Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Drames de l’humanité

Télécharger l'application du Journal Chrétien

Drames de l’humanité.

Des rabbins disent que plus l’homme s’éloigne de la Thorah, c’est-à-dire plus l’homme s’éloigne de l’enseignement de la Bible, le chaos s’installe dans le monde, dérèglement climatique compris… C’est un peu comme moi quand je ne respecte pas le mode d’emploi pour mon véhicule, il fonctionne très mal. Pire, il tombe en panne… Voyons plusieurs calamités qui ont frappé le monde. J’en oublie certainement par ignorance ou manque d’informations pour certains ….

Voyons quelques drames, épidémies, génocides et guerres…. Je terminerai par le premier …Qui est souvent oublié dans l’histoire des hommes, mais pas dans la Bible…

1ère épidémie :

Première épidémie documentée de l’histoire, en Grèce vers les années 430 avant Jésus-Christ, la peste d’Athènes était certainement due à une fièvre typhoïde. Les effets sont décrits par l’historien Thucydide, lui-même touché par la maladie. Il est supposé qu’un tiers de la ville, soit 200.000 habitants périrent lors de cette épidémie, ce qui provoqua le début du déclin d’Athènes !…

Si vous avez lu le livre « L’éternité dans leur cœur » de Don Richardson… Vous savez comment cette épidémie fut stoppée. Pour résumer, Epiménide fut demandé de Crêtes et par ses conseils, des autels intitulés « à un Dieu inconnu » furent érigés, des moutons sélectionnés et sacrifiés dessus. L’épidémie s’arrêta à partir de ce moment… tout cela est de l’histoire.

Pouvons-nous remarquer que les autorités d’Athènes participèrent à tous ces sacrifices ? L’apôtre Paul y fait référence dans les Actes des Apôtres 17.16. Cela nous en donne un bien meilleur éclairage. Ce « Dieu inconnu », nous le connaissons n’est-ce pas ? C’est lui qui fut invoqué en cette circonstance dramatique, et lui qui a donc répondu favorablement.

Cet exemple est très instructif… Aussi j’en conclus que si nos dirigeants voulaient officiellement se tourner vers Dieu, puis agir en conséquence…N’y aurait-il pas de changement dans notre monde ?

Avant de continuer sur quelques autres drames collectifs que l’humanité a collectionnés, j’aimerais dire que Dieu a souvent parlé avant… Mais les hommes l’ont-ils écouté ? il semblerait que non… Des paroles prophétiques sont données avant les 2 guerres mondiales, car les hommes s’étaient opposés sur le plan divin… Avant le génocide Arménien aussi, des conseils de Dieu furent donnés, nous reprendrons cela avant chaque événement ci-dessous…

2ème épidémie :

Elle sévit de 165 et 189 environ… Et fut nommée la peste d’Antonin. Vu la connaissance que nous pouvons en avoir, ce fut en vérité une épidémie de Variole. Elle tire son nom de la dynastie des Antonins, dont est issu l’empereur Marc-Aurèle qui régnait dans l’empire Romain…  Elle a commencé vers les années 165 en Mésopotamie. Elle atteignit Rome en moins d’une année. Selon certaines estimations, elle causa 10 millions de morts dans l’empire Romain, et affaiblit véritablement la puissance Romaine.

Nous sommes en droit de penser que les chrétiens eurent une attitude exemplaire dans ces moments de détresse avec leur témoignage et leur engagement. La conséquence fut que beaucoup se tournèrent vers Jésus, et l’Église grandit très vite…

3ème épidémie :

« La peste noire » a commencé en Chine puis est arrivée en Asie centrale avec les Mongoles qui assiégèrent le port de Caffa sur la mer Noire en Crimée…Ce port est tenu par des marchands Génois. Après deux ans de siège, les armées mongoles sont obligées de se retirer après avoir été décimées par la peste noire. Elle se propagera en Afrique du Nord, en Italie et arrivera en France par le port de Marseille, par des navires Génois. Il est estimé 25 à 40 millions de morts en Europe, soit entre le tiers et la moitié de la population de l’époque… Nous étions dans les années 1347 à 1352.

4ème Une autre épidémie en Amérique du Nord :

La variole frappa les Amérindiens, dans les années 1500 à 1650. Il faut dire que si les Amérindiens ont été décimés par les colons, cette épidémie a également contribué à la disparition de ces populations autochtones. Peut-être jusqu’à 20 millions de personnes… Jusqu’à 75% de la population est morte de la variole, modifiant définitivement l’histoire de ces peuples dans cette région du monde.

5ème Le choléra en 1832 puis 1854 :

Le choléra sévira à plusieurs reprises en France causant sans doute plus de 100 000 morts en France, dont plus de 20 000 à Paris. Il faut dire que le choléra tue encore aujourd’hui dans le monde. Cette terrible maladie n’est toujours pas éradiquée.

6ème épidémie :

Nous l’avons presque connue, mais déjà oubliée, celle qui fut nommée curieusement « la grippe espagnole ». Curieusement, elle est aussi d’origine Asiatique. Elle se répand aux États-Unis, puis traverse l’Atlantique par des soldats venant en France. L’histoire raconte que si elle fut nommée « grippe Espagnole », c’est simplement parce que l’Espagne fut la première à alerter sur cette situation qui commençait à devenir alarmante. En France, c’est la censure… L’estimation du nombre de morts en Europe se situe entre 20 et 30 millions de personnes, sans doute jusqu’à 50 millions à l’échelle du monde, dans les années 1918-1919.

En plus :

Il nous faudrait aussi parler aussi d’autres virus qui causèrent de nombreux morts en Asie, en Afrique… et bien sur celui que nous connaissons aujourd’hui…

Les victimes de régimes totalitaires :

Source : Kampuchéa démocratique — Wikipédia (wikipedia.org)

Le régime totalitaire au Cambodge : Sous le terrible POL POT : Un des pires

. Entre 1975 et 1978, le nombre de décès est élevé à 2 746 105 personnes, dont 1 927 061 paysans, 25 168 moines, 48 359 membres des minorités ethniques, 305 417 travailleurs, les employés et les membres d’autres professions, quelque 100 écrivains et journalistes, certains des citoyens étrangers, ainsi que les personnes âgées et les enfants. 568 663 personnes ont disparu ou sont mortes dans la jungle, ou ont été enterrés dans des fosses communes, comme celles qui se trouvaient dans la zone de l’aéroport de Kampong Chhnang, près de Siem Reap et le long des pentes Dangrek. Ces 3 374 768 personnes ont été tuées par les coups de houe, clubs, ont été brûlées vivantes, enterrés vivants, coupées en morceaux, poignardées avec des feuilles pointues des palmiers à sucre, empoisonnées, tuées par un choc électrique, elles ont été torturées avec l’éjection des ongles, ont été écrasées par des tracteurs à chenilles, jetées aux crocodiles qui les ont dévorées, les communistes les avaient coupé leur foie qui a servi de la nourriture aux bourreaux, les jeunes enfants ont été écartelés vivants, ont été jetés dans l’air et mis sur des baïonnettes, battus sur les troncs d’arbres, les femmes ont été violées et empalées.

Bilan des crimes des dictatures communistes, russes et chinoises :

Source : Le bilan des crimes communistes – L’Express (lexpress.fr)

Le bilan soviétique (environ 15 millions de morts) fut largement dépassé par la Chine de Mao. Jean-Louis Margolin estime que la fourchette des victimes oscille entre 45 et 72 millions de morts. Le maoïsme ajoute cette particularité d’avoir voulu « rééduquer une société tout entière ».

Entre les deux totalitarismes, Nazis et communistes :

Source : Le bilan des crimes communistes – L’Express (lexpress.fr)

Cependant, cette volonté d’équivalence sémantique n’est-elle pas historiquement réductrice ? Car, si l’on peut discuter sans fin sur la comparaison entre nazisme et communisme et sur l’ampleur respective des malheurs qu’ils ont provoqués (25 millions de victimes en douze ans de nazisme ; plus de 65 millions en quatre-vingts ans de communisme), leur assimilation n’est pas possible. Et ce d’autant moins que le nazisme possède une caractéristique unique : le déni d’humanité que constitue l’entreprise de destruction intégrale de populations. Singularité à laquelle se rattachent d’autres pratiques qui n’ont pas d’équivalent dans les régimes communistes : la stérilisation de masse, l’assassinat des handicapés et malades mentaux, les expériences scientifiques mortelles sur des cobayes humains.

Génocide Arméniens :

Quelques années avant le génocide Arménien, dans des églises, des paroles prophétiques leurs avaient conseillés de quitter le pays… Peu l’ont fait… J’ai connu le fondateur de l’association « des hommes d’affaires du plein évangile », Demos Shakarian, parti avec ses parents aux USA, suite à ces conseils prophétiques, alors qu’il était enfant. Bien leur en a pris…

Source : Génocide arménien — Wikipédia (wikipedia.org)

Le génocide arménien (en arménien : Հայոց ցեղասպանություն, Hayots tseghaspanoutyoun ; en turc : Ermeni Soykırımı), ou plus précisément le génocide des Arméniens, est un génocide perpétré d’avril 1915 à juillet 1916, voire 1923, au cours duquel les deux tiers des Arméniens qui vivent alors sur le territoire actuel de la Turquie périssent du fait de déportations, famines et massacres de grande ampleur. Il est planifié et exécuté par le parti au pouvoir à l’époque, le Comité Union et Progrès (CUP), plus connu sous le nom de « Jeunes-Turcs », composé en particulier du triumvirat d’officiers Talaat Pacha, Enver Pacha et Djemal Pacha, qui dirige l’Empire ottoman alors engagé dans la Première Guerre mondiale aux côtés des Empires centraux. Il coûte la vie à environ un million deux cent mille Arméniens d’Anatolie et d’Arménie occidentale.

La première guerre mondiale :

Reprenons un peu l’histoire. William Hechler & Théodore Herzl sont convaincus que le temps du retour des Juifs en Palestine est arrivé. Ils font tous leurs efforts diplomatiques pour que cela se fasse, mais ils vont de déception en déception. Finalement, le pasteur William Hechler dit à Martin Buber (philosophe, conteur et pédagogue israélien et autrichien, né le 8 février 1878 à Vienne et mort le 13 juin 1965 à Jérusalem) :  » Votre patrie vous sera bientôt rendue. Car une très grave crise va éclater, dont le sens profond est de provoquer la libération du joug des Païens votre Jérusalem messianique …Nous allons vers une « Weltkrieg » … »  Weltkrieg ?  Une GUERRE MONDIALE ? Qui pouvait prédire un tel évènement qui n’avait encore jamais eu lieu dans l’humanité ? Était-ce une parole prophétique ? »…

Le retour des Juifs en Palestine, voulu par Dieu, ne se fait pas vraiment après la guerre de 14-18, malgré les promesses Anglaises. Dieu va encore intervenir… (Il faut se souvenir que des hommes inspirés de Dieu font le tour des communautés Juives depuis le début des années 1900 et disent qu’il faut retourner en Palestine) …  Peu écouteront, mais la Shoa arrivera….

Avant 1914, il y eu une « Convention mondiale de pentecôte » dans les pays Scandinaves. Le Seigneur Jésus les avait prévenus que beaucoup ne se reverraient pas… La convention mondiale suivante fut annulée pour cause de guerre…. Ce n’est que plus tard que ces réunions mondiales reprirent.

Bilan du désastre…

Source :  Pertes humaines de la Première Guerre mondiale — Wikipédia (wikipedia.org)

Les pertes humaines de la Première Guerre mondiale s’élèvent à environ 18,6 millions de morts. Ce nombre inclut 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,9 millions pour les civils. Les Alliés de la Première Guerre mondiale comme les Empires centraux perdent approximativement plus de 9 millions de vies chacun. Cet article ne parle pas de la grippe espagnole, conséquence indirecte de la guerre.

Curieusement au début de la guerre de 14-18, des missionnaires (dont je ne connais pas les noms) étaient dans le massif de l’Himalaya dans le nord des Indes, là des moines tibétains, leur ont dit « Vos frères se battent nos grands esprits sont ne partis là-bas » ni la télé, ni la radio n’existant ce n’est pas encore le courrier qui mettait des mois n’avaient pu les prévenir…

La deuxième guerre mondiale :

La deuxième guerre mondiale fut aussi prophétisée… Et là encore, devant cette situation, William Hechler dira : Oui, l’état juif viendra, « mais dans le sang »… et quelques années plus tard ce fut la 2ème guerre mondiale !  Oui ; ensuite l’ONU décidera de la création de l’état d’Israël…. Enfin !

Bilan de ce deuxième désastre mondial :

Source : Pertes humaines pendant la Seconde Guerre mondiale — Wikipédia (wikipedia.org)

Elle fut le conflit le plus meurtrier de l’Histoire avec plus de 60 millions de morts soit 2,5 % de la population mondiale de l’époque dont la majorité fut des civils. Globalement, les estimations des historiens varient de 50 millions à 85 millions de morts. Ces valeurs ne prennent pas en considération les morts de carences, privations, de suites de blessures, ou autres maladies consécutives au conflit, après mai 1945, en Europe, et septembre 1945, en Asie.

Les statistiques des pertes de la Seconde Guerre mondiale varient, avec des estimations allant de 50 millions à plus de 70 millions de morts ce qui en fait le conflit le plus meurtrier de l’histoire de l’humanité1, mais pas en termes de décès par rapport à la population mondiale2.

Les civils ont totalisé 40 à 52 millions de morts, dont 13 à 20 millions de maladie ou de famine du fait de la guerre. Les pertes militaires s’évaluent entre 22 et 25 millions, dont 5 millions de prisonniers de guerre morts en captivité.

Sans parler de la Shoa qui comptabilise au moins…  6 millions de Juifs, soit les deux tiers des juifs d’Europe, et environ 40 % des Juifs du monde.

Guerre civile nigériane ou guerre du Biafra, de juillet 1967 à janvier 1970.

Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Nigerian_Civil_War

En moins d’un an, les troupes du gouvernement fédéral ont encerclé le Biafra, capturé les installations pétrolières côtières et la ville de Port-Harcourt. Un blocus a été imposé comme une politique délibérée au cours de l’impasse qui a suivi qui a conduit à une famine de masse. Pendant les deux ans et demi de la guerre, il y a eu environ 100 000 victimes militaires au total, tandis qu’entre 500 000 et 2 millions de civils du Biafra sont morts de faim.

Génocide au Rwanda :

Source : https://www.universalis.fr/encyclopedie/genocide-au-rwanda/

Le 6 avril 1994, un avion transportant le président rwandais Juvénal Habyarimana et son homologue burundais Cyprien Ntaryamira est abattu alors qu’il s’apprête à se poser à Kigali. Cet attentat, qui a lieu alors que des négociations sont en cours entre les Hutu (90 p. 100 de la population rwandaise) et la minorité Tutsi représentée par le Front patriotique rwandais (F.P.R.), exacerbe les tensions qui minent la société rwandaise depuis que celle-ci s’est émancipée du joug colonial belge en 1962. Dans les jours qui suivent, les Hutu s’en prennent aux membres de la minorité Tutsi, ainsi qu’aux Hutu modérés qui refusent de participer à ces exactions : en quelques semaines, entre 500 000 et un million de personnes – pour une population totale de 7 millions d’habitants – sont froidement et systématiquement exterminées par les miliciens du régime. Face à ce génocide qui déstabilise toute l’Afrique centrale, la communauté internationale tarde à réagir

La paix c’est quand ?

Depuis les années 1940, c’est-à-dire depuis que je suis sur terre, il y a toujours eu des guerres dans un coin de la planète… guerre de Corée, d’Algérie, du Vietnam… Guerres au Proche Orient… En Ex-Yougoslavie, les guerres « du Golfe », des guerres civiles Irak, Syrie, Lybie, le Proche Orient, guerres civiles en Afrique Angola, Soudan, Centrafrique, en Europe l’Ukraine, je ne sais plus où encore… Il y a eu aussi la guerre civile en Irlande du Nord…Où encore ?

Premier drame de l’humanité :

Il se situe dans le jardin d’Eden, alors qu’Adam et Êve écoutent le Serpent et désobéissent à Dieu… Le péché est entré dans le monde avec toute sa cohorte de malheurs. Le serpent leur avait bien dit : vous serez comme des dieux connaissant le bien et le mal… Oui, il a dit une partie de la vérité… Oui nous connaissons le mal….

Le serpent, le diable, a réussi son coup, en agissant ainsi… Aujourd’hui, il fait douter de l’existence de Dieu ! Il fait coup double !…

Mais voyons l‘homme qui se met dans les mains du serpent, puis rejette la faute sur Dieu… Dieu n’a pas abandonné l’homme. A Adam et Êve dans le jardin d’Eden, il promet « ta descendance lui écrasera la tête » …

Veux-tu en être au bénéfice ? Même, veux-tu changer de vie ? Alors tourne-toi vers Jésus, celui qui a écrasé la tête du serpent… et tu verras tout change dans ton cœur et par conséquence dans ta vie…

Nous attendons avec impatience les nouveaux cieux et la nouvelle terre…. Où il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur… Ce jour est proche…

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

Une majorité de médias appartient à quelques milliardaires ou à des multinationales, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’un média comme le Journal Chrétien est essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde et faire entendre la voix des chrétiens portée par l’espérance de l’Evangile.
Notre journal est un média d’espérance qui parle des joies et des espoirs ainsi que des tristesses et des angoisses des hommes de notre temps.
Dans un paysage médiatique marqué par le mensonge et les fake news (infox, fausses nouvelles, fausses informations, informations fallacieuses), le Journal Chrétien se positionne comme le média de la vérité. Nos journalistes et correspondants essaient de s’approcher de la vérité des faits avec beaucoup d’humilité.

Le Journal Chrétien propose notamment l’actualité chrétienne internationale (chrétiens du monde, chrétiens persécutés), des études bibliques, des dépêches d’agences de presse, l’actualité française et internationale, des nouvelles économiques, boursières, sportives et sanitaires, des informations sur les sciences et technologies, etc.

Actualité par mots-clés :

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter