Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Emmanuel Macron et Marine Le Pen en tête des intentions de vote au premier tour

Le premier tour de l’élection présidentielle est prévu ce dimanche 10 avril en France. Parmi les douze candidats qui ont officiellement battu campagne, seuls trois ont franchi la barre symbolique des 10% des intentions de vote au premier tour et sont en capacité de se qualifier au second tour, selon les derniers sondages.
Il s’agit du président sortant Emmanuel Macron toujours en tête des enquêtes d’opinion avec 27 % des intentions de vote au premier tour, selon les dernières enquêtes Ifop, Ipsos et Opinion Way en date du mercredi 6 avril.
Dans son programme politique, M. Macron s’est fixé comme objectif de faire de la France dans les cinq prochaines années, une nation « plus indépendante », dans un contexte mondial de plus en plus marqué par des crises multiples.
Indépendance militaire avec une augmentation du budget des armées d’ici 2025, indépendance agricole, industrielle et productive avec, notamment la construction de six réacteurs nucléaires dans le domaine énergétique, a annoncé le président sortant.
Le candidat du mouvement « la République en marche » a également mis en avant pendant la campagne, ses réalisations que sont entre autres, la réduction des impôts comme la taxe d’habitation, la baisse de l’impôt sur le revenu ou encore la réduction du chômage.
Marine Le Pen, candidate d’extrême droite arrive en seconde position et réduit l’écart avec le président sortant. Elle est désormais créditée à la date du mercredi 6 avril, de 23,5% des intentions de vote dans l’enquête Ifop, 23% dans Opinion-way et de 22% dans l’enquête Ipsos.
La candidate nationaliste reste fidèle à sa ligne anti-immigration. « Un Etranger en situation irrégulière ne sera jamais régularisable », a-t-elle déclaré en meeting à Perpignan. La suppression du droit du sol et le durcissement des règles de naturalisation sont également au coeur de son programme politique. A ce combat contre l’immigration s’ajoute celui contre « l’islamisme politique » sur fond d’interdiction du port du voile dans l’espace public.
Jean-Luc Mélenchon, candidat de l’Union populaire (gauche) figure en troisième position, et pourrait créer la surprise à cette élection selon certains observateurs. M. Mélenchon a vite surclassé dans les sondages, le candidat d’extrême droite Eric Zemmour et la candidate de droite Valerie Pécresse. Il engrange ainsi 17,5 % des voix dans l’enquête Ifop, 17 % dans celle d’Ipsos et de 16 % chez Opinion Way.
Cette dynamique s’explique surtout par le projet politique du candidat de l’Union populaire, notamment axé sur l’inflation et le pouvoir d’achat. Jean-Luc Mélenchon propose le « blocage immédiat » des prix des produits de première nécessité dont le gaz et l’électricité, en réponse à l’inflation.
Le candidat de gauche le mieux placé selon les sondages plaide également en faveur des 35 heures hebdomadaire de durée du travail et la majoration des heures supplémentaires ainsi que l’augmentation du SMIC de 1.269 à 1.400 euros nets par mois.
Les candidats Eric Zemmour (extrême droite) et Valerie Pécresse (droite) arrivent en quatrième position (ex-aequo) et se situent entre 8,5 à 9% des intentions de vote. Yannick Jadot, le candidat écologiste récolte 6%, le candidat communiste Fabien Roussel 3,5%, et Jean Lassalle 2,5%.
La participation reste cependant l’inconnue décisive de ce scrutin. La crainte d’une abstention record grandit chez les candidats et les instituts de sondages après une campagne électorale parasitée par le conflit russo-ukrainien et ses conséquences, mais aussi par la crise sanitaire qui a empêché la tenue de grands meetings politiques.
Selon une enquête Ipsos/Sopra Steria réalisée pour France Inter, 30% des électeurs, interrogés à douze jours du premier tour, ne sont pas sûrs d’aller voter, ce qui serait un « record d’abstention » pour un premier tour dans la Vème République selon les sondeurs. L’on retrouve ces abstentionnistes potentiels chez les ménages modestes comme les ouvriers (36%), les employés (35%) et les foyers à revenu mensuel inférieur à 2000 euros (37%), précise l’enquête.

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter