Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Entretien de Xi Jinping avec Aung San Suu Kyi

Télécharger l'application du Journal Chrétien

Le président chinois Xi Jinping s’est entretenu officiellement avec la conseillère d’Etat du Myanmar Aung San Suu Kyi à Naypyidaw, la capitale du Myanmar, le 18 janvier 2020.
La Chine et le Myanmar sont convenus de travailler ensemble pour bâtir une communauté de destin, ouvrant une nouvelle ère de leurs relations bilatérales.

Le président chinois, Xi Jinping, et la conseillère d’Etat du Myanmar, Aung San Suu Kyi, ont annoncé la décision samedi lors de leurs entretiens officiels à Naypyidaw, la capitale du Myanmar.

Xi Jinping a déclaré que, jouissant d’une profonde amitié « Paukphaw » (fraternelle), la Chine et le Myanmar ont face à eux de nouvelles opportunités de développement dans les relations bilatérales, les deux pays étant entrés dans une nouvelle étape de développement national.

Cette fois, a souligné le président chinois, les deux parties ont décidé de bâtir conjointement une communauté de destin Chine-Myanmar, inaugurant une nouvelle ère de leurs relations bilatérales.

Le président chinois a demandé que des efforts soient faits pour mettre en oeuvre la décision qui vient d’être prise, planifier et déployer systématiquement la prochaine phase d’échanges et de coopération dans divers domaines, et de renforcer l’orientation politique des relations bilatérales, afin de hisser les relations bilatérales à un niveau supérieur.

Le président chinois Xi Jinping s’entretient officiellement avec la conseillère d’Etat du Myanmar Aung San Suu Kyi à Naypyidaw, la capitale du Myanmar, le 18 janvier 2020. (Xinhua/Rao Aimin)

Premièrement, a dit Xi Jinping, la Chine et le Myanmar doivent accélérer l’alignement de leurs stratégies de développement et intensifier leurs efforts dans la construction du Couloir économique Chine-Myanmar (CMEC).

Les deux pays doivent aussi faire avancer leur plan quinquennal de coopération économique et commerciale, harmoniser efficacement leurs stratégies de développement et bien mettre en oeuvre leur coopération économique et commerciale et en termes de capacité de production.

Soulignant l’importance primordiale du CMEC dans la coopération bilatérale dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route » (ICR), le chef de l’Etat chinois a noté que les deux parties avaient déjà entamé la construction de fond du CMEC, ajoutant qu’elles devaient aussi s’efforcer d’accroître le sentiment de gain des deux peuples, en particulier le peuple du Myanmar, dès que possible.

Deuxièmement, les deux pays doivent se concentrer sur des projets de coopération phares pour renforcer leur connectivité, a déclaré Xi Jinping.

En ce sens, la Chine et le Myanmar sont convenus de permettre aux projets de Kyaukphyu de jouer un rôle démonstratif et moteur au sein du CMEC, et d’accélérer la construction de la zone de coopération économique frontalière Chine-Myanmar et de la nouvelle ville de Rangoon, afin de compléter l’agencement global du corridor économique soutenu par ses parties nord, est et ouest.

Les deux pays doivent également aller de l’avant avec des projets de connectivité, notamment des autoroutes, des chemins de fer et des réseaux électriques, afin de former un réseau structurel pour le corridor, a dit Xi Jinping.

Les gens du Myanmar accueillent le président chinois Xi Jinping dans la rue à Naypyidaw, la capitale du Myanmar, le 18 janvier 2020. (Xinhua/Du Yu)

Troisièmement, la Chine et le Myanmar doivent développer le commerce et les investissements et stimuler la coopération au niveau local, a déclaré le président chinois, ajoutant que la Chine a toujours adhéré au respect de la justice tout en poursuivant des intérêts communs dans sa coopération pratique avec le Myanmar.

La Chine encourage le Myanmar à augmenter ses exportations vers la Chine, soutient les entreprises chinoises dans l’augmentation de leurs investissements au Myanmar et souhaite renforcer la coopération financière bilatérale, a-t-il indiqué.

Xi Jinping a également encouragé les deux parties à tirer pleinement parti de l’avantage géographique de leur corridor économique et à promouvoir les échanges et la coopération entre le Myanmar et les provinces chinoises, et notamment la province du Yunnan, afin de contribuer au développement global des deux pays.

Quatrièmement, la Chine et le Myanmar doivent approfondir les échanges culturels et entre peuples et promouvoir l’amitié et la compréhension entre leurs deux peuples, a déclaré Xi Jinping.

Il a également exhorté les deux parties à faire des événements célébrant le 70e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques bilatérales et de l’Année de la culture et du tourisme Chine-Myanmar un succès, et à encourager davantage de jeunes à procéder à des échanges afin de transmettre l’amitié « Paukphaw » de génération en génération.

La Chine et le Myanmar doivent aussi s’efforcer d’améliorer les moyens de subsistance, la sécurité et la construction d’infrastructures le long du CMEC, afin que davantage d’habitants du Myanmar en bénéficient le plus tôt possible, a-t-il déclaré.

Le président chinois Xi Jinping rencontre la conseillère d’Etat du Myanmar Aung San Suu Kyi après avoir assisté à une cérémonie de bienvenue organisée par le président du Myanmar Win Myint au palais présidentiel à Naypyidaw, la capitale du Myanmar, le 17 janvier 2020. (Xinhua/Rao Aimin)

Souhaitant une fois de plus la chaleureuse bienvenue à M. Xi, Mme Aung San Suu Kyi a déclaré que le Myanmar accorde beaucoup d’importance à son amitié avec la Chine et espère continuer à être un bon ami de la Chine.

La visite de M. Xi, qui compte une signification de jalon et a donné des résultats fructueux, permettra d’approfondir considérablement l’amitié « Paukphaw » (fraternelle) entre le Myanmar et la Chine et de promouvoir leur coopération pratique, a-t-elle dit.

La partie du Myanmar est prête à faire avancer activement la construction du Corridor économique entre le Myanmar et la Chine, à mettre pleinement en oeuvre des projets à Kyaukphyu et à faire progresser la coopération dans des domaines tels que les transports, l’énergie, les capacités de production, les questions humanitaires, les frontières et au niveau local, a-t-elle dit.

Le Myanmar est prêt à joindre ses efforts à ceux de la Chine pour aller de l’avant, construire une communauté de destin Myanmar-Chine afin de mieux bénéficier aux deux peuples, a-t-elle dit.

Mme Aung San Suu Kyi a déclaré qu’une caractéristique importante des relations entre le Myanmar et la Chine a été leur respect, leur compréhension et leur soutien mutuels.

La Chine apporte depuis longtemps au Myanmar une compréhension et un soutien précieux aux niveaux bilatéral et international, et le peuple du Myanmar s’en souviendra toujours, a-t-elle dit.

L’appui de la Chine n’est pas dans son propre intérêt, mais pour sauvegarder l’équité et la justice, ce qui est particulièrement précieux pour les petits pays tels que le Myanmar, a-t-elle dit.

A l’heure actuelle, les problèmes concernant la paix et le développement dans le monde, ainsi que l’équité et la justice internationales, ne sont pas encore résolus, a dit Mme Aung San Suu Kyi.

Le président chinois Xi Jinping rencontre la conseillère d’Etat du Myanmar Aung San Suu Kyi après avoir assisté à une cérémonie de bienvenue organisée par le président du Myanmar Win Myint au palais présidentiel à Naypyidaw, la capitale du Myanmar, le 17 janvier 2020. (Xinhua/Rao Aimin)

Certains pays se sont ingérés sans raison dans les affaires intérieures d’autres pays au nom des droits de l’Homme, de questions ethniques ou religieuses, a-t-elle dit, en faisant remarquer que le Myanmar ne cédera jamais à de telles pressions et ingérences.

Mme Aung San Suu Kyi a exprimé l’espoir que la Chine continuera à défendre la justice pour les pays de petites et moyennes dimensions, y compris le Myanmar, sur la scène internationale et à jouer un rôle constructif dans la promotion du processus de paix dans son pays.

Soulignant qu’une grande distance révèle un bon cheval et que l’amitié fait son épreuve dans le danger, M. Xi a déclaré que la Chine est un bon ami digne de la confiance du Myanmar.

Notant que la Chine et le Myanmar ont conjointement défendu et mis en pratique les Cinq principes de la coexistence pacifique, M. Xi a déclaré que les deux parties se sont non seulement fait confiance et se sont entraidées, et ont établi un modèle pour les échanges entre les pays, mais ont également apporté des contributions historiques à la promotion de l’établissement d’un nouveau type de relations internationales.

La Chine s’est toujours attachée à respecter le choix indépendant des peuples de tous les pays d’une voie de développement adaptée à leurs conditions nationales, et a insisté sur la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays, a dit M. Xi.

La Chine continuera de s’exprimer sur la scène internationale en faveur de la justice pour le Myanmar et de soutenir ce pays pour dans la sauvegarde de sa dignité nationale et de ses droits et intérêts légitimes, a dit M. Xi.

La Chine soutient également le Myanmar pour faire avancer le processus de paix et à réaliser la réconciliation nationale, et elle est disposée à continuer de jouer un rôle constructif à cet égard, a-t-il ajouté.

Après les entretiens, les dirigeants des deux pays ont assisté à une cérémonie d’échange de documents de coopération bilatérale, couvrant les domaines politique, économique, commercial, des investissements, humanitaire, local et autres.

Les gens du Myanmar accueillent le président chinois Xi Jinping dans la rue à Naypyidaw, la capitale du Myanmar, le 17 janvier 2020. (Xinhua/Du Yu)

La Chine et le Myanmar ont également publié samedi une déclaration conjointe.

Selon cette déclaration, les deux parties sont convenues de continuer à renforcer la coordination et la coopération dans les instances régionales et multilatérales telles que les Nations Unies, la coopération Chine-ASEAN et la plate-forme de coopération Lancang-Mékong.

Elles sont convenues de se soutenir mutuellement sur les questions concernant leurs intérêts fondamentaux et leurs principales préoccupations, de travailler étroitement sur les questions mondiales concernant les défis auxquels sont confrontés les pays en développement et de défendre conjointement la paix, la stabilité et le développement dans la région et dans le monde.

Les deux parties poursuivront leurs interactions étroites à haut niveau, renforceront la confiance politique mutuelle, amélioreront la communication stratégique, approfondiront les échanges d’expériences en matière de gouvernance et favoriseront davantage les échanges amicaux entre leurs institutions législatives, leurs partis politiques et au niveau local, indique le document.

Elles se sont également engagées à continuer de faire jouer pleinement le rôle des mécanismes intergouvernementaux pour la coopération pratique, tels que le Comité mixte Chine-Myanmar sur la coopération économique, commerciale et technique et le Comité de coopération agricole Chine-Myanmar, et à approfondir la coopération concrète dans des domaines tels que l’économie et le commerce, l’agriculture, la forêt, l’investissement et les finances.

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Aung San Suu Kyi

Xi Jinping

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter