L’armée ukrainienne a par ailleurs bombardé une base militaire russe dans la ville occupée de Melitopol, dans le sud de l’Ukraine, a dit le maire – exilé – de la ville, Ivan Fedorov, dans une vidéo postée sur Telegram.

Le chef d’état-major des forces armées ukrainiennes a déclaré que l’aviation ukrainienne avait effectué une quinzaine de sorties sur des points de conflit et « qu’une vingtaine d’unités d’équipement ennemi et deux dépôts de munitions » avaient été détruits.

A Melitopol, dans l’oblast de Zaporijjia, l’armée ukrainienne a mené une trentaine de frappes, selon Ivan Fedorov.

L’agence russe RIA rapporte des frappes ukrainiennes sur la zone de l’aérodrome, sans préciser la nature des cibles.

Evgueni Balitsky, dirigeant du conseil pro-russe de la région de Zaporijjia, a affirmé sur Telegram que les frappes avaient visé l’aérodrome et n’avaient pas fait de blessés. Plusieurs maisons voisines ont été endommagées, a-t-il dit.

Reuters n’a pu vérifier ces informations de façon indépendante.

Dans le Sud, l’armée russe affirme avoir bombardé des postes de commande de l’armée ukrainienne à Mykolaïv, une ville proche du port stratégique d’Odessa, sur la mer Noire.

« Les occupants russes mènent des attaques à la roquette », a déclaré dimanche le chef d’état-major des forces armées ukrainiennes.

(Reportage Bureaux de Reuters, rédigé par Lincoln Feast, version française Sophie Louet)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI63034-BASEIMAGE

Soutenez le Journal Chrétien

Je fais un don

Le Journal Chrétien est un média indépendant, financé par les dons de ses lecteurs. Si vous souhaitez nous aider et participer à notre développement, vous pouvez le faire en faisant un don défiscalisé.

Quatre bonnes raisons de soutenir le Journal Chrétien

Il existe quatre bonnes raisons de sauter le pas :

Raison 1 : un maillon indispensable dans le paysage médiatique

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps. Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Raison 2 : un financement indépendant

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique francophone : totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre et sans publicité. Il ne perçoit ni subvention publique, ni soutien privé d’une multinationale ou d’une église, ce qui lui permet de fournir une information libre de tout conflit d’intérêt.

Les ressources du Journal Chrétien sont entièrement privées et reposent exclusivement sur la générosité des chrétiens qui comprennent que le développement d’un tel média est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Évangile.

Raison 3 : une activité pluridisciplinaire

La Journal Chrétien finance des projets dans plusieurs domaines susceptibles d’intéresser les chrétiens. Voici quelques-uns des projets développés par l’équipe du Journal Chrétien :

– Un réseau social chrétien. Chretiens.net est le premier réseau social des chrétiens évangéliques. Son principe est identique à celui de Facebook. L’utilisateur dispose d’un compte, ajoute d’autres personnes comme amis, peut poster des textes, des photos et des vidéos, navigue sur un fil d’actualité pour voir les nouvelles de ses amis, peut créer des pages et des groupes ou encore dialoguer en direct.

– Une plateforme d’étude bibliqueBible audio est un site de ressources bibliques destiné aux pays en développement, où les chrétiens pauvres ont difficilement accès à la Bible. Il y a une vingtaine de traductions bibliques en plusieurs langues, trois commentaires verset par verset de la Bible, quatre dictionnaires bibliques, deux lexiques grec-français et hébreu-français, une concordance biblique, un atlas biblique interactif, un comparateur des versions de la Bible. Il est édité par le Journal Chrétien, service de presse en ligne ayant pour but de porter un regard chrétien sur la société où nous vivons.

– Un projet de chaîne chrétienneChrétiens TV est une chaîne de télévision chrétienne évangélique en cours de développement et qui s’adresse non seulement aux chrétiens et aux responsables d’églises, mais à toute personne qui cherche un sens à sa vie. La chaîne étant à ses débuts, sa diffusion se fait uniquement par Internet (Youtube, Facebook, Twitter, Instagram, etc.  Son slogan : « Le média du Corps de Christ. »

– Deux applications chrétiennes. Nous avons développé deux applications chrétiennes qui sont d’une grande bénédiction pour de nombreux chrétiens.

Bible.audio est une application proposant des bibles audio (français+ anglais), un atlas biblique interactif, la bible interlinéaire, une concordance de la Bible, un comparateur de traductions de la Bible, des commentaires de la Bible verset par verset, des lexiques grec/ français et hébreu/ français avec audio, des dictionnaires bibliques, etc. Téléchargez l’application Bible.audio sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play. (appareils Android).

Le Journal Chrétien est une application chrétienne qui développe un regard chrétien sur l’actualité et sur la société où nous vivons. Elle œuvre pour éclairer les consciences en vue d’une société juste et fraternelle. Téléchargez l’application du Journal Chrétien sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play (appareils Android).

Raison 4 : un engagement intelligent

Le Journal Chrétien est un média reconnu par la Commission paritaire des publications et agences de presse du Ministère de la Culture et permet la défiscalisation.

Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. 

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Toute l’équipe du Journal Chrétien vous remercie pour votre soutien et votre confiance.

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Tagschrétiens, chrétien, bible, bible audio, Dieu, Jésus, Jésus-Christ, évangélique, évangéliques, église, église évangélique, protestants, église protestante

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Recevez un message biblique par jour