Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La Russie et la Turquie conviennent d’un cessez-le-feu dans la province d’Idleb, en Syrie

Télécharger l'application du Journal Chrétien

Jeudi, la Russie et la Turquie sont convenues d’un cessez-le-feu dans la zone de désescalade de la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, après des pourparlers entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan qui ont duré environ six heures.

Le cessez-le-feu entre en vigueur à partir de 00h01 vendredi, selon le protocole lu après les entretiens par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

La Russie et la Turquie sont également convenues de créer un corridor de sécurité dont les limites seront situées à 6 km au nord et à 6 km au sud de l’autoroute stratégique M4, qui relie Alep au nord à Lattaquié dans le nord-ouest de la Syrie.

Les paramètres concrets de fonctionnement du corridor de sécurité seront convenus entre les ministères de la Défense russe et turc dans un délai de sept jours, indique le protocole.

La Russie et la Turquie commenceront à patrouiller conjointement sur l’autoroute M4 le 15 mars 2020, selon le protocole signé par les ministres de la Défense des deux pays.

Selon le protocole, la Russie et la Turquie ont confirmé leur fidélité au maintien de la souveraineté, de l’indépendance, de l’unité et de l’intégrité territoriale de la Syrie.

Elles ont également confirmé leur volonté de lutter contre toutes les manifestations du terrorisme et d’anéantir tous les groupes terroristes, reconnus comme tels par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

Les parties ont souligné que le conflit syrien n’a pas de solution militaire et qu’il doit être réglé par un processus politique mené et mis en œuvre par les Syriens eux-mêmes avec l’aide des Nations Unies, conformément à la résolution 2254 du Conseil de sécurité.

La Russie et la Turquie ont souligné l’importance d’améliorer encore la situation humanitaire des Syriens, d’apporter une aide humanitaire à tous ceux qui en ont besoin sans imposer de conditions préalables et sans discrimination, d’empêcher les transferts forcés de personnes et de contribuer au retour volontaire et en toute sécurité des réfugiés et des personnes déplacées à l’intérieur du pays vers leur lieu de résidence permanente en Syrie, indique le protocole.

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter