Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Suisse: Les Églises réformées face à leur communication

Lors de sa 51e Assemblée générale, la Conférence des Églises réformées romandes s’est vu présenter les résultats de l’audit externe qu’elle a commandé sur ses problématiques d’information et de communication.
Les Églises réformées romandes savent-elles communiquer? Telle est la question à laquelle la Conférence des Églises réformées de Suisse romande (CER) a décidé de se confronter. Pour ce faire, elle a choisi de lancer un audit externe sur les questions relevant tant des besoins communs en matière de communication de ses six Églises membres, que de leur présence médiatique: avec d’une part le journal Réformés, et d’autre part les activités de son département médias Médias-pro (productions RTSreligion, agence de presse Protestinfo, portail Réformés.ch). Une réflexion de fond suscitée notamment par l’arrêt de la diffusion de l’émission Faut pas croire par la RTS en juin dernier, mais également en prévision du départ à la retraite de son directeur Michel Kocher, à l’été 2023.

Lundi 12 septembre, la 51e Assemblée générale de la CER, qui s’est tenue dans les locaux de la Paroisse de Villamont, à Lausanne, a été très largement consacrée à la présentation des premiers résultats de cette analyse, réalisée par un organisme externe et indépendant.

Diffusion inégale

Si l’étude indique «une présence médiatique permanente et attestée» des Églises réformées (partagée à parts égales entre la presse séculière et ses propres canaux), elle pointe comme faiblesses principales le caractère «confidentiel» de ses canaux digitaux, ainsi que l’absence de stratégie de communication commune. Quant à l’information, elle serait inégalement diffusée: le journal Réformés ne serait lu que par 27% des protestants, selon une étude sous-traitée par l’institut MISTrend, tandis que les contenus produits par les rédactions de RTSreligion et de Protestinfo bénéficient d’une «diffusion efficace».

Du côté de l’indice de réputation révélé par l’analyse de médiamétrie réalisée par l’Argus, les Églises réformées romandes présentent un score plutôt satisfaisant, avec un pourcentage de 81% de contenus jugés neutres, 16% de contenus positifs et seulement 3% de contenus négatifs – Protestinfo étant désigné comme «le principal producteur de contenus négatifs».

Information vs communication?

Naturellement, l’audit s’est également penché sur la répartition des ressources financières entre communication et information, une des tâches du mandat confié étant précisément d’évaluer le positionnement du «curseur» entre ces deux pôles. «La CER investit deux fois plus dans l’information que dans la communication», présente l’audit. Et de mettre à jour la tension parfois ressentie entre les besoins des Églises cantonales en matière de communication et la mission de service public donnée à ses rédactions, se devant d’être journalistiquement impartiales.

Au programme des pistes provisoires envisagées par l’organisme, «une stratégie de communication formalisée», la mise en place de projets «transversaux» (campagnes d’affichage, événements, etc.) ou encore la création d’une «newsroom», soit la fusion entre le journal Réformés et l’agence de presse Protestinfo.

Divergences d’opinion

Suite à la présentation de ces résultats, les délégués des différentes Églises cantonales ont été invités à faire part de leurs premières impressions à chaud, à titre purement indicatif. En ressortent des opinions très diverses, à l’image des réalités de terrain contrastées entre les Églises membres de la CER.

Du côté de Neuchâtel, Yves Bourquin, président de l’Église réformée évangélique cantonale (EREN), adhère par exemple à l’idée d’un «rééquilibrage entre l’info et la com», mais s’interroge sur la possibilité d’une fusion entre «des médias qui doivent courir après un autre but». Quant à Silvano Keller, président du Conseil du Synode jurassien, il s’annonce plutôt défavorable à une telle fusion «par crainte de la centralisation», une préoccupation d’autant plus sensible «en tant que zone périphérique», exprime-t-il.

Si la délégation de l’Église évangélique réformée vaudoise s’exprime en faveur de la création d’une newsroom commune, elle repousse aussi bien la proposition de projets transversaux que le concept d’un événement romand. Alors que pour sa part, la présidente de l’Église protestante de Genève Eva di Fortunato se déclare convaincue que «l’on doit aujourd’hui créer des événements pour communiquer».

Un débat de fond

«On nous propose un vrai changement de paradigme: on parle de vendre notre produit qui est l’Église. Veut-on s’engager sur ce chemin?», réagit Stephan Kronbichler, vice-président de l’Église réformée évangélique du Valais. Et de résumer ainsi le choix qui se présente aux Églises réformées romandes: «Veut-on communiquer pour vendre, ou on fait ce qu’on a a toujours fait et on s’en tient là?»

Pour sa part, Michel Kocher exprime de la reconnaissance pour ce bilan nécessaire à ses yeux. «J’ai toujours dit qu’on ne donne pas assez de moyens à la com. Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’on en donne trop pour l’info», souligne-t-il.

«L’occasion vous est donnée de repenser notre présence au monde», conclut alors Jean-Baptiste Lipp, président de la CER, qu’il avoue «interrogée et challengée» sur ces questions. «Je retiens le flou et la complexité de notre structure, soit la nécessité de travailler aujourd’hui à un dispositif qui nous redonne de l’élan.»

Vendredi 16 septembre, une demi-journée de travail est d’ores et déjà prévue entre les responsables de l’audit et le groupe de pilotage stratégique de la CER, afin de travailler sur la base de ces résultats et pistes initiales. Les propositions consolidées ainsi que la présentation du rapport final sont attendus pour la prochaine AG de la CER, qui aura lieu le 26 novembre.

Je fais un don
Je fais un don

Vous pouvez soutenir le Journal Chrétien par carte bancaire, par prélèvement automatique, par virement bancaire ou par chèque en suivant les étapes ci-dessous.

Afin de vous permettre d’exprimer librement votre générosité en soutenant le Journal Chrétien, J’aime l’info a ouvert cette page de dons hébergée par la plateforme sécurisée Donorbox.

Effectuez votre don sur Donorbox en trois étapes:

Pour effectuer votre don, les 3 étapes à suivre sont très simples.

Étape 1 : Choix du montant

Sur la première page, renseignez le montant de votre don dans la case en choisissant votre devise (euro, dollar, franc Suisse ou Franc CFA).

Il est souhaitable de cocher la case « Écrivez-nous un commentaire », et si vous le voulez cochez également la case « Affichez votre don et commentez sur le mur des donateurs »

Puis cliquez sur le bouton « Suivant ».

Étape 2 : Informations personnelles ou celles de l’entreprise

Afin de recevoir une confirmation de votre paiement et le reçu fiscal, il est nécessaire de renseigner vos coordonnées personnelles (prénom, nom de famille, Email, téléphone, adresse postale) ou celles de la société donatrice si le don est fait par une entreprise. Ces informations nous permettrons de vous identifier et de vous adresser les reçus fiscaux.

A ce stade, vous pouvez choisir de « Faire un don anonyme » ou préciser que « Ce don est pour le compte d’une entreprise » si tel est le cas.

Cochez aussi la case pour déclarer sur l’honneur que les coordonnées que vous avez mentionnées sont certifiées conformes.

Cliquez sur le bouton « Suivant ».

Étape 3 : Paiement

Choisissez votre mode de paiement en cliquant sur les icônes « Carte » ou « Prélèvement automatique ».

Renseignez les coordonnées nécessaires :
Pour le paiement par carte bancaire, vous devez renseigner le numéro de la carte, la date d’expiration et le code de sécurité.

Pour le paiement par prélèvement automatique, vous devez renseigner l’IBAN de votre compte bancaire.

Cliquez sur le bouton « Faire un don + montant de votre don ».

Un mail vous sera automatiquement envoyé pour confirmer votre opération.

Effectuez votre don par virement bancaire ou par chèque

Paiement par chèque

En plus des options de paiement proposées ici sur Donorbox, vous pouvez aussi choisir de verser votre don en nous adressant un chèque libellé à l’ordre de :


Le Journal Chrétien - J’aime l’info
10-14 rue Jean Perrin
17000 La Rochelle, France

Paiement par virement bancaire

Vous pouvez faire votre virement SEPA en adressant votre paiement à J’aime L’info pour qu’il soit éligibles à une déduction fiscale, en précisant « don au Journal Chrétien » :


J’aime L’info
226 rue Saint-Denis
75002 Paris

IBAN : FR1240031000010000388072S04

BIC : CDCGFRPPXXX

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien est aussi un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Évangile; c’est offrir aux chrétiens des ressources qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs.

Votre don permet au Journal Chrétien de continuer à proposer des services gratuits comme le site d’information Chretiens.info, la plateforme d’étude biblique Bible.audio, le réseau social chrétien Chretiens.net, le nouveau portail chrétien francophone Chretiens.com, la chaîne de télévision chrétienne évangélique Chretiens.Tv, ses applications chrétiennes gratuites et la lettre de nouvelles « Un message biblique par jour » éditée par le Journal Chrétien.

Vos dons sont déductibles d’impôts

Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujettie à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Chaque donateur reçoit immédiatement un reçu fiscal émis par J’aime l’info, une association reconnue d’intérêt général, qui a pour objet le soutien au pluralisme de l’information et la défense d’une presse numérique indépendante et de qualité.

Merci infiniment pour votre soutien

L’équipe du Journal Chrétien.

—————————————————————-

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Il appartient au portail web évangélique Chretiens.com qui regroupe la plateforme de ressources bibliques Bible audio, le réseau social chrétien Chretiens.net, la chaîne de télévision chrétienne évangélique Chretiens.Tv, ses applications chrétiennes gratuites et la lettre de nouvelles « Un message biblique par jour« .

Le site Chretiens.info propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Tagschrétiens, chrétien, bible, bible audio, Dieu, Jésus, Jésus-Christ, évangélique, évangéliques, église, église évangélique, protestants, église protestante

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la newsletter

Soutenez le Journal Chrétien, le média de la vérité qui passe l’information au tamis de l’Évangile.