Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Visite de Nancy Pelosi à Kiev, la Russie dit avoir détruit des armes étrangères

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, s’est rendue à Kyiv où elle a assuré le président ukrainien Volodimir Zelensky du soutien des Etats-Unis, la Russie affirmant de son côté avoir détruit un stock d’armes occidentales dans le sud du pays.

Des images publiées dimanche par Volodimir Zelensky sur Twitter l’ont montré, flanqué d’une escorte armée et vêtu d’un treillis militaire, saluant une délégation du Congrès menée la veille par Nancy Pelosi.

« Notre délégation s’est rendue à Kyiv pour envoyer un message sans équivoque et retentissant au monde entier: L’Amérique se tient fermement aux côtés de l’Ukraine », a déclaré Nancy Pelosi, la plus haute responsable américaine à se rendre en Ukraine depuis l’invasion russe du 24 février.

Elle a condamné « l’invasion diabolique » du président russe Vladimir Poutine.

Moscou qualifie la guerre d' »opération militaire spéciale » pour désarmer et « dénazifier » l’Ukraine et débarrasser le pays du nationalisme anti-russe alimenté par l’Occident. L’Ukraine et les Occidentaux estiment en revanche que Moscou est à l’origine d’une guerre qui ne répond à aucune provocation.

Les pays occidentaux ont imposé de vastes sanctions économiques à la Russie et ont expédié des quantités croissantes d’armes pour aider l’Ukraine à se défendre.

Nancy Pelosi a déclaré vendredi qu’elle espérait faire adopter « dès que possible » un programme d’aide de 33 milliards de dollars à l’Ukraine lancé par le président Joe Biden.

Le ministère russe de la Défense a annoncé dimanche avoir effectué une frappe de missiles sur un aérodrome militaire près de la ville portuaire d’Odessa, détruisant une piste et un hangar contenant des armes et des munitions fournies à l’Ukraine par les États-Unis et des pays européens.

L’armée ukrainienne avait annoncé samedi que des missiles russes avaient détruit une piste récemment construite sur l’aéroport principal d’Odessa.

Il n’est pas clair à ce stade s’il s’agit du même incident et Reuters n’a pas pu vérifier immédiatement ces informations.

DES CIVILS ÉVACUÉS DE L’ACIÉRIE DE MARIOUPOL

Faute d’avoir pu s’emparer de Kyiv, lors d’une offensive qui a laissé dernière elle un champ de ruines, tué des milliers de personnes et forcé cinq millions d’Ukrainiens à fuir à l’étranger, la Russie se concentre désormais sur l’est et le sud de l’Ukraine.

Le ministère russe de la Défense a accusé les forces ukrainiennes d’avoir bombardé une école, un jardin d’enfants et un cimetière dans des villages situés au sud de la ville occupée de Kherson, a indiqué dimanche l’agence de presse russe RIA.

Le ministère a déclaré que des civils avaient été tués et blessés, mais n’a donné aucun autre détail. L’Ukraine n’a pas réagi dans l’immédiat et Reuters n’a pas pu vérifier cette information de manière indépendante.

Les forces russes se sont emparées en mars de Kherson, située à 100 kilomètres au nord de la Crimée annexée par la Russie, et ont depuis occupé la majeure partie de Marioupol, ville portuaire orientale stratégique sur la mer d’Azov.

L’armée ukrainienne a déclaré dans un bulletin dimanche que les forces russes préparaient des attaques sur les villes de Mykolaïv et Kryvï Rih.

Le 21 avril, Moscou a revendiqué sa victoire à Marioupol bien que des centaines de soldats et de civils ukrainiens aient trouvé refuge dans l’aciérie d’Azovstal.

Un combattant ukrainien présent sur place a déclaré dimanche que 20 femmes et enfants avaient été évacués d’Azovstal.

« Nous sortons les civils des décombres avec des cordes – ce sont des personnes âgées, des femmes et des enfants », a déclaré ce combattant, Sviatoslav Palamar. Il a ajouté que la Russie et l’Ukraine respectaient un cessez-le-feu local.

Le ministère russe de la défense a déclaré pour sa part dimanche que 46 civils avaient quitté la zone de l’aciérie la veille.

S’adressant à des milliers de personnes sur la place Saint-Pierre pour sa bénédiction de midi dimanche, le pape François a déclaré que Marioupol avait été « bombardée et détruite de façon barbare » dans une guerre qu’il a qualifiée de « régression macabre de l’humanité ».

OFFENSIVE A L’EST

À l’Est, Moscou tente de s’assurer du contrôle total de la région du Donbass, où les séparatistes soutenus par la Russie contrôlaient déjà partiellement les provinces de Louhansk et de Donetsk avant l’invasion. Les forces russes ont effectué des frappes de missiles dans le sud et l’est du pays samedi, selon des responsables ukrainiens.

Dimanche, le gouverneur de la région de Kharkiv, Oleh Synehubov, a appelé les habitants du nord et de l’est de la ville de Kharkiv à rester aux abris en raison d’intenses bombardements russes. Reuters n’a pas pu vérifier dans l’immédiat les informations sur les bombardements dans la région.

Samedi, dans une allocution vidéo diffusée tard dans la nuit, Volodimir Zelensky a déclaré que la Russie « rassemblait des forces supplémentaires en vue de nouvelles attaques contre nos militaires dans l’est du pays » et « essayait d’accroître la pression dans le Donbass ».

(Reportage Hamuda Hassan et Jorge Silva à Dobropillia, Ukraine, et Natalia Zinets à Kyiv, avec la contribution des journalistes de Reuters; rédigé par Rami Ayyub, Clarence Fernandez, Frances Kerry et Alex Richardson; version française Camille Raynaud et Jean-Michel Bélot)

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter