Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Joe Biden remporte la présidentielle et appelle à « guérir » une nation divisée

Joe Biden s’est proclamé samedi soir 46e président des Etats-Unis et a promis dans sa première allocution à la nation en tant que président élu de chercher à unifier un pays polarisé à l’extrême après quatre années de présidence Trump.

« Le peuple de cette nation a parlé. Il nous a donné une victoire claire, une victoire convaincante », a-t-il dit lors de son discours de victoire prononcé à Wilmington, dans l’Etat du Delaware, où il réside et où siégeait son équipe de campagne.

« Je promets d’être un président qui ne cherche pas à diviser mais à unifier, qui ne voit pas d’Etats rouges et d’Etats bleus, mais ne voit que les Etats-Unis », a poursuivi Joe Biden alors que les chaînes d’information diffusent continuellement depuis la fin du scrutin des cartes du pays colorées de rouge et de bleu – les couleurs traditionnelles du Parti républicain et du Parti démocrate.

Biden s’est engagé à « rassembler les forces de la décence » pour lutter contre la pandémie de coronavirus qui a fait plus de 235.000 morts aux Etats-Unis, à rebâtir la prospérité économique alors que des millions se sont retrouvés au chômage, à assurer la santé des Américains et à expurger le racisme systémique.

Sans jamais mentionner le nom de son adversaire, il s’est adressé aux 70 millions d’électeurs qui ont voté pour le président sortant et a prôné une politique de coopération bipartisane.

« Pour tous ceux qui ont voté pour le président Trump, je comprends leur déception ce soir. J’ai moi-même perdu quelques fois. Mais à présent, donnons une chance à chacun d’entre nous. Le moment est venu de repousser les discours agressifs, de faire baisser la température, de nous regarder et de nous écouter à nouveau. Et pour progresser, nous devons cesser de traiter nos adversaires comme nos ennemis. Ils ne sont pas nos ennemis. Ils sont des Américains. »

« La Bible nous enseigne qu’il y a une saison pour tout, un temps pour construire, un temps pour récolter et un temps pour semer, et un temps pour guérir. Le moment est venu de guérir en Amérique. »

TRUMP REFUSE DE CONCÉDER LA DÉFAITE

Il aura fallu attendre près de quatre jours entiers pour connaître l’issue de l’élection du 3 novembre, la faute à un dépouillement interminable dans certains Etats clefs comme la Pennsylvanie en raison du recours massif au vote par correspondance ou par anticipation, risque sanitaire oblige.

En fin de matinée heure de Washington, peu avant 16h30 GMT, les grands réseaux de télévision et l’agence Associated Press ont annoncé que les 20 grands électeurs de Pennsylvanie donneraient à Joe Biden la majorité requise au collège électoral.

L’ancien vice-président de Barack Obama a alors été déclaré président-élu des Etats-Unis. Le candidat démocrate, qui aura 78 ans le 20 novembre, deviendra deux mois plus tard le président le plus âgé à sa prise de fonction.

Donald Trump, qui jouait au golf lorsque les principales chaînes américaines ont annoncé la victoire de son adversaire, a refusé de concéder sa défaite.

« Cette élection est loin d’être terminée », a affirmé le président républicain sortant, dont les équipes ont engagé plusieurs recours dans l’espoir d’obtenir que les tribunaux invalident sa défaite dans les urnes.

« Nous savons tous pourquoi Joe Biden se précipite pour se faire passer à tort pour le vainqueur, pourquoi ses alliés médiatiques font tant d’efforts pour l’aider; ils ne veulent pas que la vérité soit dévoilée », a poursuivi Donald Trump.

En amont du scrutin, il avait refusé de s’engager à une passation pacifique du pouvoir en cas de défaite – et a maintenu ce cap.

Mais les représentants électoraux d’Etats à travers le pays ont déclaré n’avoir aucun élément indiquant une fraude massive.

Et en félicitant rapidement Joe Biden, de nombreux dirigeants de la planète, dont le président français Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre britannique Boris Johnson et le Premier ministre canadien Justin Trudeau, ont peut-être rendant plus difficile pour Donald Trump de clamer que l’élection présidentielle lui a été volée, ainsi qu’il l’a répétée tout au long du dépouillement.

AVEC KAMALA HARRIS, UNE BARRIÈRE TOMBE

A mesure que l’information de la victoire de Joe Biden et de sa vice-présidente, Kamala Harris, se propageait, des manifestations de joie se sont multipliées dans plusieurs villes à travers le pays.

A Atlanta, en Georgie, Emmi Braselton, 37 ans, graphiste freelance, raconte qu’elle se promenait avec sa fille Sylvie, âgée de 2 ans, quand les effusions ont débuté.

« C’est quoi tout ça, maman ? », lui a demandé la fillette

– Je lui ai dit ‘le gentil a gagné’. Et aussi, ‘il y a désormais une femme à la vice-présidence’. Elle m’a répondu: ‘Je veux être présidente' », a raconté Braselton.

Mais comme un rappel des profondes divisions du pays, des partisans de Donald Trump ont organisé des manifestations réclamant d' »arrêter le vol » devant les capitoles des Etats du Michigan, de la Pennsylvanie et de l’Arizona.

« Ça me dégoûte, ça me rend triste », dit Jayla Doyle, 35 ans, qui dirige un pub dans la petite ville de Mifflintown en Pennsylvanie. « Je pense que l’élection a été truquée », ajoute-t-elle.

Elu pour la première fois au Sénat des Etats-Unis en 1972, Joe Biden, qui a la réputation solidement établie d’être dans l’empathie et d’un abord simple, va devoir s’employer pour refermer les plaies et les divisions d’une société tourmentée qui s’est polarisée autour de la figure clivante de Donald Trump, protecteur des intérêts du pays pour les uns, menace contre la démocratie pour les autres.

Face à lui se présente la difficile mission de gouverner un pays ravagé par l’épidémie de coronavirus qui a tué plus de 235.000 Américains, et l’impact économique de celle-ci, ainsi que par les manifestations et contre-manifestations contre les discriminations raciales et les violences policières.

Avec lui arrive à la Maison blanche Kamala Harris, la première femme élue à la vice-présidence des Etats-Unis. Née d’un père jamaïcain et d’une mère indienne, la sénatrice démocrate de Californie est aussi la première femme noire et a première femme d’ascendance indienne à occuper ce poste, au deuxième rang dans la hiérarchie du pouvoir.

« Qu’il ait eu l’audace de briser l’une des barrières les plus solides qui existe dans notre pays en choisissant une femme pour être sa vice-présidence est un témoignage de la personnalité de Joe », a-t-elle dit à Wilmington dans son discours de présentation du futur président.

MISSION DIFFICILE

La victoire de Joe Biden valide sa stratégie bâtie sur quatre axes: retrouver le vote ouvrier qui avait fait cruellement défaut à Hillary Clinton en 2016, remobiliser l’électorat noir, tirer parti du rejet violent de Donald Trump par une large partie de la population épuisée par les polémiques permanentes attisées par l’ex-magnat de l’immobilier et proposer face à la pandémie de coronavirus une politique radicalement de celle de l’administration sortante.

L’ancien vice-président et les démocrates n’auront toutefois pas obtenu le raz-de-marée qu’ils espéraient aux élections législatives qui se tenaient le même jour que la présidentielle pour renouveler la totalité de la Chambre des représentants et 35 sièges du Sénat.

Cela pourrait compliquer la réalisation des promesses de campagne de Biden de « corriger » en partie l’héritage laissé par Donald Trump, qu’il s’agisse de baisses d’impôts ayant particulièrement profité aux entreprises et à la classe aisée, de politiques très strictes en matière d’immigration, ou encore l’abandon d’accords internationaux comme celui de Paris sur le climat ou celui sur le programme nucléaire iranien.

Si les républicains venaient à conserver le contrôle du Sénat, ils devraient vraisemblablement s’opposer à d’importantes politiques voulues par Joe Biden, en premier lieu sur l’assurance maladie et le changement climatique.

Donald Trump, 74 ans, devient lui le premier président sortant à échouer à être réélu depuis son pair républicain George H.W. Bush en 1992. Mais il n’est pas certain que l’issue du dépouillement sera le clap de fin de l’ascension politique fulgurante de cet homme qui, avant son triomphe de 2016, n’avait jamais concouru à la moindre élection.

L’ex-magnat de l’immobilier et présentateur de télévision a fait le plein dans les petites villes et les comtés ruraux où son discours nationaliste et ses positions sur l’avortement, les droits de la communauté LGBT ou le port d’arme, portent le plus.

Dans quatre Etats, représentant au total 45 grands électeurs, l’issue du scrutin n’est pas encore connu. Il s’agit de l’Arizona (11), de la Caroline du Nord (15), de la Géorgie (16) et de l’Alaska (3).

Les 538 grands électeurs du Collège électoral désignés Etat par Etat se réuniront pour élire le 14 décembre prochain le président. L’ensemble des recours portés devant les tribunaux par l’équipe Trump devra avoir été réglé avant cette date.

La date d’investiture est fixée elle au 20 janvier.

(avec Michael Martina à Detroit, Michigan, Mimi Dwyer à Phoenix, Arizona, Jarrett Renshaw à Philadelphie, Jan Wolfe à Boston et Doina Chiacu, Alexandra Alper, Raphael Satter, Makini Brice, Aram Roston, Susan Cornwell et Richard Cowan à Washington; version française Jean Terzian, Blandine Hénault, Benjamin Mallet, Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André)

Je fais un don
Je fais un don

Vous pouvez soutenir le Journal Chrétien par carte bancaire, par prélèvement automatique, par virement bancaire ou par chèque en suivant les étapes ci-dessous.

Afin de vous permettre d’exprimer librement votre générosité en soutenant le Journal Chrétien, J’aime l’info a ouvert cette page de dons hébergée par la plateforme sécurisée Donorbox.

Effectuez votre don sur Donorbox en trois étapes:

Pour effectuer votre don, les 3 étapes à suivre sont très simples.

Étape 1 : Choix du montant

Sur la première page, renseignez le montant de votre don dans la case en choisissant votre devise (euro, dollar, franc Suisse ou Franc CFA).

Il est souhaitable de cocher la case « Écrivez-nous un commentaire », et si vous le voulez cochez également la case « Affichez votre don et commentez sur le mur des donateurs »

Puis cliquez sur le bouton « Suivant ».

Étape 2 : Informations personnelles ou celles de l’entreprise

Afin de recevoir une confirmation de votre paiement et le reçu fiscal, il est nécessaire de renseigner vos coordonnées personnelles (prénom, nom de famille, Email, téléphone, adresse postale) ou celles de la société donatrice si le don est fait par une entreprise. Ces informations nous permettrons de vous identifier et de vous adresser les reçus fiscaux.

A ce stade, vous pouvez choisir de « Faire un don anonyme » ou préciser que « Ce don est pour le compte d’une entreprise » si tel est le cas.

Cochez aussi la case pour déclarer sur l’honneur que les coordonnées que vous avez mentionnées sont certifiées conformes.

Cliquez sur le bouton « Suivant ».

Étape 3 : Paiement

Choisissez votre mode de paiement en cliquant sur les icônes « Carte » ou « Prélèvement automatique ».

Renseignez les coordonnées nécessaires :
Pour le paiement par carte bancaire, vous devez renseigner le numéro de la carte, la date d’expiration et le code de sécurité.

Pour le paiement par prélèvement automatique, vous devez renseigner l’IBAN de votre compte bancaire.

Cliquez sur le bouton « Faire un don + montant de votre don ».

Un mail vous sera automatiquement envoyé pour confirmer votre opération.

Effectuez votre don par virement bancaire ou par chèque

Paiement par chèque

En plus des options de paiement proposées ici sur Donorbox, vous pouvez aussi choisir de verser votre don en nous adressant un chèque libellé à l’ordre de :


Le Journal Chrétien - J’aime l’info
10-14 rue Jean Perrin
17000 La Rochelle, France

Paiement par virement bancaire

Vous pouvez faire votre virement SEPA en adressant votre paiement à J’aime L’info pour qu’il soit éligibles à une déduction fiscale, en précisant « don au Journal Chrétien » :


J’aime L’info
226 rue Saint-Denis
75002 Paris

IBAN : FR1240031000010000388072S04

BIC : CDCGFRPPXXX

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news, le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien est aussi un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Évangile; c’est offrir aux chrétiens des ressources qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs.

Votre don permet au Journal Chrétien de continuer à proposer des services gratuits comme le site d’information Chretiens.info, la plateforme d’étude biblique Bible.audio, le réseau social chrétien Chretiens.net, le nouveau portail chrétien francophone Chretiens.com, la chaîne de télévision chrétienne évangélique Chretiens.Tv, ses applications chrétiennes gratuites et la lettre de nouvelles « Un message biblique par jour » éditée par le Journal Chrétien.

Vos dons sont déductibles d’impôts

Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Si vous êtes une entreprise française assujettie à l’IR ou l’IS, 60% de votre don au Journal Chrétien est déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. La réduction d’impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

Chaque donateur reçoit immédiatement un reçu fiscal émis par J’aime l’info, une association reconnue d’intérêt général, qui a pour objet le soutien au pluralisme de l’information et la défense d’une presse numérique indépendante et de qualité.

Merci infiniment pour votre soutien

L’équipe du Journal Chrétien.

—————————————————————-

Le Journal Chrétien est un média d’espérance qui passe l’information au tamis de l’Évangile. Il parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des femmes et des hommes de notre temps.

Il appartient au portail web évangélique Chretiens.com qui regroupe la plateforme de ressources bibliques Bible audio, le réseau social chrétien Chretiens.net, la chaîne de télévision chrétienne évangélique Chretiens.Tv, ses applications chrétiennes gratuites et la lettre de nouvelles « Un message biblique par jour« .

Le site Chretiens.info propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Tagschrétiens, chrétien, bible, bible audio, Dieu, Jésus, Jésus-Christ, évangélique, évangéliques, église, église évangélique, protestants, église protestante

Actualité par mots-clés :

Joe Biden

Kamala Devi Harris

Kamala Harris

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la newsletter

Soutenez le Journal Chrétien, le média de la vérité qui passe l’information au tamis de l’Évangile.