Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

4500 chrétiens rassemblés pour prier au Sri Lanka

La prière est centrale pour les chrétiens du Sri Lanka, a déclaré le responsable de projets de l’AÉM dans ce pays. Il a récemment effectué une visite sur l’île de l’océan Indien.

Tom, tu voyages au Sri Lanka depuis près de quinze ans. Qu’est-ce qui te fascine dans cet État insulaire ?

L’hospitalité des gens, leurs histoires et la cuisine variée, qui rappelle fortement la cuisine indienne avec son pain plat rond et ses currys. J’aime la diversité des paysages, de la jungle aux régions arides. Les sentiers traversent de magnifiques parcs nationaux à la flore et à la faune uniques.

Quelle est la rencontre qui reste particulièrement gravée dans ta mémoire lorsque tu penses à ton récent voyage ?

Le temps passé avec le pasteur Ranas (nom changé). Pour une réunion de prière de quatre heures, il a accepté un voyage de douze heures. Quelque mille cinq cents personnes étaient attendues ce vendredi soir, et finalement plus de quatre mille cinq cents personnes de différentes confessions sont venues. Ranas m’en a parlé avec enthousiasme. Il est l’un de ceux qui accordent une grande priorité à la prière, qu’il s’agisse de la prière pour le pays, pour les besoins du peuple et pour les églises.

La situation des minorités ethniques et religieuses, et donc aussi des chrétiens, s’est sensiblement détériorée au Sri Lanka ces dernières années. Pourquoi ?

Les raisons sont politiques et religieuses. Mi-novembre 2019, Gotabaya Rajapaksa a été élu président. La situation des personnes qui critiquent le gouvernement s’est depuis considérablement aggravée.
Le dimanche de Pâques 2019, le Sri Lanka a connu l’une des plus grandes attaques terroristes planifiées depuis le 11 septembre. Les extrémistes islamiques ont perpétré plusieurs attentats suicide ciblés, notamment sur des églises. Près de trois cents personnes ont été tuées, pour la plupart des chrétiens.
Le Sri Lanka a une Constitution qui donne au bouddhisme un statut privilégié. Les églises sont souvent rejetées par les habitants, et les fonctionnaires locaux ainsi que les moines exigent leur fermeture. Dans les régions rurales, la minorité chrétienne n’est parfois plus tolérée. On leur refuse l’enterrement de leurs morts dans les cimetières publics. L’exclusion des chrétiens effraie la population qui s’intéresse à Jésus. Les gens ont besoin de courage pour rencontrer des chrétiens ou pour les inviter chez eux. Les moines demandent aux jeunes de signaler immédiatement les visites d’étrangers, comme le démontre celle du pasteur Kunras (nom changé) à une femme gravement malade. Hindoue, elle lui a demandé de prier. Dès qu’il lui a rendu visite, une foule est arrivée, menée par le moine local. Sous la menace de violence, ils ont forcé le pasteur à quitter le village. Il n’était pas le bienvenu et, si quelqu’un avait besoin de prière, il pouvait se rendre au temple bouddhiste.

Comment l’AÉM s’implique-t-elle ?

Nous apportons une assistance immédiate aux victimes de violences ou l’aide d’avocats. Sans soutien juridique, les auteurs de violences ne sont souvent pas traduits en justice et les victimes sont même arrêtées comme coupables. L’application de la loi aide les personnes concernées à obtenir justice et, souvent, une indemnisation pour les dommages subis peut également être obtenue. Cette aide est coordonnée par nos partenaires de projets à l’échelle nationale et dans les différentes communautés. Les responsables et les pasteurs des diverses congrégations se rencontrent régulièrement pour la prière, la formation, l’échange et la planification d’événements communs. Ces réunions créent une forte cohésion et favorisent le soutien mutuel.

As-tu déjà été confronté à une situation délicate sur la route ?

Oui, quand j’étais en route avec notre partenaire de projets pour une réunion avec un pasteur. Il travaille dans les villages. Avant cela, il était resté longtemps en prison à cause de l’alcool et de la violence. Aujourd’hui, il raconte aux villageois comment Jésus lui a rendu la vie. Cela suscite beaucoup d’intérêt, mais il s’est déjà plusieurs fois vu refuser l’accès aux villages. Notre réunion devait avoir lieu dans un restaurant. Pour des raisons de sécurité, nous avons dû changer d’endroit à la dernière minute. Nous l’avons rencontré dans une région peu peuplée. Il est monté dans notre voiture où nous avons pu parler sans être dérangés.

Copyright © AEM. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cet article (texte, photos, logos, vidéos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’Aide aux Eglises dans la Monde (AEM). Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit.

Agir avec nous

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous avons choisi de mettre les intérêts des lecteurs et leurs préoccupations au cœur de notre stratégie rédactionnelle.

De ce fait, notre ligne éditoriale est ouverte, nous parlons de tous les sujets, sans parti pris. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.


❤️Faites un don de 1 € pour le Journal Chrétien

Abonnez-vous à nos publications sur Instagram

Le Journal Chrétien publie quotidiennement des versets bibliques en images et des vidéos chrétiennes sur Instagram. Abonnez-vous à notre page ici.

Téléchargez nos applications chrétiennes

Grâce à vos dons, nous avons développé les applications du Journal Chrétien et de la plateforme d’étude biblique Bible.audio dont les frais d’hébergement et de fonctionnement  dépendent de votre générosité.

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.

Le Journal Chrétien est un média chrétien : 

– indépendant. Nous ne recevons aucune aide de l’Etat, nous n’appartenons pas un grand groupe ni à une église. De ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons est exempt d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.

– gratuit. le Journal Chrétien produit chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux qui intéressent un large public. Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde. Nous considérons que s’informer est un droit essentiel, nécessaire à la compréhension du monde et de ses enjeux. Ce droit ne doit pas être conditionné par les ressources financières de chacun.

– sans publicité Nous estimons que la publicité a tendance à distraire le lecteur et à favoriser la surconsommation. Le journal n’affiche donc strictement aucune publicité. Cela garantit l’absence de lien financier avec des entreprises, et renforce d’autant plus l’indépendance de la rédaction.

– diffusant des dépêches d’agences de presse. Le Journal Chrétien est le premier média protestant francophone à proposer des dépêches d’agences de presse telles que Reuters et Xinhua.

au service des églises. Le Journal Chrétien diffuse des informations fiables sur les églises et les chrétiens engagés dans un ministère quelconque (pasteurs, artistes chrétiens, etc.)

– offrant des ressources bibliques sur www.bible.audio. Bible.audio propose une vingtaine de traductions de la Bible, des dictionnaires, encyclopédies, lexiques et commentaires bibliques.

Soutenez bible.audio

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter