Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Myanmar : 100 000 chrétiens exilés

Plus de 100 000 chrétiens du Myanmar auraient quitté tout récemment leur pays pour se rendre en Malaisie, selon la Radio-télévision de Turquie.

Les chrétiens du Myanmar sont régulièrement victimes d’attaques de la part des bouddhistes fanatiques: le meurtre odieux de deux enseignantes chrétiennes illustre bien cette triste réalité.

Près de 7% des Birmans sont chrétiens

Environ 88 % des Birmans sont bouddhistes, mais le Myanmar est un pays présentant une vaste palette d’ethnies et de religions. Parmi elles, la minorité chrétienne est en pleine expansion : en 1973, 4,6 % des Birmans se déclaraient chrétiens, mais aujourd’hui ce chiffre est passé à 6,2 %. De nombreux chrétiens du Myanmar sont rattachés à l’Église baptiste.

Dans l’État Chin, situé au nord-ouest du pays, les chrétiens sont même majoritaires (85 %) ; or 73 % des Chin vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Quant à l’État Kachin, situé au nord-est du pays, la proportion des chrétiens est également très élevée (34 %).

Tin est une baptiste âgée de 38 ans. Sa famille a reçu de graves menaces de la part des extrémistes bouddhistes : un jour, elle a même été attaquée avec des pierres lorsqu’elle priait. En 2009, Tin a donc décidé de quitter le pays pour les États-Unis. Là-bas, elle a rejoint les 160 000 Birmans qui connaissent un sort semblable.

Une autre famille en fuite, par exemple, a relaté que des soldats avaient fait irruption dans leur maison pour interrompre avec violence une réunion de prière.

Des chrétiens contraints à l’exil

L’exode des chrétiens du Myanmar s’est poursuivi ces dernières années, comme le précise la Radio-télévision de Turquie : pas moins de 100 000 chrétiens auraient quitté tout récemment le pays pour se rendre en Malaisie.

Deux institutrices chrétiennes violées et tuées

La brutalité de l’armée birmane qui se réclame de la religion bouddhiste s’est manifestée lors du double meurtre commis dans le village de Kawng Kha, dans l’État fédéral Kachin. Le 20 janvier 2015, Maran Lu Ra (20 ans) et Tangbau Hkawn Nan Tsin (21 ans), deux enseignantes chrétiennes membres de la Kachin Baptist Convention (KBC), ont été tuées dans le périmètre de l’église après avoir été victimes d’un viol collectif. Selon des témoins oculaires, cet acte abominable est à mettre au compte des soldats de la redoutable armée birmane. Il faut préciser qu’une cinquantaine de militaires étaient stationnés dans les alentours de l’église la veille de ce double crime.

Cette affaire sordide a eu lieu il y a environ deux ans et demi, mais personne n’a été condamné à ce jour et les enquêtes de police ont été jusque-là pitoyables. Par ailleurs, les militaires ont gravement menacé quiconque porterait des « accusations mensongères ». Pour le docteur Hkalam Samson, secrétaire général de l’Église baptiste kachin, les prochaines investigations donneront la mesure de la probité du nouveau gouvernement du président Then Sein et de son bras droit, Aung San Suu Kyi, qui a été nommée Premier ministre. Il s’interroge : « Est-ce que le nouveau gouvernement va s’engager pour la justice ou poursuivre sur les traces de l’ancien régime ? »

Un prix Nobel peu reluisant

À cet égard, Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix en 1991 et icône de la démocratie, ne semble plus tellement briller de son éclat. Elle déçoit de plus en plus de membres des minorités birmanes. Même si le vice-président Henry Van Thio est chrétien, cela ne semble pas avoir beaucoup aidé les minorités jusqu’à présent. Il faut dire que le pouvoir et la pression exercés par les militaires et par le mouvement bouddhiste nationaliste Ma Ba Tha sur la politique du pays sont prépondérants.

Priorité au bouddhisme

Au plan constitutionnel, le Myanmar garantit la liberté de religion. Ce fait n’a pas empêché le président Then Sein de signer, il y a deux ans, des propositions de loi du Ma Ba Tha ayant pour but de « protéger la race et la religion ». Si cette loi devait être appliquée, le bouddhisme en sortirait renforcé et le droit des Birmans à choisir leur religion serait entravé. Cette loi n’est certes pas encore entrée en vigueur, mais le secrétaire général des baptistes de l’État Chin affirme qu’elle aurait par exemple déjà inquiété de nombreux bouddhistes tout disposés à embrasser la foi chrétienne. Officiellement, le parti d’Aung San Suu Kyi est opposé à ce paquet de lois, mais on craint que la forte pression des extrémistes du Ma Ba Tha ne fasse pencher la balance de son côté.

La croissance du nombre de chrétiens au Myanmar pousse les bouddhistes à faire pression sur eux afin qu’ils se convertissent au bouddhisme. Étant donné que de nombreuses familles habitent dans des régions pauvres et reculées, leurs enfants ne peuvent souvent fréquenter que l’école primaire. S’ils veulent poursuivre leur cursus scolaire, ils doivent généralement aller dans un centre de formation bouddhiste dirigé par des militaires birmans ; et là, aucune chance de pratiquer leur foi chrétienne, ils sont sommés de changer de religion et forcés de vénérer Bouddha.

En outre, si des chrétiens adhèrent formellement au bouddhisme dans une école supérieure ou à l’université, l’armée leur assure un emploi étatique. Il existe certes des écoles supérieures dirigées par des chrétiens dans l’État Chin, mais elles ne sont pas reconnues par le gouvernement.

Si un chrétien travaille pour le gouvernement dans l’État Chin, à majorité chrétienne, il sera par exemple forcé de travailler à l’envi les dimanches, cela sans compensation. La promesse faite par le président birman Thein Sein en février 2015 d’abolir cette pratique n’a pas été tenue.

Je fais un don
Je fais un don

Vous pouvez soutenir le Journal Chrétien par carte bancaire, par prélèvement automatique, par virement bancaire ou par chèque en suivant les étapes ci-dessous.

Afin de vous permettre d’exprimer librement votre générosité en soutenant le Journal Chrétien, J’aime l’info a ouvert cette page de dons hébergée par la plateforme sécurisée Donorbox.

Effectuez votre don sur Donorbox en trois étapes:

Pour effectuer votre don, les 3 étapes à suivre sont très simples.

Étape 1 : Choix du montant

Sur la première page, renseignez le montant de votre don dans la case en choisissant votre devise (euro, dollar, franc Suisse ou Franc CFA).

Il est souhaitable de cocher la case « Écrivez-nous un commentaire », et si vous le voulez cochez également la case « Affichez votre don et commentez sur le mur des donateurs »

Puis cliquez sur le bouton « Suivant ».

Étape 2 : Informations personnelles ou celles de l’entreprise

Afin de recevoir une confirmation de votre paiement et le reçu fiscal, il est nécessaire de renseigner vos coordonnées personnelles (prénom, nom de famille, Email, téléphone, adresse postale) ou celles de la société donatrice si le don est fait par une entreprise. Ces informations nous permettrons de vous identifier et de vous adresser les reçus fiscaux.

A ce stade, vous pouvez choisir de « Faire un don anonyme » ou préciser que « Ce don est pour le compte d’une entreprise » si tel est le cas.

Cochez aussi la case pour déclarer sur l’honneur que les coordonnées que vous avez mentionnées sont certifiées conformes.

Cliquez sur le bouton « Suivant ».

Étape 3 : Paiement

Choisissez votre mode de paiement en cliquant sur les icônes « Carte » ou « Prélèvement automatique ».

Renseignez les coordonnées nécessaires :
Pour le paiement par carte bancaire, vous devez renseigner le numéro de la carte, la date d’expiration et le code de sécurité.

Pour le paiement par prélèvement automatique, vous devez renseigner l’IBAN de votre compte bancaire.

Cliquez sur le bouton « Faire un don + montant de votre don ».

Un mail vous sera automatiquement envoyé pour confirmer votre opération.

Effectuez votre don par virement bancaire ou par chèque

Paiement par chèque

En plus des options de paiement proposées ici sur Donorbox, vous pouvez aussi choisir de verser votre don en nous adressant un chèque libellé à l’ordre de :


Le Journal Chrétien - J’aime l’info
10-14 rue Jean Perrin
17000 La Rochelle, France

Paiement par virement bancaire

Vous pouvez faire votre virement SEPA en adressant votre paiement à J’aime L’info pour qu’il soit éligibles à une déduction fiscale, en précisant « don au Journal Chrétien » :


J’aime L’info
226 rue Saint-Denis
75002 Paris

IBAN : FR1240031000010000388072S04

BIC : CDCGFRPPXXX

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien est aussi un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Évangile; c’est offrir aux chrétiens des ressources qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs.

Votre don permet au Journal Chrétien de continuer à proposer des services gratuits comme le site d’information Chretiens.info, la plateforme d’étude biblique Bible.audio, le réseau social chrétien Chretiens.net, le nouveau portail chrétien francophone Chretiens.com, la chaîne de télévision chrétienne évangélique Chretiens.Tv, ses applications chrétiennes gratuites et la lettre de nouvelles « Un message biblique par jour » éditée par le Journal Chrétien.

Vos dons sont déductibles d’impôts

Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujettie à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Chaque donateur reçoit immédiatement un reçu fiscal émis par J’aime l’info, une association reconnue d’intérêt général, qui a pour objet le soutien au pluralisme de l’information et la défense d’une presse numérique indépendante et de qualité.

Merci infiniment pour votre soutien

L’équipe du Journal Chrétien.

—————————————————————-

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Il appartient au portail web évangélique Chretiens.com qui regroupe la plateforme de ressources bibliques Bible audio, le réseau social chrétien Chretiens.net, la chaîne de télévision chrétienne évangélique Chretiens.Tv, ses applications chrétiennes gratuites et la lettre de nouvelles « Un message biblique par jour« .

Le site Chretiens.info propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Tagschrétiens, chrétien, bible, bible audio, Dieu, Jésus, Jésus-Christ, évangélique, évangéliques, église, église évangélique, protestants, église protestante

Actualité par mots-clés :

Chrétiens

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la newsletter

Soutenez le Journal Chrétien, le média de la vérité qui passe l’information au tamis de l’Évangile.