Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Otis Endie Onyeani, chanteur de gospel évangélique

Otis Endie Onyeani est un chanteur auteur-compositeur nigérian de gospel connu pour la profondeur de ses compositions.

Otis Endie Onyeani est un artiste chrétien originaire du sud-est du Nigéria. Il appartient à la tribu Igbo qui représente le troisième groupe ethnique le plus important du pays.
Otis Endie commence à chanter pour la gloire de Dieu à l’adolescence. Quand il arrive au Cameroun à la fin de ses études secondaires, il rejoint la chorale d’une église des Assemblées de Dieu du quartier Mboppi à Douala.
Après deux ans et demi de ministère au Cameroun, Otis Endie reçoit l’appel de Dieu pour se rendre à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Il rejoint la chorale de l’Église chrétienne des rachetés de Dieu (Redeemed Christian Church of God), une dénomination chrétienne évangélique pentecôtiste présente dans 80 pays et dont le pasteur principal est Enoch Adeboye.
En 2004, il s’engage dans le ministère de louange à temps plein. Naturellement, les débuts sont jonchés d’obstacles, ce qui lui a permis de se forger une foi audacieuse.
En 2010, il sort son premier album intitulé « Guershom », un terme hébreu qui signifie « Émigré en ces lieux », et qui rappelle l’exil du chanteur en Côte d’Ivoire.
En 2013, il sort son deuxième album intitulé « Christ ma fierté ». Les chrétiens doivent être fiers d’appartenir Christ, dans les bons et les mauvais moments.
Il a sorti son troisième album l’année dernière. Il a également participé à l’album « Dans sa présence » du groupe Children praise.
Il a déjà réalisé 22 clips vidéo pour l’éducation des plus jeunes, selon les directives que Dieu lui a données.

Le frère Otis Endie sillonne l’Afrique avec la Bonne Nouvelle véhiculée dans ses chansons. Il a notamment été reçu au Togo, au Benin, au Burkina Faso, et en Centrafrique. De nombreuses personnes ont expérimenté les miracles de Dieu au cours de ses prestations dans ces différents pays.

A lire aussi :

– Si Dieu t’a béni, fais-le savoir – Otis Endie Onyeani (Clip vidéo)

Ce que sa bouche a dit, sa main l’accomplit (un témoignage édifiant)

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter