Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Coronavirus: Londres préoccupé par une seconde vague de contaminations en Europe

LONDRES (Reuters) – Le Royaume-Uni reste préoccupé par une seconde vague de contaminations par le nouveau coronavirus en Europe et prendra toutes les mesures de quarantaine nécessaires pour s’en prémunir, a averti jeudi le ministre de la Santé britannique.

« Cette seconde vague m’inquiète », a déclaré Matt Hancock sur l’antenne de Sky News. « On observe cette seconde vague qui commence à se répandre en Europe et nous devons faire quelque chose pour l’empêcher d’atteindre nos rivages. »

« Il ne s’agit pas que de l’Espagne (…) il y a d’autres pays où le nombre de cas augmente. Et nous sommes absolument déterminés à faire tout notre possible pour maintenir notre pays en sécurité. »

Londres a rétabli ce week-end une période obligatoire de deux semaines d’isolement pour tous les voyageurs en provenance d’Espagne.

Alors que d’autres pays européens particulièrement prisés des touristes britanniques, comme la France, observent une remontée du nombre de contaminations depuis plusieurs jours, Matt Hancock a ensuite précisé sur la radio BBC qu’une éventuelle extension de la liste des pays concernés par les mesures de quarantaine pourrait intervenir dans les tout prochains jours.

LA FRANCE ET L’ESPAGNE INQUIÈTENT

S’il a noté sur Talk Radio que « la France compte désormais davantage de cas » que le Royaume-Uni, il n’a cependant pas précisé les pays susceptibles d’être soumis à de telles mesures.

Concernant les voyageurs arrivant d’Espagne, il a expliqué que les autorités travaillaient sur des pistes pour raccourcir la période d’isolement mais prévenu qu’une éventuelle évolution ne serait de toute façon pas imminente.

« Nous travaillons pour déterminer si le fait de tester les gens pendant la quarantaine permettrait de les libérer plus rapidement en toute sécurité (…) Mais nous ne ferons pas d’annonce à ce sujet dans l’immédiat », a-t-il dit à l’occasion d’un entretien accordé à une des chaînes de télévision de la BBC.

« Nous ne mettrons pas en place de tels changements avant que ce ne soit absolument sans danger », donc ça ne sera « pas dans les prochains jours », a-t-il précisé.

A l’échelle nationale, le ministre britannique de la Santé a prévenu que le nombre de cas de contamination était désormais « au mieux stable, alors qu’avant il reculait » et il a imputé cette évolution à l’accentuation des contacts sociaux, lors d’un entretien accordé à Talk Radio.

« Nous voulons nous assurer qu’il n’y aura pas de deuxième pic avec une accélération rapide et durable » du rythme des nouvelles infections, a-t-il insisté en invitant les Britanniques à continuer de respecter les gestes barrière et les mesures de distanciation sociale.

(Estelle Shirbon, version française Jean-Stéphane Brosse et Myriam Rivet)

tagreuters.com2020binary_LYNXNPEG6T0MD-FILEDIMAGE

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter