Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Cinq chrétiens du Népal punis pour avoir aidé une femme handicapée mentale

Elle courait toute nue dans le village. Cinq chrétiens des hauts plateaux se sont occupés avec amour de cette femme déséquilibrée. Trois mois plus tard, ils ont été emprisonnés, accusés notamment d’avoir pratiqué une « conversion forcée ». Grâce à l’intervention de Stephen Adhikari, partenaire de la Solidarité Chrétienne Internationale, ils sont tous libérés après quatorze mois de détention. Mais leur avenir reste incertain.

Dans la ville occidentale de Nepalganj, les responsables CSI ont rendez-vous avec quatre des cinq chrétiens qui ont dû passer plusieurs mois en prison. Deux d’entre eux, Rupha Thapa et sa mère Loly, ont entrepris un trajet de huit heures sur des routes cahoteuses pour les rencontrer. Gonga et Rup Lalopariar, quant à eux, ont fait un voyage de trois jours. Ce couple chrétien vit en Inde avec ses enfants depuis un an et demi. En effet, ils n’ont plus aucun moyen de subsistance dans leur village natal de Banghdad.

Des accusations sans fondement

Leur histoire est bouleversante. Tout a commencé en 2018 : « Nous avons observé à plusieurs reprises qu’une femme délaissée et souffrant de troubles psychiques se promenait toute nue dans notre village, raconte Rup. Nous avons prié pour elle et l’avons invitée dans notre Église. Elle est restée deux jours chez nous. Elle se sentait très à l’aise et valorisée. Psychiquement, elle était guérie. »

Trois mois se sont écoulés lorsque, de manière tout à fait inattendue, des policiers en civil sont arrivés à Banghdad et se sont renseignés sur les cinq chrétiens qui étaient en contact avec la femme en question. Le lendemain, des policiers en uniforme se sont présentés à la porte des cinq chrétiens. Ils leur ont demandé de les suivre. « Nous sommes partis sans savoir ce qui allait se passer », se souvient Rup.

Aucun d’entre eux ne comprenait ce qui leur arrivait quand ils ont été placés en garde à vue et présentés au juge le jour même. Pendant l’audience, ils ont appris la raison de leur arrestation : une fondamentaliste hindoue de Banghdad les avait accusés à plusieurs reprises. « Nous avons été accusés d’avoir enlevé la femme guérie, de l’avoir ligotée, torturée et convertie de force au christianisme », explique Rup.

« Nous n’avons eu aucune possibilité de donner notre version des faits et de nous défendre. En revanche, nous avons prié pour les policiers qui nous avaient sournoisement arrêtés. Après vingt-cinq jours, nous avons été emmenés dans une prison surpeuplée où nous avons dû cohabiter avec des meurtriers, des trafiquants de drogue et des violeurs. »

Maltraités et harcelés en prison

Le tribunal a accordé du crédit à la plaignante et au printemps 2019, il a condamné les chrétiens à cinq ans de prison. Là-bas, ils étaient gravement harcelés. « Nous étions souvent insultés et battus lorsque nous nous réunissions pour la prière. De nombreux détenus nous répétaient que nous n’étions pas à l’Église ici et que nous pouvions prier chez nous », explique Rup, ajoutant qu’ils n’avaient pas non plus le droit d’avoir une Bible sur eux.

Grâce à leur bonne conduite et à l’intervention d’un avocat soutenu par CSI, Rupha a pu quitter la prison après six mois. Les quatre autres chrétiens ont été libérés après quatorze mois. Les déclarations de la femme guérie de ses troubles psychiques ont également joué un rôle décisif dans cette libération précoce. Elle a pris courageusement la défense des cinq chrétiens en assurant que les accusations portées contre eux étaient fausses.

Leur magasin est détruit

Les deux enfants de Gonga et Rup, âgés de 9 et 11 ans, ont très mal vécu cette période de séparation. Au départ, personne ne pouvait les prendre en charge de façon permanente et ils ont été passablement ballottés. Stephen Adhikari *, partenaire de CSI, a vu leur détresse. Grâce à notre soutien financier, il a trouvé des familles qui se sont occupées d’eux et leurs frais de scolarité ont été payés.

Mais quelle joie quand ils ont pu à nouveau serrer leurs parents dans les bras ! C’était peu de temps avant de réaliser que leur épicerie et leur petit élevage de poulets avaient été détruits. « Découragés, nous avons emporté nos maigres possessions et avons émigré en Inde, où nous vivons encore aujourd’hui de petits emplois temporaires », raconte Rup.

Dix heures de marche chaque mois

Rupha Thapa, qui a été libérée après six mois et dont le mari travaille en Arabie saoudite, vit aujourd’hui chez ses beaux-parents. « Je leur suis très reconnaissante d’avoir pris soin de nos enfants pendant mon séjour en prison », souligne-t-elle. Après sa libération, Rupha a dû se présenter au tribunal une fois par mois pendant six mois. « À pied, le tribunal est à cinq heures de mon village. Je devais donc entreprendre une marche de dix heures tous les mois », explique-t-elle. Elle est encore aujourd’hui victime du mépris d’autres femmes de son village.

Loly, la mère de Rupha, était préparée à une période difficile en raison d’un rêve qu’elle avait fait le premier jour de la prise en charge de la femme handicapée mentale. Cela lui a permis de résister aux tentatives de corruption visant à la faire sortir plus tôt de prison.

Encouragement

Lors de leur voyage de huit heures au Nepalganj, Rupha et Loly ont été accompagnées par leur pasteur Bal Bahadur Tamrakar. Pendant toute la durée de leur emprisonnement, cet homme faisait deux fois par semaine un trajet de six heures pour visiter les membres de son Église en prison. Cela a été un grand encouragement pour les cinq chrétiens emprisonnés. Le pasteur est également enseignant dans une école primaire et il est harcelé par ses collègues en raison de son engagement chrétien. Il est d’autant plus reconnaissant lorsqu’il peut encourager les chrétiens en détresse. « Les expériences de ces cinq chrétiens de mon Église me rendent très triste. Mais elles peuvent aussi ouvrir les yeux de notre gouvernement et contribuer à améliorer la situation des chrétiens au Népal. »

Reto Baliarda

Je fais un don
Je fais un don

Vous pouvez soutenir le Journal Chrétien par carte bancaire, par prélèvement automatique, par virement bancaire ou par chèque en suivant les étapes ci-dessous.

Afin de vous permettre d’exprimer librement votre générosité en soutenant le Journal Chrétien, J’aime l’info a ouvert cette page de dons hébergée par la plateforme sécurisée Donorbox.

Effectuez votre don sur Donorbox en trois étapes:

Pour effectuer votre don, les 3 étapes à suivre sont très simples.

Étape 1 : Choix du montant

Sur la première page, renseignez le montant de votre don dans la case en choisissant votre devise (euro, dollar, franc Suisse ou Franc CFA).

Il est souhaitable de cocher la case « Écrivez-nous un commentaire », et si vous le voulez cochez également la case « Affichez votre don et commentez sur le mur des donateurs »

Puis cliquez sur le bouton « Suivant ».

Étape 2 : Informations personnelles ou celles de l’entreprise

Afin de recevoir une confirmation de votre paiement et le reçu fiscal, il est nécessaire de renseigner vos coordonnées personnelles (prénom, nom de famille, Email, téléphone, adresse postale) ou celles de la société donatrice si le don est fait par une entreprise. Ces informations nous permettrons de vous identifier et de vous adresser les reçus fiscaux.

A ce stade, vous pouvez choisir de « Faire un don anonyme » ou préciser que « Ce don est pour le compte d’une entreprise » si tel est le cas.

Cochez aussi la case pour déclarer sur l’honneur que les coordonnées que vous avez mentionnées sont certifiées conformes.

Cliquez sur le bouton « Suivant ».

Étape 3 : Paiement

Choisissez votre mode de paiement en cliquant sur les icônes « Carte » ou « Prélèvement automatique ».

Renseignez les coordonnées nécessaires :
Pour le paiement par carte bancaire, vous devez renseigner le numéro de la carte, la date d’expiration et le code de sécurité.

Pour le paiement par prélèvement automatique, vous devez renseigner l’IBAN de votre compte bancaire.

Cliquez sur le bouton « Faire un don + montant de votre don ».

Un mail vous sera automatiquement envoyé pour confirmer votre opération.

Effectuez votre don par virement bancaire ou par chèque

Paiement par chèque

En plus des options de paiement proposées ici sur Donorbox, vous pouvez aussi choisir de verser votre don en nous adressant un chèque libellé à l’ordre de :


Le Journal Chrétien - J’aime l’info
10-14 rue Jean Perrin
17000 La Rochelle, France

Paiement par virement bancaire

Vous pouvez faire votre virement SEPA en adressant votre paiement à J’aime L’info pour qu’il soit éligibles à une déduction fiscale, en précisant « don au Journal Chrétien » :


J’aime L’info
226 rue Saint-Denis
75002 Paris

IBAN : FR1240031000010000388072S04

BIC : CDCGFRPPXXX

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien est aussi un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Évangile; c’est offrir aux chrétiens des ressources qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs.

Votre don permet au Journal Chrétien de continuer à proposer des services gratuits comme le site d’information Chretiens.info, la plateforme d’étude biblique Bible.audio, le réseau social chrétien Chretiens.net, le nouveau portail chrétien francophone Chretiens.com, la chaîne de télévision chrétienne évangélique Chretiens.Tv, ses applications chrétiennes gratuites et la lettre de nouvelles « Un message biblique par jour » éditée par le Journal Chrétien.

Vos dons sont déductibles d’impôts

Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujettie à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Chaque donateur reçoit immédiatement un reçu fiscal émis par J’aime l’info, une association reconnue d’intérêt général, qui a pour objet le soutien au pluralisme de l’information et la défense d’une presse numérique indépendante et de qualité.

Merci infiniment pour votre soutien

L’équipe du Journal Chrétien.

—————————————————————-

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Il appartient au portail web évangélique Chretiens.com qui regroupe la plateforme de ressources bibliques Bible audio, le réseau social chrétien Chretiens.net, la chaîne de télévision chrétienne évangélique Chretiens.Tv, ses applications chrétiennes gratuites et la lettre de nouvelles « Un message biblique par jour« .

Le site Chretiens.info propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Tagschrétiens, chrétien, bible, bible audio, Dieu, Jésus, Jésus-Christ, évangélique, évangéliques, église, église évangélique, protestants, église protestante

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la newsletter

Soutenez le Journal Chrétien, le média de la vérité qui passe l’information au tamis de l’Évangile.