Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Europe dans le rouge, l’aversion au risque domine

Télécharger l'application du Journal Chrétien

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes reculent dans les premiers échanges vendredi au lendemain de la nette baisse de Wall Street et à quelques jours de la réunion très attendue de la Réserve fédérale sur fond d’incertitudes sur l’inflation et la reprise économique.

À Paris, le CAC 40 perd 1,44% à 7.090,76 points vers 09h10 GMT. A Londres, le FTSE 100 cède 0,99% et à Francfort, le Dax recule de 1,53%.

L’indice EuroStoxx 50 est en baisse de 1,49%, le FTSEurofirst 300 de 1,4% et le Stoxx 600 de 1,38%.

Les indices de Wall Street ont fini en nette baisse jeudi et ce repli, après avoir gagné les places asiatiques, se propage à l’Europe.

Les investisseurs attendent avec nervosité la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed mardi et mercredi prochains dont ils attendent des indications sur le rythme du resserrement monétaire à venir.

Pour le moment, l’indice large Stoxx 600 affiche une perte d’environ 1% depuis le début de semaine et le CAC 40 de 0,7%.

L’indice Stoxx de la technologie en Europe perd 1,99% au lendemain du repli de 1,3% du Nasdaq, indiqué par les contrats à terme en baisse de 0,6% ce vendredi à l’ouverture.

La baisse de 20% du géant mondial du streaming Netflix dans les échanges en après-Bourse jeudi en réaction au nombre décevant de nouveaux abonnés à ses services au quatrième trimestre pèse sur la tendance.

C’est le secteur des ressources de base (-2,9%) qui accuse la plus forte baisse de la matinée.

Rio Tinto cède 3,12% après l’arrêt par la Serbie du projet d’exploitation d’une mine de lithium de 2,4 milliards de dollars pour des raisons environnementales.

Stellantis recule de 3,83% à 18,064 euros après la cession par Dongfeng Motor d’une participation de 1,28% au capital du constructeur franco-italien, à 18,30 euros par action.

Parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600, Siemens Energy abandonne 10,72% après avoir abaissé ses prévisions annuelles, sa filiale dans l’éolien Siemens Gamesa (-14,93%) ayant émis un nouvel avertissement sur son bénéfice 2022.

En hausse, Remy Cointreau gagne 1,29%, soutenu par le relèvement de conseil de HSBC à « acheter », et Soitec reprend 2,69% après avoir chuté de 18,2% la veille.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI0K0E2-FILEDIMAGE

Je fais un don
Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter