Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Les actions montent avec les résultats en attendant le PIB américain

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Wall Street devrait ouvrir en hausse alors que les Bourses européennes progressaient jeudi à mi-séance, des comptes trimestriels d’entreprises bien accueillis dans l’ensemble, aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis, creusant l’appétit des investisseurs pour les actifs risqués avant la publication d’indicateurs de premier plan.

Les contrats à terme sur indices donnent un gain de 0,85% pour le Dow Jones, de 1,58% pour le Standard & Poor’s-500 et de 2,23% pour le Nasdaq, qui devrait bénéficier des bons résultats publiés mercredi par Meta Platforms, propriétaire de Facebook.

À Paris, le CAC 40 gagne 1,66% à 6.551,99 vers 11h15 GMT. À Francfort, le Dax prend 1,56% et à Londres, le FTSE s’octroie 1%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 1,07%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 1,64% et le Stoxx 600 de 1,11%.

Les valeurs technologiques sont en vedette ce jeudi et tirent les marchés vers le haut après les résultats jugés rassurants de Meta qui a fait état d’un nombre d’utilisateurs quotidiens actifs du réseau Facebook supérieur aux attentes au premier trimestre, faisant s’envoler son action de 17,7% dans les échanges en avant-Bourse.

« Les marchés étaient assez craintifs au début de la saison des résultats mais les résultats de Meta semblent avoir calmé le jeu », a déclaré Kaspar Hense, gérant chez Bluebay Asset Management.

Les investisseurs n’en oublient pas pour autant les divers sujets d’inquiétude qui ébranlent les marchés depuis des semaines voire des mois à savoir la guerre en Ukraine, la crise du COVID-19 en Chine, la politique monétaire et l’inflation.

Ils prendront connaissance à 12h00 GMT de la première estimation de l’indice des prix à la consommation en Allemagne qui pourrait s’être stabilisé à 7,6% sur un an en avril selon le consensus Reuters.

La publication une demi-heure plus tard de la performance du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au premier trimestre constitue l’autre grand rendez-vous macroéconomique du jour.

Les économistes interrogés par Reuters anticipent une croissance de 1,1% sur un an, ce qui marquerait un net ralentissement après 6,9% sur les trois derniers mois de 2021 et la plus faible hausse depuis la récession engendrée par la pandémie.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Dans le sillage de Meta, les valeurs de croissance telles qu’Apple, Amazon – qui publieront leurs résultats après la clôture -, Microsoft et Tesla sont indiquées en hausse de 1,7% à 3,4%.

Le fabricant de semi-conducteurs Qualcomm prend plus de 8% en avant-Bourse, soutenu par des résultats et prévisions trimestriels meilleurs que prévu.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, le secteur technologique s’octroie 2,99%, parmi les plus fortes hausses du jour.

En tête du CAC 40, on retrouve trois composantes de ce compartiment: Capgemini (+3,86%), après la croissance de son activité au premier trimestre, Dassault Systèmes (+5,69%) qui profite d’une note positive de Barclays passé à « surpondérer », et Atos qui gagne 5,46%.

TotalEnergies s’adjuge 3,94% après l’annonce de nouveaux rachats d’actions dans la foulée d’un bond de ses profits sur les trois premiers mois de l’année.

À Londres, la banque Standard Chartered bondit de 15,32% après avoir battu le consensus.

En baisse, Unibail-Rodamco-Westfield cède 1,77% en dépit d’une hausse de ses ventes trimestrielles à 734,5 millions d’euros.

CHANGES

Le yen est tombé sous le seuil de 130 pour un dollar pour la première fois en vingt ans après que la Banque du Japon (BoJ) a renforcé son engagement à maintenir une politique monétaire ultra-accommodante en s’engageant à acheter quotidiennement des quantités illimitées d’obligations pour défendre son objectif de rendement.

Face à un panier de devises, le dollar progresse de 0,63%, au plus haut depuis janvier 2017, en profitant encore davantage de la divergence entre la politique monétaire de la Fed et celle de la BoJ.

L’euro recule de 0,58%, sous 1,05 dollar.

TAUX

Les variations sont limitées sur le marché obligataire dans l’attente des chiffres mensuels de l’inflation allemande (12h00 GMT) et du PIB américain du premier trimestre.

Le rendement des Treasuries à dix ans est stable à 2,8167% et celui du Bund allemand prend un point de base, à 0,822%.

PETROLE

Les cours du pétrole évoluent en baisse en raison des inquiétudes quant à une diminution de la demande en Chine, premier importateur mondial de brut, avec les restrictions instaurées dans le pays contre le COVID-19.

Le Brent cède 0,47% à 104,82 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,48% à 101,53 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

tagreuters.com2022binary_LYNXNPEI3R0I6-BASEIMAGE

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter