Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La société émiratie acquiert 9,8% de Vodafone pour 4,4 milliards de dollars

Télécharger l'application du Journal Chrétien

par Saeed Azhar et Kate Holton

DUBAÏ/LONDRES (Reuters) – La société de télécommunications e&, basée aux Émirats arabes unis, a acquis une participation de 9,8% dans Vodafone pour 4,4 milliards de dollars, quelques jours après avoir déclaré qu’elle cherchait à se développer sur de nouveaux marchés.

Anciennement connue sous le nom d’Emirates Telecommunications Group, e& a indiqué avoir réalisé cet investissement pour obtenir « une exposition significative à un leader mondial de la connectivité et des services numériques », ajoutant ne pas avoir l’intention de faire une offre pour l’ensemble de Vodafone.

Comme d’autres opérateurs de téléphonie mobile, Vodafone a connu des difficultés sur ses marchés matures, où la concurrence et la réglementation ont fait baisser les prix.

La dette nette du groupe atteint 44,3 milliards d’euros (46,1 milliards de dollars) et son directeur général Nick Read est sous pression pour simplifier le portefeuille et améliorer la rentabilité de Vodafone après une baisse de plus de 20% du cours de son action depuis sa prise de fonction, en 2018.

Vodafone a déclaré être impatient de construire une relation à long terme avec e& et précisé qu’il ferait un point sur la progression de son plan stratégique à long terme lors de la publication de ses résultats 2022, le 17 mai.

E& a déclaré soutenir pleinement la stratégie commerciale actuelle de Vodafone, ainsi que son conseil d’administration et son équipe de direction existante.

« Nous voyons cet investissement comme une bonne opportunité pour e& et ses actionnaires car il nous permettra d’améliorer et de développer notre portefeuille international, conformément à notre ambition stratégique », a déclaré le PDG Hatem Dowidar.

La société émiratie a récemment séparé ses activités entre e& life, axée sur les services aux consommateurs, e& enterprise, fournisseur de services numériques au gouvernement et aux entreprises, et la branche télécoms Etisalat qui, selon son PDG, est la septième au monde en termes de capitalisation boursière.

(Version française Benjamin Mallet)

tagreuters.com2022binary_LYNXNPEI4D07E-BASEIMAGE

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter