Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Du vert en vue en Europe avant la Fed

Télécharger l'application du Journal Chrétien

par Blandine Henault

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse mercredi à l’ouverture, après les tensions des derniers jours liées aux inquiétudes géopolitiques autour de l’Ukraine et aux incertitudes sur la politique monétaire américaine.

La Réserve fédérale doit annoncer à 19h00 GMT les décisions prises à l’issue de la réunion de deux jours de son Federal Open Market Committee en matière de hausse de taux et de réduction du bilan de la banque centrale, deux enjeux clés alors que l’inflation reste l’une des préoccupations majeures des investisseurs.

Les contrats à terme signalent une hausse de 0,53% pour le CAC 40, de 0,57% pour le Dax à Francfort, de 0,77% pour le FTSE à Londres et de 0,63% pour l’EuroStoxx 50.

Les indices européens ont clôturé dans le vert mardi, en dépit de l’orientation négative de Wall Street, soutenus par des résultats d’entreprises qui ont aidé à effacer une partie des lourdes pertes accusées lundi.

La nervosité devrait néanmoins rester de mise sur les marchés financiers avant l’issue de la réunion de politique monétaire de la Fed et alors que les tensions restent fortes autour de l’Ukraine.

De nouvelles discussions en « format Normandie », entre conseillers politiques de la Russie, de l’Ukraine, de la France et de l’Allemagne, auront lieu mercredi à Paris.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en baisse mardi, au terme d’une séance en dents de scie, plombée principalement par le recul des grandes valeurs technologiques sur fond d’incertitudes sur la teneur des décisions de la Fed et de tensions géopolitiques croissantes.

L’indice Dow Jones a cédé 0,19% à 34.297,73 points, le S&P-500 a perdu 1,22%, à 4.356,45 points et le Nasdaq Composite a reculé de 2,28% à 13.539,30 points.

Les contrats à terme sur les trois indices préfigurent une tentative de rebond ce mercredi.

Aux valeurs, Microsoft a d’abord reculé en après-Bourse après ses résultats trimestriels mais l’annonce d’une prévision de chiffre d’affaires pour le trimestre en cours jugée rassurante a permis d’inverser la tendance et l’action progressait finalement de 3% dans les transactions électroniques.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 0,44%, plombée principalement par le recul des grandes valeurs technologiques dans le sillage de Wall Street.

En Chine, les indices ont profité d’achats à bon compte qui contrebalancent le recul du secteur de la santé après des informations de presse concernant le lancement par Pékin d’un nouveau cycle d’achats centralisés de produits pharmaceutiques, destinés en partie à faire baisser les coûts médicaux pour les patients.

Le CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a progressé de 0,72% et l’indice composite de la Bourse de Shanghai a gagné 0,66%.

CHANGES/TAUX

L’euro reste proche d’un plus bas d’un mois face au dollar et au yen, qui ont profité de l’appétit des investisseurs pour les actifs refuge.

Il évolue à 1,1291 dollar après avoir touché la veille un creux à 1,1261, au plus bas depuis le 21 décembre.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans recule de près de deux points de base, à 1,7673%, avant les annonces de la Fed.

Celui des emprunts d’Etat américains à deux ans, plus sensible à l’évolution des taux, est pratiquement inchangé, à 1,0293%.

En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans est stable, à -0,078%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole se stabilisent, les investisseurs étant tentés par des prises de bénéfices après les plus hauts de sept ans touchés la semaine dernière sur fond de tensions géopolitiques accrues.

Le baril de Brent gagne 0,18% à 88,36 dollars et celui du brut léger américain (WTI) abandonne 0,09% à 85,52 dollars.

(Reportage Blandine Hénault, édité par Nicolas Delame)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI0P09L-FILEDIMAGE

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter