Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La BCE canalisera des liquidités du nord au sud pour prévenir la fragmentation

par Francesco Canepa et Balazs Koranyi

SINTRA, Portugal (Reuters) – La Banque centrale européenne (BCE) achètera des obligations émises par l’Italie, l’Espagne, le Portugal et la Grèce en utilisant le produit des échéances de dettes allemandes, françaises et néerlandaises qu’elle détient en portefeuille, pour limiter le creusement des écarts de rendements entre Etats, a-t-on appris de plusieurs sources.

La BCE doit s’engager à partir de vendredi dans cet exercice de rééquilibrage des « spreads » afin de prévenir une fragmentation financière de la zone euro au moment où elle s’apprête à relever ses taux d’intérêt directeurs. Et elle prévoit de présenter le 21 juillet les modalités d’un nouveau dispositif élaboré dans ce but.

La banque centrale a donc divisé les 19 pays de la zone euro en trois groupes, les « donateurs », les « destinataires » et les « neutres », en fonction de leur taille et de la rapidité de l’augmentation de leur spread ces dernières semaines, ont expliqué plusieurs personnes avec lesquelles Reuters s’est entretenu lors du Forum annuel de la BCE à Sintra (Portugal) ces derniers jours.

Les spreads ont été mesurés par rapport aux rendements allemands, qui servent de référence de fait pour l’ensemble du bloc monétaire.

Les pays « destinataires » sont appelés à bénéficier du réinvestissement du principal des obligations de pays « donateurs » achetées ces dernières années dans le cadre du Programme d’achats d’urgence face à la pandémie (PEPP), lancé en mars 2020; les titres de pays « neutres » joueront un rôle de coussin de sécurité, ont expliqué les sources.

La composition des trois groupes de pays, qui sera revue chaque mois, reflète la division entre pays du « coeur » de la zone euro et pays dits « périphériques » qui était apparue au début des années 2010, pendant la crise de la dette dans la zone euro.

DES CONDITIONS ENCORE À FIXER POUR LE NOUVEL INSTRUMENT

Les destinataires incluent ainsi les pays considérés par les investisseurs comme plus risqués en raison du poids de leur dette publique ou de la faiblesse de leur économie, soit l’Italie, la Grèce, l’Espagne et le Portugal, ont précisé les sources. Initialement plus longue, la liste a été raccourcie par le Conseil des gouverneurs, ont-elles ajouté.

Le groupe des donateurs, lui, intègre une demi-douzaine de pays du « coeur » de la zone euro, dont l’Allemagne, la France et les Pays-Bas, selon ces sources.

Un porte-parole de la BCE s’est refusé à tout commentaire sur le sujet.

Si les montants des échéances de juillet et août sont importantes, la BCE sait d’avance que le seul réinvestissement de ces liquidités ne sera pas suffisant pour apaiser les tensions sur les marchés. C’est pourquoi elle a accéléré les travaux en cours sur l’élaboration d’un nouvel instrument qui doit lui permettre de réaliser de nouveaux achats si nécessaire pour soutenir un pays donné, sous certaines conditions.

Ces conditions pourraient être fixées par la Commission européenne à partir de ses propres règles budgétaires ou de ses recommandations économiques, ou par la BCE elle-même via une évaluation de la capacité du pays à assumer sa dette, comme ce fut le cas pour la Grèce il y a quelques années, ont dit des sources à Reuters.

La première option mettrait la BCE à l’abri des reproches mais la rendrait dépendante d’une institution plus politique; la deuxième, au contraire, conforterait le pouvoir des banquiers centraux mais les exposeraient à des accusations d’ingérence dans la politique économique et budgétaire des Etats membres.

La banque centrale pourrait parallèlement retirer des liquidités du système bancaire de la zone euro pour compenser l’effet de ses achats d’obligations sur le marchés, sans doute en recourant à des opérations de prises en pension, lors desquelles les banques peuvent bénéficier de taux d’intérêt bonifiés lorsqu’elles déposent des liquidités auprès de la banque centrale.

(Reportage Francesco Canepa et Balazs Koranyi, version française Marc Angrand, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI5T0M8-BASEIMAGE

Soutenez le Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un média indépendant, financé par les dons de ses lecteurs. Si vous souhaitez nous aider et participer à notre développement, vous pouvez le faire en faisant un don défiscalisé.

Quatre bonnes raisons de soutenir le Journal Chrétien

Il existe quatre bonnes raisons de sauter le pas :

Raison 1 : un maillon indispensable dans le paysage médiatique

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps. Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Raison 2 : un financement indépendant

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique francophone : totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre et sans publicité. Il ne perçoit ni subvention publique, ni soutien privé d’une multinationale ou d’une église, ce qui lui permet de fournir une information libre de tout conflit d’intérêt.

Les ressources du Journal Chrétien sont entièrement privées et reposent exclusivement sur la générosité des chrétiens qui comprennent que le développement d’un tel média est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Évangile.

Raison 3 : une activité pluridisciplinaire

La Journal Chrétien finance des projets dans plusieurs domaines susceptibles d’intéresser les chrétiens. Voici quelques-uns des projets développés par l’équipe du Journal Chrétien :

– Un réseau social chrétien. Chretiens.net est le premier réseau social des chrétiens évangéliques. Son principe est identique à celui de Facebook. L’utilisateur dispose d’un compte, ajoute d’autres personnes comme amis, peut poster des textes, des photos et des vidéos, navigue sur un fil d’actualité pour voir les nouvelles de ses amis, peut créer des pages et des groupes ou encore dialoguer en direct.

– Une plateforme d’étude bibliqueBible audio est un site de ressources bibliques destiné aux pays en développement, où les chrétiens pauvres ont difficilement accès à la Bible. Il y a une vingtaine de traductions bibliques en plusieurs langues, trois commentaires verset par verset de la Bible, quatre dictionnaires bibliques, deux lexiques grec-français et hébreu-français, une concordance biblique, un atlas biblique interactif, un comparateur des versions de la Bible. Il est édité par le Journal Chrétien, service de presse en ligne ayant pour but de porter un regard chrétien sur la société où nous vivons.

– Un projet de chaîne chrétienneChrétiens TV est une chaîne de télévision chrétienne évangélique en cours de développement et qui s’adresse non seulement aux chrétiens et aux responsables d’églises, mais à toute personne qui cherche un sens à sa vie. La chaîne étant à ses débuts, sa diffusion se fait uniquement par Internet (Youtube, Facebook, Twitter, Instagram, etc.  Son slogan : « Le média du Corps de Christ. »

– Deux applications chrétiennes. Nous avons développé deux applications chrétiennes qui sont d’une grande bénédiction pour de nombreux chrétiens.

Bible.audio est une application proposant des bibles audio (français+ anglais), un atlas biblique interactif, la bible interlinéaire, une concordance de la Bible, un comparateur de traductions de la Bible, des commentaires de la Bible verset par verset, des lexiques grec/ français et hébreu/ français avec audio, des dictionnaires bibliques, etc. Téléchargez l’application Bible.audio sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play. (appareils Android).

Le Journal Chrétien est une application chrétienne qui développe un regard chrétien sur l’actualité et sur la société où nous vivons. Elle œuvre pour éclairer les consciences en vue d’une société juste et fraternelle. Téléchargez l’application du Journal Chrétien sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play (appareils Android).

Raison 4 : un engagement intelligent

Le Journal Chrétien est un média reconnu par la Commission paritaire des publications et agences de presse du Ministère de la Culture et permet la défiscalisation.

Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. 

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Toute l’équipe du Journal Chrétien vous remercie pour votre soutien et votre confiance.

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Tagschrétiens, chrétien, bible, bible audio, Dieu, Jésus, Jésus-Christ, évangélique, évangéliques, église, église évangélique, protestants, église protestante

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Recevez un message biblique par jour