Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’œuvre du Christ et les sacrifices lévitiques – Albert Muadianuita Tshinkobo

« L’œuvre du Christ et les sacrifices lévitiques » est le titre du premier livre d’Albert Muadianuita Tshinkobo, ancien pasteur de l’Eglise de Dieu en Belgique. La Bible dit que la Loi mosaïque est perpétuelle pour les descendants de Jacob, dans tous les lieux où ils habiteraient (Lévitique 3:17). L’Eglise a-t-elle raison de condamner les sacrifices et les offrandes pour le salut de l’âme ? C’est à cette question que ce livre essaie de répondre. Vous pouvez acheter un exemplaire ici.

Il s’observe dans certaines Églises une tendance à observer certains sacrifices de l’Ancien Testament. Or, nous savons que toutes les ordonnances lévitiques ont été instituées de façon provisoire. Elles n’ont servi qu’à annoncer temporairement à Israël le pardon de ses péchés par la venue et l’œuvre parfaite du Messie. (Hébreux 9:910 ; 10:47). La venue de ce dernier a rendu caduque ces ordonnances, car Il y a substitué son propre corps sans péché et son propre sang pur. C’est donc ce sang qui a rendu et qui rend encore possible, désormais, le rachat éternel de quiconque croit en Jésus-Christ. Cela depuis le 14 Nissan de l’année de sa crucifixion et de sa résurrection. Le Seigneur a ainsi accompli par sa mort sacrificielle tous les nombreux sacrifices (sanglants et non sanglants) en vigueur avant lui. Il a donc satisfait complètement et parfaitement à toutes les ordonnances de l’Ancienne Alliance.
Les apôtres et tous les premiers disciples ont enseigné fidèlement cette nouvelle doctrine instituée par le Christ. Ils ont aussi lutté pour la préserver des influences judaïques. Je pense que quiconque a l’Esprit de Dieu est sensé comprendre et faire comprendre aux autres, tant soit peu, le mystère de l’œuvre de Jésus de Nazareth. C’est finalement le but de ce livre, même si je sais qu’il est moins qu’une goutte d’eau dans un très vaste océan. Le disciple (actuel) du Christ doit aussi préserver à son tour la doctrine de la foi, non seulement par rapport aux sacrifices lévitiques, mais également en ce qui concerne les influences de sa propre culture. Cela parce qu’il n’y a plus de place ni pour ces sacrifices, ni pour de quelconques offrandes d’ordre culturel dans l’Église du Christ. Donc toute tentative consciente ou non qui consisterait à restaurer tout ou une partie des rituels mosaïques ou autres choses dans la doctrine chrétienne est condamnable. Parce que cela anéantit l’excellence de l’œuvre du Maître de la vie et elle ramène la condamnation dans le monde. Alors que la condamnation a été annulée à la croix et l’accusateur Satan livré en spectacle (Colossiens 2:1415 ; Apocalypse 12:10). En fin de compte, qui que l’on soit (apôtre, prophète, docteur, évangéliste, pasteur, ancien, diacre, bishop, pape, professeur de théologie…), et quelle que soit la puissance divine qui agit en lui, nous déclarons qu’aucune qualité, titre, position ou onction ne qualifie pour restaurer tout ou partie des sacrifices et offrandes lévitiques dans l’Église de Jésus-Christ.
Albert Muadianuita Tshinkobo

Commandez un exemplaire du livre en cliquant ici.

A propos de l’auteur

Albert Muadianuita Tshinkobo est un pasteur d’origine congolaise. Au terme de ses études secondaires en pédagogie générale à l’Institut Muungano à Lubumbashi, l’auteur a fait ses études supérieures et universitaires successivement à l’Institut Pédagogique National -IPN- à Kinshasa, à l’Université Catholique de Louvain, à l’Université d’Anvers (Belgique) et à l’Université de Strasbourg (France).
Il a été employé dans les chemins de fer à Lubumbashi, puis enseignant à l’école primaire et secondaire à Kinshasa avant d’occuper la fonction d’Inspecteur fédéral au Ministère de la Mobilité et des Transports en Belgique où il a aussi exercé comme employé dans diverses sociétés privées. Il est actuellement consultant dans une grande société à Bruxelles.
Ministre du culte reconnu par l’État belge depuis une vingtaine d’années, il a la passion des Écritures Saintes. Il est marié et père de famille.

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Albert Muadianuita Tshinkobo

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter