Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La renaissance du Cinéma camerounais est une réalité

La cérémonie d’ouverture de la  5e édition des journées du jeune cinéaste le jeudi 11 août 2022 dans la salle Sita Bella à Yaoundé a fini par convaincre les plus  sceptiques.

 

Les cinéastes  de tout bord ont répondu massivement présent à ce rendez-vous  des « no name ».La salle de Sita Bella est  devenue étroite avec ses à peine 200 places pour le public cinéphile et jeunes passionnés, lâchés sur des appareils.  Strass ; palettes et autres bling bling étaient de la partie  pour ces apprentis du 7eme art qui continuent de rêver de faire carrière dans ce noble métier. Dans une tribune libre publiée le 11 Aout 2022 sur sa page Facebook intitulée « Cinéma camerounais, Il faut y croire! » le président de l’association des journalistes critique de cinéma ; Martial Ebenezer NGUEA  pense que le rêve est permis pour les jeunes  au pays de Bassek ba kobhio. Le travail de ces enfants le confirme. D’où cette  déclaration  : « Les pépites naissent tous les jours. Des talents bien construits et d’autres sans doute arrivés à point et qui font de cet art, la beauté de son origine. Le rêve est encore permis. Les mêmes envies des salles obscures obsèdent bon nombre.  » Une sortie  qui sonne comme appel à l’aide pour l’encadrement  serein de ces jeunes qui se risquent encore dans cet art. Mécènes ; pouvoirs publics ; professionnels et le public doivent pleinement jouer leurs partitions pour maintenir la flamme allumée.

L’horizon s’éclaircit avec le temps

La descente aux enfers du cinéma camerounais s’est amorcée en 2003 avec la fermeture d e la salle de cinema le capitole. Six ans après les dernières salles ont suivie.  L’ouverture en 2016 des salles Canal olympia n’a  véritablement rien  changé . Au plan international pas grand-chose à se  mettre sous la dent.  La bonne nouvelle est qu’il y ‘a des productions qui se font au Cameroun. Les cinéphiles en sont accros. La 5e édition des journées du jeune cinéaste en est une preuve. «  Les jeunes veulent faire du cinéma. Ils veulent se faire entendre. Ils croient dur comme fer que le médium par excellence qu’est le cinéma n’est pas mort.Ils s’imposent de l’American way of live. Normal ! Le final cut américain et son éternel climax font toujours l’épopée de toutes les grandes histoires du cinéma. Le pastiche de la bagarre sino-nippone n’est pas un crime. C’est réveiller le mort-vivant pour espérer habiller le monstre en blanc pour le ramener à la vie. Ils ont fait salle comble. » Peux-t-on lire dans le post de Martial nguea.  24h avant la célébration de la journée internationale de la jeunesse ; les jeunes cinéastes font entendre leur voix à la salle Sita Bella qui se trouve étrangement au ministère de la communication. Message  reçu par Seyi Lucien  représentant personnel  du ministre des arts et de la culture.

Retour sur la cérémonie d’ouverture

L’équipe du festival s’est saignée comme d’habitude pour offrir un spectacle de haute facture. Maimounatou et Cinecamer  ont  abusé de leurs propres économies pour vendre le rêve. Ce n’est pas l’illusion. Les productions projetées valaient le coup. Deux courts métrages « Monster et Jericho »  qu’on classe dans le registre de la tragédie.   Le premier a mis les pieds dans le plat des violences faites aux femmes qui façonnent des monstres que sont les enfants.  Quant au second il nous plonge dans la réalité du capitalisme qui absorbe tout en condamnant à l’isolement les récalcitrants. Que dire des trois épidotes de la série « Koloc 2 fac» qui fait la peinture de la réalité de la vie dans nos minis cités entre étudiants qui partagent le même espace. La démonstration  de force  des arts martiaux d’une bande des jeunes en enlever de rideau   déconnant  la violence en milieu scolaire a fixé le cap de cette cérémonie qui a démarré  timidement sous un ciel frisquet.   Entre les lignes on pouvait percevoir  la capacité de résilience que ces jeunes. Lesquels ont trouvé  l’occasion de dire avec Martial E. NGUEA « Notre cinéma ne mourra pas à Sita Bella » Il suffit d’y croire.

Thierry EDJEGUE

Je fais un don
Je fais un don

Vous pouvez soutenir le Journal Chrétien par carte bancaire, par prélèvement automatique, par virement bancaire ou par chèque en suivant les étapes ci-dessous.

Afin de vous permettre d’exprimer librement votre générosité en soutenant le Journal Chrétien, J’aime l’info a ouvert cette page de dons hébergée par la plateforme sécurisée Donorbox.

Effectuez votre don sur Donorbox en trois étapes:

Pour effectuer votre don, les 3 étapes à suivre sont très simples.

Étape 1 : Choix du montant

Sur la première page, renseignez le montant de votre don dans la case en choisissant votre devise (euro, dollar, franc Suisse ou Franc CFA).

Il est souhaitable de cocher la case « Écrivez-nous un commentaire », et si vous le voulez cochez également la case « Affichez votre don et commentez sur le mur des donateurs »

Puis cliquez sur le bouton « Suivant ».

Étape 2 : Informations personnelles ou celles de l’entreprise

Afin de recevoir une confirmation de votre paiement et le reçu fiscal, il est nécessaire de renseigner vos coordonnées personnelles (prénom, nom de famille, Email, téléphone, adresse postale) ou celles de la société donatrice si le don est fait par une entreprise. Ces informations nous permettrons de vous identifier et de vous adresser les reçus fiscaux.

A ce stade, vous pouvez choisir de « Faire un don anonyme » ou préciser que « Ce don est pour le compte d’une entreprise » si tel est le cas.

Cochez aussi la case pour déclarer sur l’honneur que les coordonnées que vous avez mentionnées sont certifiées conformes.

Cliquez sur le bouton « Suivant ».

Étape 3 : Paiement

Choisissez votre mode de paiement en cliquant sur les icônes « Carte » ou « Prélèvement automatique ».

Renseignez les coordonnées nécessaires :
Pour le paiement par carte bancaire, vous devez renseigner le numéro de la carte, la date d’expiration et le code de sécurité.

Pour le paiement par prélèvement automatique, vous devez renseigner l’IBAN de votre compte bancaire.

Cliquez sur le bouton « Faire un don + montant de votre don ».

Un mail vous sera automatiquement envoyé pour confirmer votre opération.

Effectuez votre don par virement bancaire ou par chèque

Paiement par chèque

En plus des options de paiement proposées ici sur Donorbox, vous pouvez aussi choisir de verser votre don en nous adressant un chèque libellé à l’ordre de :


Le Journal Chrétien - J’aime l’info
10-14 rue Jean Perrin
17000 La Rochelle, France

Paiement par virement bancaire

Vous pouvez faire votre virement SEPA en adressant votre paiement à J’aime L’info pour qu’il soit éligibles à une déduction fiscale, en précisant « don au Journal Chrétien » :


J’aime L’info
226 rue Saint-Denis
75002 Paris

IBAN : FR1240031000010000388072S04

BIC : CDCGFRPPXXX

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien est aussi un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Évangile; c’est offrir aux chrétiens des ressources qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs.

Votre don permet au Journal Chrétien de continuer à proposer des services gratuits comme le site d’information Chretiens.info, la plateforme d’étude biblique Bible.audio, le réseau social chrétien Chretiens.net, le nouveau portail chrétien francophone Chretiens.com, la chaîne de télévision chrétienne évangélique Chretiens.Tv, ses applications chrétiennes gratuites et la lettre de nouvelles « Un message biblique par jour » éditée par le Journal Chrétien.

Vos dons sont déductibles d’impôts

Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujettie à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Chaque donateur reçoit immédiatement un reçu fiscal émis par J’aime l’info, une association reconnue d’intérêt général, qui a pour objet le soutien au pluralisme de l’information et la défense d’une presse numérique indépendante et de qualité.

Merci infiniment pour votre soutien

L’équipe du Journal Chrétien.

—————————————————————-

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Il appartient au portail web évangélique Chretiens.com qui regroupe la plateforme de ressources bibliques Bible audio, le réseau social chrétien Chretiens.net, la chaîne de télévision chrétienne évangélique Chretiens.Tv, ses applications chrétiennes gratuites et la lettre de nouvelles « Un message biblique par jour« .

Le site Chretiens.info propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Tagschrétiens, chrétien, bible, bible audio, Dieu, Jésus, Jésus-Christ, évangélique, évangéliques, église, église évangélique, protestants, église protestante

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la newsletter

Soutenez le Journal Chrétien, le média de la vérité qui passe l’information au tamis de l’Évangile.