Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Un homme de foi extraordinaire…

Bref compte-rendu d’un homme peu connu en France, mais hors du commun. Il changea le cours de l’histoire de l’Irlande en y apportant l’évangile.

D’origine britannique romaine, Patrick (de naissance Maewyn Succat) serait né aux environs de 373, en Angleterre, région

qui correspond à l’actuel Pays de Galles. Il est mort 461 ou 462, sa fête est située le 17 mars….

Il est courant d’entendre dire que cet homme a introduit le Catholicisme en Irlande… mais la foi chrétienne qu’il a fait connaitre n’a rien à voir avec la foi catholique que nous connaissons. Sa foi est très proche de ce que nous lisons du début de l’église dans la Bible…

L’Irlande a une histoire qui ne ressemble à celle d’aucun autre pays. Jamais elle ne fut envahie par les légions romaines. L’évangéliste Patrick y apporta le christianisme. Il était issu d’une famille qui avait la foi depuis au moins deux générations. Nous avons ces renseignements de Patrick lui-même, car il a rédigé son témoignage, intitulé «Confessions». Ce récit nous est parvenu en cinq exemplaires. Un seul est (ou serait) en France à l’abbaye de Saint-Vaast, France, et les deux autres appartiennent à la bibliothèque de la cathédrale de Salisbury en Angleterre. Ce document, dont l’authenticité est parfaitement établie, est notre principale source d’informations au sujet de Patrick et sa mission. Il montre sans l’ombre d’un doute que Patrick annonçait l’Évangile comme aux temps bibliques.

A seize ans, il est capturé par une bande de pirates, puis vendu à un chef tribal de la région qui est aujourd’hui le comté d’Antrim en Irlande du Nord. Pendant six ans, il s’occupe de troupeaux. Pendant cette captivité, il trouve la foi qui donne le salut en Jésus, et se détourne de toutes voies mauvaises. Il est convaincu de péché : « Avant d’être humilié, écrit-il, j’étais comme une pierre gisant sous une épaisse couche de boue. Dans sa miséricorde, le Puissant vint me soulever et me placer dans un endroit élevé, au sommet du mur. Depuis lors, je ne peux que crier ma reconnaissance au Seigneur, à cause de la grâce immense qu’il m’a accordée en ce monde et pour l’éternité».

Patrick recevra personnellement de Dieu un appel très clair pour aller annoncer l’Évangile dans le pays où il avait jadis été captif. Il raconte comment il entendit cet appel pendant un songe : « Je vis un homme, venu, à ce qu’il semblait, d’Irlande… » Patrick est loin de la religion formaliste qui enseigne de devoir accomplir les sacrements pour recevoir le salut….

La religion fondée sur les rituels lui est parfaitement étrangère. Patrick se considérait comme un pécheur sauvé par la grâce du Christ Jésus. Son message, c’est que le salut se trouve en Christ seul: c’est un tout autre message que celui du catholicisme romain de son époque…C’est vers l’âge de trente ans qu’il part pour l’Irlande, accompagné de quelques hommes convaincus comme lui en l’an 405, et pendant soixante années, Patrick parcourt l’Irlande de long en large, annonçant l’Évangile de la grâce et du salut en Jésus-Christ.

Patrick et ses compagnons ont une tâche bien difficile. Ils sont face à l’antique religion païenne des Druides. Druides dans lesquels le peuple a confiance. Il écrit qu’il a baptisé des milliers de chrétiens qui avaient confessé leur foi. Ils évoquent aussi des voyages pleins de périls, des épreuves, des déceptions. Derrière les Druides, ils avaient à faire aux puissances des ténèbres. Mais ils comptaient sur le Christ Jésus et sur le glorieux Saint-Esprit qui vient convaincre de péché, de justice, et de jugement.

La structure qu’il met en place pour cette église est selon la Bible ; un pasteur (ou ancien) est au service de chaque église. L’autorité du pasteur n’est en fait que celle d’un serviteur qui ne domine aucunement sur le peuple. Les normes de la Bible semblent bien respectées. A la fin de sa vie entre 250 et 300 églises sont fondées.

Il fonde aussi des monastères, mais ils ne ressemblent en rien à ceux que nous connaissons, ils ressemblent plus à ceux des «Vaudois» et des anciennes églises qu’il est possible de trouver en Italie et dans la France méridionale. Des hommes n’y viennent que pour quelques années pour y faire des études sur la Bible afin de pouvoir ensuite annoncer l’évangile dans le monde, bien sûr ils se marient aussi.

L’héritage spirituel de Patrick est confisqué par plusieurs évènements, entre autres les papes envoient leur puissance militaire pour contraindre l’Irlande à se soumettre à son contrôle. Cela commence avec le pape Adrien IV (1100/1159) qui autorise le roi d’Angleterre Henri II à envahir l’Irlande… Il lui demande d’en terminer avec les « vices » qui ont pris racine en Irlande et à prélever au bénéfice de St Pierre et de la sainte église romaine un penny par an et par foyer….

L’église alors ne ressemblera plus jamais à celle fondée par Patrick !!!

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter