Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée par la cour d’appel de Paris

PARIS (Reuters) – La cour d’appel de Paris a rejeté mercredi la demande de remise en liberté de Patrick Balkany dans le volet « blanchiment » des affaires liées au maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), qui reste donc en détention.

La justice avait accepté fin octobre une demande similaire de l’élu Les Républicains (LR), cette fois dans le volet « fraude fiscale », tout en conditionnant sa libération au versement d’une caution de 500.000 euros.

Incarcéré depuis le 13 septembre à la prison de la Santé, à Paris, Patrick Balkany invoquait notamment son état de santé, celui d’un homme de 71 ans souffrant de plusieurs pathologies, pour justifier sa demande.

Les magistrats d’appel ont jugé que celle-ci était recevable sur la forme mais l’ont rejetée sur le fond, sans donner davantage d’explications à l’audience.

L’avocat Antoine Vey, qui seconde Éric Dupond-Moretti dans la défense de Patrick Balkany, s’est refusé à commenter cette décision, précisant seulement qu’il attendait de prendre connaissance « des termes de l’arrêt » avant de s’exprimer.

Isabelle Balkany, elle aussi condamnée lors des deux procès de l’automne mais laissée libre, s’efforçait ces derniers jours de réunir les 500.000 euros réclamés en guise de caution le mois dernier.

Celui qui s’est fait élire pour la première fois en 1983 à la mairie de Levallois purge une peine de cinq ans pour blanchiment de fraude fiscale aggravé et de quatre ans pour fraude fiscale, des accusations qu’il dément partiellement.

Il a fait appel de ces deux jugements.

(Simon Caraud, édité par Jean-Michel Bélot)

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Patrick Balkany

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter