Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Trois groupes armés chrétiens affrontent l’Etat islamique

L’Unité de protection de la Plaine de Ninive (NPU, « Nineveh Plain Protection Units » en anglais), le groupe « Dwekh Nawsha » et le Conseil militaire syriaque (« Mawtbo Fulhoio Sryoyo » en syriaque) sont les trois principales milices chrétiennes qui combattent l’Etat islamique en Syrie et en Irak. Des chrétiens américains et européens – civils ou ex-militaires – rejoignent actuellement les rangs de ces milices chrétiennes en Syrie et en Irak.

Dwekh Nawsha - milice chrétienne en Irak et en SyrieL’ascension fulgurante de l’organisation terroriste État islamique en Irak et en Syrie a eu pour conséquence principale la création de trois groupes armés chrétiens : l’Unité de protection de la Plaine de Ninive, le Conseil militaire syriaque et le groupe « Dwekh Nawsha ». L’idéologie et les mobiles de ces milices chrétiennes varient donc d’un groupe à l’autre, et en fonction de leur appartenance. Certains protègent leur identité culturelle et historique chrétienne, mais également leur identité nationale. Ils défendent leurs familles, leurs biens, leurs régions, et freinent par la même occasion un exil qui semble inévitable à certains. Benham Atalar, ancien brigadier général de l’armée irakienne du temps de Saddam Hussein et aujourd’hui à la tête de l’Unité de protection de la Plaine de Ninive, déclare ceci:

« Nous n’avons pas d’autre choix. C’est uniquement en prenant les armes, en constituant nos propres unités militaires, que nous pourrons enfin être respectés en tant que communauté »

Scandalisés par les massacres perpétrés par l’Etat islamique à l’encontre des chrétiens d’Orient, près de 1 500 combattants chrétiens belges, suédois, allemands, français et suisses combattent désormais au sein du Conseil militaire syriaque.

Le Conseil Militaire Syriaque

Le Conseil militaire syriaque (CMS, ou Mawtbo Fulhoio Sryoyo en syriaque), basé à Hassaké, est un groupe armé chrétien créé le 8 janvier 2013 au cours de la guerre civile syrienne dans le but de défendre les droits des chrétiens en Syrie, combattre le groupe jihadiste État islamique, et affronter tout groupe radical qui réfute l’existence du peuple syriaque.

Cette milice alliée aux Unités de protection du peuple, branche armée du Parti de l’union démocratique (PYD), est financée par la diaspora syriaque. Le Conseil militaire syriaque dispose d’armes légères et moyennes, dont des lance-roquettes antichar B7, des canons anti-aériens, des camions blindés, ainsi que des mitrailleuses Kalachnikov et MAG.

Ce stock acquis auprès de commerçants irakiens, de tribus arabes hostiles à l’Etat islamique et d’opposants, a été garni au fil du temps par les milices kurdes et l’abandon d’armes appartenant à l’armée régulière. Cela n’a pas pour autant permis de pallier le décalage entre les combattants chrétiens avec les djihadistes de Daech qui possèdent des chars, une artillerie plus lourde et comptent sur les tribus arabes qui leur ont prêté allégeance pour mieux maîtriser le terrain.

Des centaines d’Européens ont rejoint le Conseil militaire syriaque pour «aider les chrétiens d’Irak et de Syrie» persécutés par Daech. Johan Cosar, ancien sous-officier de l’armée suisse de 33 ans, fait partie des chrétiens européens qui ont rejoint le CMS. Il est chargé de former et entraîner les troupes.

Dwekh Nawsha (« Futurs martyrs » en Araméen)

L’association Dwekh Nawsha, qui signifie en Araméen « futurs martyrs » ou « ceux qui vont se sacrifier », est une milice chrétienne créée le 11 août 2014 pour défendre les villages chrétiens de la Plaine de Ninive ou pour tenter de reprendre ceux qui sont tombés aux mains des djihadistes de Daech.

Dwekh Nawsha recrute des anciens militaires à travers sa page Facebook. Cette milice chrétienne ouverte à tous, pour peu que le candidat à l’anti-jihad ait un casier judiciaire vierge et pas d’engagement politique extrême.

« Notre but est d’aller combattre Daesh sur le terrain, de défendre les chrétiens d’Orient et de représenter la France et ses valeurs. »

Une cinquantaine de ces soldats français seraient déjà prêts à partir en Irak pour épauler la branche anglo-saxonne de Dwekh Nawsha déjà active en Irak, composée de combattants canadiens, britanniques et américains.

Unité de protection de la Plaine de Ninive

L’Unité de protection de la Plaine de Ninive” (NPU) est une milice fondée par des chrétiens assyriens de la plaine de Ninive, dans le nord de l’Irak, considérée comme le berceau des Assyriens, l’une des plus anciennes communautés chrétiennes du monde. Cette force de défense armée contre les djihadistes de l’Etat islamique est entraînée par l’organisation américaine “Sons of Liberty International” (SOLI), un groupe ayant pour objectif “d’intervenir là où la communauté internationale a failli”.

« Comment peut-on rester les bras croisés et ne rien faire ? »

Matthew VanDyke, ancien réalisateur de films, affirme que “Sons of Liberty International” fournit gratuitement une formation en sécurité et un entraînement militaire aux chrétiens assyriens d’Irak qui protègent leur peuple des terroristes.

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter