Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Coronavirus: La chloroquine réservée à des cas particuliers, dit Olivier Véran

PARIS (Reuters) – Le ministre français de la Santé et des Solidarités, Olivier Véran, a repoussé mardi l’idée d’utiliser l’hydroxychloroquine pour soigner les malades atteints par le coronavirus, sauf cas cliniques très particuliers.

Lors des questions d’actualité à l’Assemblée nationale, le ministre était interpellé par le député (Les Républicains) du Haut-Rhin Eric Straumann, qui demandait des expérimentations en ce sens dans son département, très touché par l’épidémie.

Comme le Premier ministre Edouard Philippe lundi soir, Olivier Véran s’est appuyé sur les recommandations du Haut conseil de santé publique, qui affirme ne pas avoir eu connaissance de traitements efficaces contre le coronavirus.

« Il est dangereux, en l’absence de preuves, de donner ces médicaments comme on donnerait des médicaments qui auraient une autorisation de mise sur le marché », a dit Olivier Véran.

« En revanche le Haut conseil considère que si, en collégialité, des médecins décidaient que sur des malades graves en l’absence de traitement, avec des complications pulmonaires sévères, estimaient en leur âme et conscience qu’ils pouvaient donner ce type de traitement eh bien il fallait le leur permettre et c’est ce que j’ai autorisé », a-t-il précisé, ajoutant que la chloroquine pouvait engendrer des problèmes cardiaques.

« Donc l’usage hospitalier réservé à des situations particulières aujourd’hui, et si demain nous avons des données cliniques qui nous permettent espérer aller au-delà, nous n’attendrons pas », a-t-il poursuivi. « Mais nous devons attendre ces informations cliniques, sans quoi ce serait totalement irresponsable de ma part en tant que ministre de la Santé ».

Traitement contre le paludisme, l’hydroxychloroquine a obtenu des résultats prometteurs lors d’une étude menée sur un nombre réduit de patients à Marseille sous la houlette du professeur Didier Raoult mais son utilisation suscite le débat au sein de la communauté médicale.

(Elizabeth Pineau, édité par Blandine Hénault)

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter