Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Faire un don

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Eva Di Fortunato élue à la tête de l’Église protestante de Genève

Soutenez bible.audio

Le Consistoire de l’Église protestante de Genève, qui s’est tenu les 17 et 18 juin derniers, a vu élire sa nouvelle présidente, la Tessinoise Eva Di Fortunato, prête à relever les défis d’une Église en mutation.
L’Église protestante de Genève (EPG) a une nouvelle présidente: Eva Di Fortunato. Prononcez-le à l’italienne, elle préfère. Élue à l’unanimité lors du dernier Consistoire qui s’est tenu les 17 et 18 juin derniers en visioconférence, la Tessinoise reprend le flambeau de Georges Bolay, qui assurait un intérim depuis juin 2020. Sociologue de formation et fille de pasteur, mère de trois fils, Eva Di Fortunato est un visage connu au sein de l’EPG. Tour à tour membre, puis présidente du Conseil de la paroisse de Versoix, co-présidente du Conseil de la Région Jura-Lac et membre depuis décembre 2020 du Conseil du Consistoire (exécutif), elle prend ses fonctions à un moment charnière pour l’EPG. En effet, après plus de quinze mois de travail, le comité de pilotage du projet «EPG Convergence 2020-2021», mené par Maurice Graber, a rendu son rapport final, censé tracer les contours d’une nouvelle gouvernance pour l’EPG. Au menu de ce document volumineux: une nouvelle réflexion sur la mission et un nouvelle version de l’organigramme ecclésial, de la Compagnie des pasteurs et des diacres au Consistoire. «Ces changements que nous souhaitons pour notre Église ne pourront toutefois pas être le résultat d’une seule personne et mon rôle de présidente n’est pas plus important que celui de chacun des membres du Conseil du Consistoire», s’est réjouie Eva Di Fortunato.

Une voie nouvelle après des départs

Le jeudi 17 juin, un autre projet de changement, celui-ci encore inabouti, est également évoqué au Consistoire: celui d’un potentiel «toilettage» de la Constitution de l’EPG, «qui ne reflète plus l’organisation telle qu’elle est, ce qui pourrait poser des problèmes, à terme, notamment au niveau légal», a soulevé le pasteur Blaise Menu, modérateur de la compagnie des pasteurs et des diacres.

Après l’annonce et l’approbation d’un résultat équilibré pour les comptes 2020, la deuxième soirée de ce Consistoire a vu élire les membres du Conseil du Consistoire. Petite originalité: six des huit membres élus s’étaient déjà présentés en décembre 2020, afin de remplacer les membres démissionnaires. Ces «presque» nouvelles têtes sont celles d’Eva Di Fortunato, Myriam Sintado, Katharina Vollmer, Joël Rochat, Chantal Eberlé et Didier Ostermann. Chris Cook et David Bréchet, quant à eux, se représentaient pour un deuxième mandat. Par ailleurs, la Consistoire a choisi deux nouveaux co-présidents pour son Assemblée: Chris Cook et Didier Ostermann. Ils remplacent ainsi Joëlle Walther, qui a baissé avec émotion le rideau sur son mandat, rendu difficile par une douloureuse réforme de gouvernance et les nombreuses démissions à l’exécutif, en 2020. «Un contexte désastreux», se souvient-elle, «une véritable crise» selon Blaise Menu, arrivé lui aussi en fin de législature à la tête de la Modérature des pasteurs et des diacres. Ce dernier s’est dit toutefois satisfait «que les chose aillent mieux». À suivre, donc.

Recevez un message biblique par jour

L’équipe du Journal Chrétien envoie un message biblique chaque matin pour vous aider à bien démarrer la journée. Ces messages vous sont proposés en partenariat avec l’application de ressources bibliques Bible.audio à télécharger ici.

Nos applications chrétiennes

Grâce à vos dons, nous avons développé les applications du Journal Chrétien et de la plateforme d’étude biblique Bible.audio dont les frais d’hébergement et de fonctionnement  dépendent de votre générosité.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter