Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Mort de Simon Pierre NGOMO: un reportage d’Estelle Bebeng pour Chrétiens TV

Regardez le reportage d’Estelle Bebeng sur l’émouvant adieu de l’Eglise Presbytérienne Reformée du Cameroun au pasteur Simon Pierre NGOMO.
Les fidèles de l’Eglise Presbytérienne Reformée du Cameroun (EPRC) ont accompagné leur père fondateur, le Révérend Pasteur Simon Pierre NGOMO à sa dernière demeure. La cérémonie funèbre de l’homme de Dieu décédé la veille (dans la nuit du jeudi 14 mai) des suites du COVID19, a eu lieu dans l’enceinte de la paroisse Corneillet situé à Anguissa, quartier de Yaoundé, capitale politique du Cameroun, où, vers 17.30 locales, il a également été inhumé devant une foule nombreuse de fidèles éplorés.

Les obsèques du pasteur Simon Pierre NGOMO ont été à la mesure de sa grande réputation, et ce malgré le caractère subit de sa disparition. La cérémonie des obsèques a débuté dans la matinée ce jour. Une foule immense avait envahi aussi bien le domicile du défunt que la chapelle de l’Eglise Corneillet. Membres de la famille, amis et connaissances du Révérend Simon Pierre Ngomo ainsi que les fidèles chrétiens venus de plusieurs bords religieux et hommes d’église étaient présents. Tous ont tour à tour rendu un hommage au disparu en revenant sur ses enseignements et l’héritage qu’il laisse à l’ensemble de sa communauté et au-delà : « Le pasteur Simon Pierre NGOMO était comme un père pour nous, il a toujours œuvré pour le bien de ses fidèles. Lorsque J’ai appris qu’il est décédé je suis descendue à la paroisse en courant ; Le Pasteur Simon Pierre NGOMO était un homme dynamique au grand cœur, il aimait tout le monde ». Confie une fidèle de l’EPRC présente sur les lieux des obsèques.
Le Révérend Pasteur Simon NGOMO mort à l’âge de 71 ans est né le 11 novembre 1949 ; Une vie pleinement consacrée au service des âmes; Ancien servant de messe à l’Eglise catholique, il est un produit des classes de Sciences expérimentales, aujourd’hui connues sous le nom de classes de terminale. Pendant ses années d’études à Bibia-Lolodorf (sud du Cameroun) dans les années 70, il bénéficia d’un encadrement de missionnaires américains qui voyaient déjà en lui des talents de Pasteur. Pasteur, il le deviendra le 27 juillet 1975, et sera délégué par la suite à la paroisse de Sangmélima, toujours dans la région de Sud.
Après avoir officié pendant des années pour l’Eglise Presbytérienne du Cameroun, le Révérend Pasteur Simon Pierre NGOMO décide de mettre sur pieds sa propre congrégation religieuse : l’Eglise Presbytérienne Reformée du Cameroun (EPRC) était née. Il en restera le guide jusqu’à sa mort.
Ses obsèques se sont déroulés sous haute sécurité, les autorités avaient en effet ordonné aux fidèles présents sur les lieux, de s’éloigner du cercueil à chaque fois, afin d’éviter toute contamination du COVID-19, maladie ayant emporté l’homme de Dieu. Et pour leur sécurité, toutes les personnes venues rendre un dernier hommage au Révérend étaient parés d’un masque de protection.
Le corps a été enterré non loin de l’entrée de la Paroisse Corneillet de Yaoundé sous le regard triste des proches du défunt ; Les yeux trempés de larme, de nombreux fidèles éplorés et incrédules n’en revenaient pas. Selon le Secrétaire Général de l’EPRC, le Révérend MBOMO ZOMO OYONO Remy, les membres de cette congrégation religieuse se retrouveront d’ici deux semaines pour rendre à nouveau un hommage à leur père, frère, Président le Révérend Simon Pierre NGOMO. Il sera question de réfléchir à l’avenir. Le meilleur hommage rendu au père fondateur de l’EPRC, sera surtout de pérenniser cette œuvre immense. Mais il n’est jamais facile de remplacer un tel monument.

Estelle Bebeng à Yaoundé

Faire un don

A travers le monde, vous êtes des millions à lire le Journal Chrétien, un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps. Chaque visiteur de notre site y trouvera quelque chose d’unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fausses informations, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.
C’est pourquoi il est si important que le Journal Chrétien demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût qui nécessite la mobilisation de la communauté chrétienne. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l’univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.

NB: Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujetties à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Je fais un don

_________________________________________________

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter