Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Damien Abad réfute les accusations de viol et reste ministre

Damien Abad a une nouvelle fois réfuté lundi « avec la plus grande des fermetés » les accusations de viol à son encontre et a annoncé qu’il restait ministre des Solidarités et candidat aux élections législatives du mois prochain en France.

« Un homme innocent doit-il démissionner ? Je ne crois pas », a-t-il déclaré lors d’une courte intervention devant des journalistes.

Au lendemain de l’entrée de Damien Abad dans le gouvernement formé vendredi, le site Mediapart a publié le témoignage de deux femmes accusant le nouveau ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées de viols en 2010 et 2011. L’une d’elles a porté plainte, classée sans suite.

« Je conteste les accusations à mon encontre avec la plus grande des fermetés », a répété Damien Abad lundi, après avoir déjà publié un communiqué en ce sens dimanche.

« Ces accusations m’infligent (…) une blessure profonde », a-t-il poursuivi. « Ce sont ici ma dignité et mon intégrité qui s’en trouvent atteintes. Je le répète avec fermeté, je n’ai jamais violé une seule femme de ma vie. »

« Désormais je me consacre à ma mission de ministre (…) et je suis aussi pleinement engagé dans ma campagne législative comme candidat » à sa réélection dans l’Ain.

A l’issue du premier conseil des ministres du nouveau gouvernement lundi matin, Olivia Grégoire, porte-parole du gouvernement, a déclaré que le président de la République Emmanuel Macron et la Première ministre Elisabeth Borne considéraient que « la justice est la seule à devoir et à pouvoir trancher ».

La porte-parole du gouvernement a ajouté qu’Elisabeth Borne avait eu ce week-end un « échange franc et direct » à ce sujet avec son ministre des Solidarités.

La Première ministre a déclaré dimanche qu’il ne pouvait y avoir « aucune impunité » et que « si la justice est à nouveau saisie, on tirera toutes les conséquences ».

(Rédigé par Nicolas Delame et Bertrand Boucey)

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter