Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Nicolas Sarkozy condamné à un an de prison ferme

L’ancien président français Nicolas Sarkozy est reconnu coupable de « corruption » et de « trafic d’influence » dans l’affaire dite des « écoutes ». Le Tribunal correctionnel de Paris a condamné l’ancien président français à trois ans de prison dont un an ferme pour « corruption » et « trafic d’influence ». Son avocat Thierry Herzog et le magistrat Gilbert Azibert, cités dans le dossier ont également été condamnés.

L’affaire dite des « écoutes » date de 2014. Alors que Nicolas Sarkozy est placé sur écoute dans l’enquête sur le financement libyen de sa campagne, la justice découvre l’existence d’une ligne téléphonique secrète au nom de Paul Bismuth que M. Sarkozy utilise pour communiquer avec son avocat Me Herzog.

Selon la justice, l’ancien président, à travers M. Herzog, tentait d’obtenir des informations sur le dossier Bettencourt auprès de Gilbert Azibert alors magistrat à la Cour de cassation, en échange d’un poste à Monaco pour le magistrat.

L’avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, et l’ancien magistrat Gilbert Azibert ont également été condamnés ce lundi à la même peine pour corruption et dissimulation d’atteinte au secret professionnel.

« Ils étaient parfaitement conscients du caractère frauduleux de leurs actes », a déclaré la présidente de la 32e chambre correctionnelle de Paris, Christine Mée, citée par la radio nationale France Info.

Nicolas Sarkozy, qui a été « garant de l’indépendance de la justice, s’est servi de son statut d’ancien président pour gratifier un magistrat ayant servi son intérêt personnel », a déclaré Christine Mée, citée par le journal « Le Monde ».

Des accusations que Nicolas Sarkozy a toujours niées indiquant qu’il n’y avait jamais eu la moindre corruption dans cette affaire. Cet ancien président français a annoncé lundi après-midi par le biais de son avocate Me Jacqueline Laffont, qu’il va faire appel de cette décision.

La famille politique (droite) de Nicolas Sarkozy a réagi après l’annonce de sa condamnation, et qualifié la décision « d’acharnement ». « La sévérité de la peine est absolument disproportionnée et révélatrice de l’acharnement de judiciaire », a écrit sur son compte Twitter l’actuel patron des Républicains, Christian Jacob. Julien Aubert, député LR, a également indique sur BFMTV, que le jugement était « quasi excessif pour ne pas dire partial ».

Selon la loi française, Nicolas Sarkozy, qui a présidé la France de 2007 à 2012, n’est pas obligé de purger sa peine en prison pouvant être placé sous bracelet électronique et il a dix jours pour faire appel de la décision.

Pour un média chrétien gratuit et sans pubblicité, soutenez le Journal Chrétien dès 1€

Nous avons fait le pari d’un journalisme moderne, chrétien et de qualité. Nous analysons les faits, décryptons l’information et offrons à nos lecteurs les outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion.

Le Journal Chrétien accorde une place importante à la Bible, un instrument efficace mis par Dieu dans les mains des croyants pour leur enseigne les comportements adaptés à la volonté divine. Voilà pourquoi nous proposons des études bibliques et une application de ressources bibliques.

Tous ces services ont un coût. Le Journal Chrétien ne peut pas poursuivre son travail d’information et d'évangélisation sans des dons réguliers. Votre soutien financier nous est donc précieux.

❤️Faire un don pour soutenir le Journal Chrétien 

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts en France à hauteur de 66%.

Soutenez la mission du Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité. Si vous appréciez nos publications, faites un don pour nous permettre de poursuivre notre mission.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter