Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’impasse à l’Opep+ risque d’entraîner une guerre des prix, selon l’AIE

Télécharger l'application du Journal Chrétien

L’impasse des négociations de l’Opep+ sur les niveaux de production de brut pourrait conduire à une guerre des prix, alors que les progrès dans la vaccination contre le COVID-19 nourrissent une hausse de la demande, a déclaré mardi l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

« Le risque d’une bataille de parts de marché, même s’il est minime, plane sur les marchés, tout comme le risque que les prix élevés du carburant alimentent l’inflation et nuisent à une reprise économique encore fragile », explique l’agence basée à Paris dans son rapport mensuel sur le marché pétrolier.

« L’impasse dans laquelle se trouve l’Opep+ signifie que, jusqu’à ce qu’un compromis puisse être trouvé, les quotas de production resteront aux niveaux de juillet. Dans ce cas, les marchés pétroliers se resserreront de manière significative alors que la demande rebondit après le plongeon causé par la pandémie de coronavirus en 2020 », indique l’AIE.

Un désaccord entre l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis a contraint les ministres de l’OPEP+, qui réunit les 13 pays de l’Opep et dix autres pays producteurs dont la Russie, à annuler la semaine passée des discussions visant à trouver un consensus sur la production pétrolière du groupement.

Les niveaux de stockage de pétrole dans la plupart des pays développés sont bien en dessous des moyennes historiques et les prélèvements sur les stocks de pétrole cet automne devraient être les plus importants depuis au moins une décennie.

« Les marchés pétroliers resteront probablement volatils tant que la politique de production de l’Opep+ ne sera pas clairement définie. Non seulement cette volatilité ne contribue pas à assurer une transition énergétique sûre et ordonnée, mais en plus elle nuit aux intérêts des producteurs et des consommateurs », souligne l’AIE.

(Reportage Noah Browning, version française Laura Marchioro, édité par Sophie Louet)

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter