Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Variole du singe : le nombre de cas s’accroit, l’OMS recommande l’isolement des cas et le traçage de leurs contacts.

Les données révèlent plus de 100 cas de variole du singe confirmés dans prêt de 20 pays hors d’Afrique, dont les principaux foyers sont le Portugal avec 37 cas, l’Espagne qui 34 cas et le Royaume-Uni qui a déjà enregistre 57 cas. Le premier cas a été recensé le 07 mai 2022 en Angleterre. Puis l’Espagne, le Portugal, le Canada et les états unis ont signalé la présence de cette maladie dans leur pays respectifs. En France le premier cas a été détecté le 20 mai 2022 et on dénombre déjà 03 cas à ce jour. La Suède, l’Autriche et d’autres pays sont également touchés par cette maladie.

L’OMS recommande l’isolement des cas et le traçage de leurs contacts. Ainsi la riposte doit se concentrer sur les personnes touchées et les personnes ayant des rapports étroits avec les sujets infectieux. Toutefois, l’organisation mondiale de la santé (OMS) signal dans un rapport  publié le 20 mai, qu’il ne s’agit à aucun cas de stigmatiser les groupes de personne à cause de la maladie. Car « la stigmatisation peut dissuader les gens de se faire soigner et donc empêcher de mettre un terme à une épidémie et entrainer une propagation non détectée ».

La variole du singe est une maladie infectieuse émergente causée par un virus transmis par des animaux infectés. Elle peut se propager d’une personne à l’autre à travers des particules des gouttelettes respiratoires, des lésions cutanées infectées, des fluides corporels, par contact sexuel ou lors du contact avec du matériel contaminé.

La période d’incubation dure 05 à 21 jours. Dans la plupart des cas la maladie est bénigne, c’est-à-dire qu’elle guérie spontanément entre 2 à 3 semaines. Mais dans des rares cas il peut y avoir des complications entrainant la mort. Elle se manifeste par la fièvre, les céphalées, des adénopathies, par l’apparition du rash, (éruption cutanée soudaine et passagère).

Bien qu’il n’existe pas encore de traitement et de vaccin spécifique contre la variole du singe, le vaccin contre la variole protège dans 85% des cas.

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter