Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Hausse en vue en Europe après une baisse de taux en Chine

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues en nette hausse vendredi dans le sillage des grandes places asiatiques après l’annonce par la Banque populaire de Chine (BPC) d’une baisse marquée de l’un de ses principaux taux directeurs, une nouvelle mesure de relance de la deuxième économie mondiale.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une progression de 0,77% pour le CAC 40 à Paris, de 1,03% pour le Dax à Francfort, de 1,13% pour le FTSE 100 à Londres et de 1,05% pour l’EuroStoxx 50.

La BPC a abaissé de 15 points de base, à 4,45%, son taux préférentiel de prêt à cinq ans, qui sert de référence au marché chinois du crédit immobilier. Il s’agit de sa plus forte réduction depuis la refonte du système de taux d’intérêt de la banque centrale en 2019, alors que les économistes tablaient sur une diminution de cinq à dix points seulement.

« Même si cela ne suffira certainement pas à contrer tous les vents contraires qui freinent la croissance du deuxième trimestre, c’est un pas dans la bonne direction et les marchés réagissent en anticipant peut-être un assouplissement supplémentaire à venir », commente Carlos Casanova, économiste senior Asie d’UBP à Hong Kong.

La nouvelle prend pour l’instant le dessus sur les inquiétudes liées à l’inflation mondiale, au resserrement des politiques monétaires aux Etats-Unis comme en Europe et au risque de récession aux Etats-Unis qui ont dominé le sentiment de marché ces derniers jours.

Le CAC 40 a perdu 1,41% sur les quatre premières séances de la semaine et l’indice large européen Stoxx 600 1,27%. Surtout, le Standard & Poor’s 500 américain a cédé 3,06% et se dirige vers sa septième semaine consécutive de repli. Il affiche un repli de 18% par rapport à son record de clôture du 3 janvier.

Les chiffres des prix à la production en Allemagne publiés en début de matinée pourraient relancer les débats sur l’inflation et l’ampleur des hausses de taux à venir: à 1,4%, leur hausse a été deux fois plus marquée qu’attendu en avril et elle porte à 33,5% leur progression sur un an, un record.

À WALL STREET

La Bourse de New York a terminé en baisse jeudi mais au-dessus de ses plus bas du jour après une séance en dents de scie marquée par la chute de Cisco Systems après la révision à la baisse de ses prévisions, venue s’ajouter aux préoccupations liées à l’inflation et à la hausse des taux d’intérêt.

L’indice Dow Jones a cédé 0,75% à 31.253,13 points, le Standard & Poor’s a perdu 0,58% à 3.900,79 et le Nasdaq Composite a reculé de 0,26% à 11.388,50.

Cisco a plongé de 13,7% après avoir abaissé sa prévision de croissance de chiffre d’affaires annuel, ce qu’il explique par l’impact de sa sortie de Russie et la pénurie de composants due aux mesures de confinement contre le COVID-19 en Chine.

Après la clôture, le spécialiste des équipements pour le secteur des semi-conducteurs Applied Materials cédait 1,7%, ses prévisions pour le trimestre en cours étant inférieures aux attentes de Wall Street.

Les contrats à terme sur indices suggèrent pour l’instant un rebond d’environ 0,6% pour le Dow et de 1,1% pour le Nasdaq.

EN ASIE

À la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei a fini en hausse de 1,27%, profitant d’achats à bon compte d’investisseurs qui misent sur l’amélioration des résultats des entreprises, grâce entre autres aux effets de change. Il gagne ainsi 1,18% sur l’ensemble de la semaine.

En Chine, le SSE Composite de Shanghaï prend 1,3% et le CSI 300 1,68% après la décision de la Banque populaire de Chine, qui soutient aussi le Hang Seng à Hong Kong (+2,22%).

CHANGES

Le dollar est en hausse face aux autres grandes devises (+0,11%) mais ce rebond ne devrait pas l’empêcher d’enregistrer sa première performance hebdomadaire négative depuis début avril puisqu’il affiche pour l’instant un repli d’un peu plus de 1,5% sur la semaine, après un bond de 10% depuis la mi-janvier.

L’euro recule très légèrement à 1,0585 dollar mais s’achemine vers une hausse d’environ 1,5% sur la semaine.

TAUX

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans est stable à 2,8623% mais le deux ans progresse légèrement à 2,6327%,

Ils avaient l’un et l’autre reculé jeudi, les craintes d’une dégradation rapide de la conjoncture économique aux Etats-Unis ayant remis en cause aux yeux de certains investisseurs le scénario de resserrement accéléré de la politique monétaire de la Réserve fédérale.

Le dix ans était ainsi revenu à 2,772%, au plus bas depuis fin avril, 43 points de base en dessous de son pic de la semaine dernière.

En Europe, le dix ans allemand prend plus de quatre points de base dans les premiers échanges à 0,989%.

PÉTROLE

Le risque d’un ralentissement marqué de la croissance mondiale qui freinerait la demande pétrolière pèse sur les cours du baril: le Brent abandonne 0,23% à 111,78 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,21% à 110,85 dollars.

(Rédigé par Marc Angrand, avec Andrew Galbraith à Shanghaï)

tagreuters.com2022binary_LYNXNPEI4J056-BASEIMAGE

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter