Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Abus de charité chrétienne : 158 prêtres escroqués par Michel Gosse et Jacky Baudet

Télécharger l'application du Journal Chrétien

158 prêtres ont été escroqués de 218 000 euros par Michel Gosse, 59 ans, et Jacky Baudet, 61 ans. Les deux hommes se faisaient passer pour des chrétiens en difficulté. Ils ont été condamnés à de la prison ferme.

La 13e chambre du tribunal correctionnel de Paris jugeait mercredi Michel Gosse, un homme de 59 ans qui escroque les hommes d’église depuis les années 80, et son complice Jacky Baudet. Les deux hommes ont escroqué 158 prêtres entre 2009 et 2012 pour un préjudice estimé à 218 000 euros.

C’est dans un annuaire récupéré au Sacré-Cœur que Michel Gosse a découvert les noms de plusieurs prêtres « vulnérables » en raison de leur âge. Il prenait contact avec eux en empruntant de faux noms et en se faisant passer pour un ancien paroissien. Afin de rassurer le religieux, il pouvait citer des noms familiers des membres de l’église ou dire au prêtre qu’il avait baptisé son petit-fils plusieurs années auparavant. Il disait souvent être fraîchement sorti de prison et avoir besoin d’argent pour se nourrir, s’habiller ou se loyer. Abusant de la charité chrétienne et profitant de la naïveté des ecclésiastiques, il s’est fait verser des sommes d’argent allant de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros.

Jacky Baudet, qui compte déjà huit condamnations à son actif, avait pris la relève en 2010 quand Michel Gosse a été incarcéré. Il a expliqué au tribunal avoir copié le mode opératoire de Michel Gosse consistant à appeler des hommes d’église sous une fausse identité et à se faire passer pour un chrétien qui traverse une période difficile.

« Michel était capable d’adopter cinq voix différentes au téléphone (…). J’observais en douce comment il s’y prenait»

Comme son mentor, Jacky Baudet va parfois jusqu’à rappeler au prêtre qu’il a baptisé ses enfants ou ses petits-enfants et citer des noms de rues ou de personnes connues de l’homme d’église. Il parvient à se faire envoyer des chèques ou des mandats cash pour des sommes variant entre 500 et 1500 euros.

Les deux escrocs ont été dénoncés par le biais d’un coup de fil anonyme. Ils ont été interpellés et placés en détention au commissariat du 19e arrondissement. La perquisition effectuée chez Jacky Baudet, assortie d’écoutes téléphones confirment que les deux hommes ont collaboré pour escroquer des prêtres âgés. « C’est plus facile de les escroquer quand ils sont âgés », a indiqué Jacky Baudet.

Déjà condamné à 21 reprises pour escroqueries envers des leaders chrétiens, Michel Gosse écope de quatre ans de prison ferme, contre deux ans pour son complice, Jacky Baudet.

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Chrétiens

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter