Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La France face à la problématique du déconfinement

Le Gouvernement français a prévu de procéder au déconfinement à partir du 11 mai prochain. Mais les contours de cette opération restent encore à définir… 

Le dimanche 19 avril, c’est un Édouard Philippe tendu et discipliné, qui s’est adressé à la France en compagnie du ministre de la santé, Olivier Veran. Il s’agissait d’une conférence de presse dans laquelle les deux responsables devaient s’exprimer sur le déconfinement, et principalement sur son modus operandi.

La semaine dernière, Emmanuel Macron s’était déjà exprimé sur le sujet. C’est d’ailleurs lui, lors d’une énième adresse à la nation française, qui avait fixé comme horizon la date du 11 mai qui mettrait un terme au confinement total en vigueur depuis le 17 mars.

Sauf que ce confinement pose plusieurs questions. Déjà, le président Macron avait parlé de rouvrir progressivement les établissements scolaires, et puis de le faire suivant le contexte épidémiologique de chaque Région. Il a aussi parlé d’isoler les personnes vulnérables au-delà de la durée de ce confinement, et enfin il a abordé la question des masques et aussi celle des tests systématiques.

Ce sont ces sujets que le Premier ministre a tenu à préciser dimanche dernier. Car une reprise scolaire pourrait inquiéter plusieurs parents d’élèves, qui sont alarmés à l’idée de voir leurs enfants contracter le virus à l’établissement et puis le ramener à la maison. Il y a aussi les instituteurs.trices et les enseignant.e.s qui ont fait part de leurs préoccupations, ce qui devra amener le Gouvernement à bien réfléchir sur les questions de cette reprise : la discipline des enfants, la désinfection des salles de classe, l’encadrement à la cantine, les rapports élèves-enseignants, etc.

Le Premier ministre est aussi revenu sur le problème des séniors. Car un déconfinement en fonction de l’âge, comme envisagé par le président de la République, les exclurait de la société en quelque sorte et prolongerait leur sentiment d’isolement. Édouard Philippe a donc tenu à rappeler que les modalités n’étaient pas encore fixées, mais que ce confinement prolongé ne serait pas obligatoire (mais qu’il concernerait les personnes âgées de plus de 65 ans ou présentant des comorbidités qui les rendrait vulnérables face au virus). Il a aussi appelé à la responsabilité individuelle des Français pour comprendre l’utilité de cette mesure qui n’a rien de discriminatoire.

Enfin, les deux ministres ont rassuré les populations en promettant une grosse production de masques dans les semaines à venir, dans l’ordre de 17 millions tous les sept jours. Ils sont également revenus sur les tests virologiques qui seront systématiquement effectués sur tout individu présentant les symptômes du covid-19. Des tests sérologiques seront également effectués à grande échelle sur la population, afin de déterminer le taux de personnes entrées en contact avec le virus et de pouvoir ainsi déduire le niveau de l’immunité collective.

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

doualatour@yahoo.fr

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter