Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

UniCredit fait mieux que prévu, renonce à son projet en Russie

Télécharger l'application du Journal Chrétien

MILAN (Reuters) – UniCredit a annoncé vendredi des résultats supérieurs aux prévisions pour l’ensemble de l’année, bien que des effets ponctuels liés à la nouvelle stratégie de l’administrateur délégué Andrea Orcel aient entraîné une perte au quatrième trimestre.

La deuxième banque italienne a par ailleurs confirmé l’abandon de son projet d’offre sur la banque russe Otkritie Bank en raison des tensions géopolitiques entre Moscou et l’Ukraine.

Plus tôt ce mois-ci, des informations de presse concernant un intérêt d’Unicredit pour Otkritie Bank avaient provoqué une baisse du cours de Bourse de la banque italienne.

A Milan, l’action Unicredit gagnait vendredi 0,3% dans la matinée.

Unicredit a dégagé des revenus pour 2021 de 18 milliards d’euros, soit plus que sa prévision de plus de 16 milliards d’euros. Son bénéfice sous-jacent s’est élevé à 3,9 milliards d’euros, contre une prévision de plus de 3,7 milliards.

Les coûts de restructuration et d’autres charges liées aux cessions d’actifs jugés non stratégiques, dans le cadre du plan 2022-2024 qu’Andrea Orcel a dévoilé début décembre, ont toutefois entraîné une perte de 1,44 milliard d’euros pour le trimestre d’octobre à décembre.

Selon un consensus fourni par la société, les analystes tablaient en moyenne sur une perte de 1,15 milliard d’euros pour la période.

Unicredit a confirmé qu’il distribuerait 3,75 milliards d’euros aux actionnaires sur les résultats de 2021, comprenant un dividende en espèces de 1,17 milliard d’euros et un rachat d’actions de 2,58 milliards d’euros.

Par ailleurs, la banque italienne a annoncé vendredi avoir accepté de renouveler ses accords de partenariat d’assurance avec Allianz en Allemagne, en Italie et dans les pays d’Europe centrale et orientale.

Dans le cadre de cet accord, UniCredit pourra distribuer ses produits par l’intermédiaire de l’assureur allemand.

(Reportage Valentina Za; version française Elena Vardon, édité par Blandine Hénault)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI0R0CB-FILEDIMAGE

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter