Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Dieu fait un miracle pour une famille qui s’attendait à lui

Peu de temps avant Noël, Angie Cross a fait plusieurs arrêts cardiaques qui ont duré jusqu’à 15 minutes, mais sa famille et ses amis ont réagi en priant en s’attendant à Dieu et en le louant pour son rétablissement complet. Et Dieu va faire un grand miracle qui va étonner les médecins.

Le 14 décembre 2017, Angie était dans l’esprit de Noël et déjeunait avec sa famille, lorsqu’elle a commencé à ressentir des douleurs abdominales insupportables. Elle a donc pris les médicaments que son médecin lui avait récemment prescrits pour ses maux d’estomac, mais elle a eu une réaction indésirable et quelques instants plus tard, son mari Bill a déclaré que les choses avaient empiré.

« Nous pensions que ça allait arrêter le mal. Mais ça n’a pas été le cas. C’était une sorte de réaction. Vous savez, elle est soudainement tombée très malade. À ce moment-là, mon plus jeune fils s’est levé brusquement, a couru partout, l’a attrapée et l’a mise dans la voiture. On ne s’était même pas éloigné d’un pâté de maisons qu’elle a commencé à avoir des crises et de l’écume à la bouche. »

Puis, Angie a arrêté de respirer. Bill s’est arrêté et leur fils a pratiqué la réanimation jusqu’à l’arrivée des secours. En route vers l’hôpital, elle a fait plusieurs arrêts cardiaques.

« J’étais en train de mourir. Je ne pouvais pas imaginer la vie sans elle. Angie est mon âme soeur. Et je ne sais pas si je voudrais vivre sans elle. »

Aux urgences, le massage cardiaque a continué. Le technicien des urgences, Eric, faisait partie de l’équipe qui travaillait pour lui sauver la vie.

« Pendant le massage cardiaque, on s’arrêtait et elle recommençait à convulser. Pendant tout le temps où j’appuyais, je parlais à Dieu en même temps. C’était comme si je lui disais : ‘Seigneur, s’il te plaît, agit. Utilise ta puissance à travers moi maintenant. Aide-moi à la ramener.’ « 

Le coeur d’Angie s’est arrêté de battre pendant 15 minutes, plusieurs fois. Pendant ce temps, ses amis et sa famille ont commencé à se rassembler et à prier alors que Bill criait vers Dieu au sujet de sa femme.

« Et je me suis senti si impuissant. Et puis j’ai dit : ‘Eh bien, je peux prier. Alors je me suis mis à genoux. J’ai eu l’impression d’être en présence de Dieu. Je plaidais sa cause. Seigneur, je t’en prie, épargne la. C’est une bonne personne. Notre famille a besoin d’elle. Et puis j’ai senti une poussée, un sursaut d’énergie et j’ai su qu’elle allait s’en sortir. »

Deux heures et demie ont passé, puis une lueur d’espoir. Finalement, le pouls d’Angie était régulier. Mais les médecins s’attendaient à ce qu’elle ait de graves lésions cérébrales et ont averti Bill qu’elle pourrait ne plus jamais être la même.

« Je n’ai cessé de louer Dieu. Je te loue, Seigneur Dieu. Merci, Seigneur Dieu. Dieu soit loué. Vous continuez à louer Dieu, parce que vous ne pouvez pas avoir de doutes. Et Eric est sorti… »

Eric raconte :

« Il m’a pris dans ses bras et m’a dit « Merci » et je lui ai dit de ne pas me remercier, de remercier Dieu pour ce qu’il s’apprête à faire ».

Les proches d’Angie ont continué à prier avec espoir. Le sixième jour, elle s’est réveillée d’un coma provoqué médicalement et on lui a retiré le respirateur. Les médecins ont été stupéfaits.

« Ils m’ont demandé : pouvez-vous bouger vos pieds ? Pouvez-vous bouger vos mains ? Quel jour on est aujourd’hui ? Vous savez, qui est le président ? Qui était le président… Ça faisait beaucoup de questions. Et puis le neurologue m’a demandé : « C’était quoi le 7 décembre 1941 ? Et je me suis dit : « Pourquoi il me pose des questions sur Pearl Harbor ? J’ai dit : « C’est Pearl Harbor », vous savez. Et je lui ai demandé, j’ai dit, « Eh bien, vous savez, si j’avais su que vous alliez me donner une leçon d’histoire, vous savez, j’aurais étudié. Et on a tous eu un petit rire de ça. Et il m’a donné un coup de pouce et il est parti. »

Le personnel médical a appelé Angie le « Miracle de Noël« . Elle a continué à se rétablir et Angie a été libérée pour rentrer chez elle la veille de Noël.

« Je remercie le Seigneur de m’avoir donné une seconde chance. C’est une seconde chance. Quand vous restez sans pouls pendant si longtemps, il peut arriver des milliers de choses malheureuses. Et elles ne me sont pas arrivées. Et je veux juste donner la gloire à Dieu. Je veux que les gens sachent que dans votre pire situation, le pire des scénarios, vous pouvez prier. Vous pouvez prier. C’est ce qui m’a sauvé. »

« Une des autres prières que j’ai faites quand j’étais dans cette chambre d’hôpital : Seigneur, s’il te plaît, laisse-nous juste marcher dans le pâturage. Laisse-nous nous tenir la main dans le pâturage à nouveau. Et quand nous sommes rentrés de l’hôpital, c’est l’une des premières choses que nous avons faites. Nous avons conduit jusqu’à notre pâturage et nous y avons marché, nous nous sommes tenus la main au soleil et nous avons simplement remercié Dieu pour ce moment parce que la vie est une vapeur qui passe. Elle est partie si vite. Nous devons faire ce que nous pouvons et aimer notre famille et vivre la vie tant que nous en avons la possibilité ».

Ce Noël, Angie et Bill célèbrent la joie de la famille, des amis qui sont devenus comme une famille, la bénédiction de la prière et le don de l’espoir.

« Merci, Jésus, merci, Jésus. Le Seigneur fait des miracles. Il nous aide chaque jour ».

Version originale : « A Most Anticipated Christmas Miracle » par The700Club/CBN News traduit de l’anglais par Isabelle Goepp

Copyright © CBN (Christian Broadcasting Network). Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cet article (texte, photos, logos, vidéos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par CBN. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit.

Pour un média chrétien gratuit et sans pubblicité, soutenez le Journal Chrétien dès 1€

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.

Le Journal Chrétien accorde une place importante à la Bible, un instrument efficace mis par Dieu dans les mains des croyants pour leur enseigne les comportements adaptés à la volonté divine. Voilà pourquoi nous proposons des études bibliques et une application de ressources bibliques.

Tous ces services ont un coût. Le Journal Chrétien ne peut pas poursuivre son travail d’information et d'évangélisation sans des dons réguliers. Votre soutien financier nous est donc précieux.

❤️Faire un don pour soutenir le Journal Chrétien 

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts en France à hauteur de 66%.

Soutenez la mission du Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité. Si vous appréciez nos publications, faites un don pour nous permettre de poursuivre notre mission.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter