Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Ethiopie lance la construction d’un projet ferroviaire sous contrat avec la Chine pour améliorer le transport du pétrole

Télécharger l'application du Journal Chrétien

Le gouvernement éthiopien a lancé dimanche la construction d’un projet ferroviaire sous contrat avec la Chine qui devrait améliorer les services de fret pétrolier dans ce pays d’Afrique de l’Est.

L’Ethiopie, un pays enclavé très dépendant des produits pétroliers importés, a posé la pierre angulaire du projet de chemin de fer reliant la ville d’Awash, au centre de l’Ethiopie, et Djibouti, qui est sous contrat avec la China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC).

Actuellement, le pays a construit la voie ferrée Addis-Abeba-Djibouti dans la partie centre-est, et la voie ferrée Awash-Kombolcha-Woldia dans le nord, pour faciliter les services de fret pétrolier. Ce nouveau projet s’inscrit dans le cadre de l’aspiration de l’Ethiopie à relier des lignes ferroviaires stratégiques.

Le ministre d’Etat éthiopien chargé des transports, Awol Wagais, a salué ce projet très attendu comme un complément nécessaire au système de transport du pays d’Afrique de l’Est.

Compte tenu des longues et difficiles routes existantes, un voyage en train du port de Djibouti au centre de l’Ethiopie dure généralement trois ou quatre jours, ce qui « a entraîné une pénurie de produits pétroliers dans certaines parties du pays », a reconnu M. Wagais lors de la cérémonie d’inauguration à Awash.

Cependant, « le projet de construction qui vient d’être lancé, contrairement à son prédécesseur, devrait créer un centre commercial dynamique et inclusif », a-t-il déclaré, ajoutant que « les produits pétroliers souhaités arriveront à l’endroit et au lieu de leur choix sans aucun obstacle ».

La ligne ferroviaire, qui devrait être achevée d’ici un an, devrait assurer l’opération de deux trains pétroliers par jour et atteindre une capacité de livraison annuelle de 1,3 million de tonnes dans un avenir proche. A long terme, sa capacité de transport passerait à six trains par jour.

Guo Chongfeng, directeur exécutif et directeur général de la CCECC Ethiopie, a souligné les avantages socio-économiques que le projet apportera au pays.

« Lorsqu’il sera achevé, il améliorera considérablement l’efficacité du transport du pétrole, renforcera la capacité d’exploitation du dépôt pétrolier et soulagera la pression de l’approvisionnement en pétrole en Ethiopie », a déclaré M. Guo.

Le projet comprend également la construction de la gare d’Awash, qui « deviendra sans aucun doute un important centre de transport et renforcera également la connexion entre la ligne ferroviaire Addis-Abeba-Djibouti et la ligne Awash-Kombolcha-Woldia », a ajouté l’exécutif chinois.

Faisant écho aux remarques de M. Wagais, Tadesse Hailemariam, PDG de l’Ethiopian Petroleum Supply Enterprise, a déclaré : « J’attends beaucoup de ce projet car il relie un rail principal avec le dépôt Awash et à nouveau avec le dépôt Horizon à Djibouti afin que les produits puissent arriver à l’intérieur des terres ».

« L’arrière-pays est très affecté par le transport routier. Ainsi, cela permet de minimiser les coûts, le temps et même (d’assurer) la qualité du produit, car les problèmes de l’adultération et de l’évaporation entre autres seront minimisés », a-t-il déclaré à Xinhua.

Les entreprises chinoises sont devenues des partenaires majeurs de l’Ethiopie dans la construction de chemins de fer.

Le chemin de fer Addis-Abeba-Djibouti, premier chemin de fer transnational électrifié d’Afrique de l’Est, a été confié à deux sociétés chinoises, China Railway Group et CCECC. Il fournit divers services de fret à la population locale, notamment le transport de denrées périssables, de véhicules, de céréales et d’engrais.

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter