Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Richemont prudent sur la Chine, les discussions sur YNAP se prolongent

par Silke Koltrowitz et Silvia Aloisi

ZURICH (Reuters) – Le groupe de luxe suisse Richemont a publié vendredi un bénéfice annuel inférieur aux attentes et adopté un ton prudent pour évoquer les perspectives de croissance du marché chinois, des annonces sanctionnées par une chute de son cours de Bourse.

Le numéro deux mondial du secteur, qui possède entre autres Cartier et la marque de montres de luxe IWC, n’a en outre fait état d’aucune avancée concrète des discussions en cours sur sa sortie du capital du distributeur en ligne YOOX Net-a-Porter (YNAP), qui reste un foyer de pertes.

Il a expliqué que les confinements en Chine pesaient pour l’instant sur ses performances, 40% de son réseau local de boutiques étant actuellement fermé, tandis que les tensions dans les chaînes d’approvisionnement et la remontée des taux d’intérêt pèsent sur ses perspectives de croissance aux Etats-Unis.

Sur le marché boursier suisse, l’action Richemont perdait 9,34% en milieu de matinée et entraînait dans son sillage plusieurs autres grands noms du luxe, dont Hermès (-1,18%) et LVMH (-0,69%).

Le président du groupe suisse, Johann Rupert, contrairement aux dirigeants de plusieurs de ses concurrents qui tablent sur un rebond rapide en Chine une fois levées les restrictions sanitaires, a déclaré que la deuxième économie mondiale pourrait souffrir davantage qu’anticipé.

« Même si la Chine sort de l’isolement, le rebond ne sera pas si rapide que cela, ce ne sera pas un rebond à trois chiffres », a-t-il dit.

Harry Barnick, analyste senior de Third Bridge, estime que les restrictions sanitaires freinent effectivement la croissance de Richemont sur un marché qui représente environ un quart de son chiffre d’affaires.

DES BÉNÉFICES DÉCEVANTS

« Avec la fermeture des magasins dans des marchés clés comme Shanghaï et des clients réticents à dépenser pour des produits de luxe dans d’autres villes, le pays qui avait dopé la consommation de produits de luxe en 2021 pourrait peser sur les perspectives globales de Richemont en 2022 », explique-t-il.

Le bénéfice net du groupe suisse a augmenté de 61% sur l’exercice 2021, clos fin mars, à 2,079 milliards d’euros, un résultat inférieur au consensus Refinitiv qui le donnait à 2,75 milliards.

Le chiffre d’affaires annuel a bondi de 44% à changes constants à 19,181 milliards d’euros, dépassant la médiane des estimations, qui ressortait à 18,78 milliards.

Ces résultats marquent « la première déception significative en matière de bénéfices dans le luxe », notent les analystes de Goldman Sachs.

Concernant les ventes en ligne, Richemont a déclaré que les discussions avec des interlocuteurs dont il n’a précisé ni le nombre ni l’identité étaient complexes mais qu’elles devraient être conclues « dans un avenir proche ».

« Nous sommes en pourparlers avec un certain nombre de partenaires et les pourparlers avancent bien », a dit Johann Rupert.

En novembre, son groupe avait annoncé discuter avec l’américain Farfetch de la vente d’une minorité du capital d’YNAP tout en essayant de convaincre d’autres investisseurs afin de transformer YNAP en une plate-forme neutre sans actionnaire de contrôle.

« L’absence d’accord avec Farfetch va peser comme une épée de Damoclès », estiment les analystes de Vontobel.

(Reportage Silke Koltrowitz et Silvia Aloisi; version française Marc Angrand et Federica Mileo, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2022binary_LYNXNPEI4J0AQ-BASEIMAGE

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter