Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Abonnez-vous à Chrétiens TV, la chaîne YouTube du Journal Chrétien

Le prix Nobel de médecine 2019 pour William G. Kaelin Jr. et Gregg L. Semenza

Les Américains Gregg L. Semenza, de l’université Johns Hopkins, et William G. Kaelin Jr., de l’université Harvard, partagent le prix de physiologie ou médecine 2019 avec leur collègue britannique, Peter J. Ratcliffe, de l’Institut Francis Crick de Londres. Grâce à leurs travaux, de nouvelles méthodes de lutte contre le cancer, l’anémie, et d’autres maladies vont devenir possibles.
Les lauréats du Prix Nobel de médecine 2019 ont découvert comment les cellules détectent les variations de niveau d’oxygène et comment elles s’y adaptent. Depuis sa création en 1901, le prix Nobel est décerné tous les ans dans six catégories et est considéré comme le prix le plus prestigieux au monde pour chaque domaine.

Peter John Ratcliffe est un médecin et professeur d’université britannique. Il a fréquenté le Lancaster Royal Grammar School pour garçons. Il obtint une bourse ouverte au Gonville and Caius College de Cambridge en 1972 pour étudier la médecine à l’université de Cambridge, puis termina ses études à l’hôpital St Bartholomew de Londres. Qualifié en 1978, il s’installe à Oxford où il suit une formation en médecine rénale à l’université d’Oxford, avec un accent particulier sur l’oxygénation rénale.
En 1989, il changea de domaine pour fonder un nouveau laboratoire, obtenant une bourse de recherche senior du Wellcome Trust pour travailler sur les voies de détection de l’oxygène cellulaire.
Au début des années 1980, les chercheurs étaient très peu informés des processus cellulaires fondamentaux conduisant à l’hypoxie. Tout cela a changé en 1989, lorsque Ratcliffe, qui avait suivi une formation de spécialiste des reins, a créé un laboratoire pour explorer la régulation de l’érythropoïétine, hormone responsable de la stimulation de la production de globules rouges, et que l’on sait qu’il est activé dans les reins. cellules suite à une privation d’oxygène.
Le groupe de Ratcliffe a vite compris que les cellules rénales n’étaient pas les seules à réagir à l’hypoxie. Des dizaines de types de cellules, tant chez l’homme que chez d’autres organismes, pourraient activer l’érythropoïétine et d’autres gènes lorsqu’ils sont privés d’oxygène. S’appuyant sur ces découvertes, le groupe Ratcliffe a permis de découvrir une chaîne moléculaire détaillée d’événements que les cellules utilisent pour détecter l’oxygène. Cette même voie est également activée dans de nombreuses tumeurs cancéreuses, ce qui leur permet de créer de nouveaux vaisseaux sanguins pour soutenir leur croissance.
Une grande partie de la compréhension actuelle de l’hypoxie a émergé du laboratoire de Ratcliffe.
Il est lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine 2019 avec Gregg L. Semenza et William Kaelin Jr. pour leurs travaux sur le contrôle de l’oxygénation des cellules.

William George Kaelin Jr. est un professeur de médecine à l’université Harvard. Il a obtenu son baccalauréat en mathématiques et en chimie à la Duke University et a obtenu son diplôme en médecine en 1982. Il a effectué sa résidence en médecine interne à la Johns Hopkins University et a été boursier en oncologie à la Dana – Farber Cancer Institute. Après avoir décidé au premier cycle que sa recherche n’était pas sa force, à la DFCI, il a effectué des recherches dans le laboratoire de David Livingston, où il a connu du succès dans l’étude du rétinoblastome. En 1992, il a installé son propre laboratoire à DFCI, au bout du hall de Livingston, où il a effectué des recherches sur des formes de cancer héréditaires telles que la maladie de von Hippel – Lindau. Il est devenu professeur à la Harvard Medical School en 2002.
En 2016, William Kaelin Jr. a obtenu le prix Albert-Lasker pour la recherche médicale fondamentale ainsi que le ASCO Science of Oncology Award et le AACR Princess Takamatsu Award.
En 2019, il a obtenu le prix Nobel de médecine qu’il doit partager avec Gregg L. Semenza et Peter J. Ratcliffe.

Gregg Leonard Semenza est un médecin, oncologue et un professeur américain à l’école de médecine de l’université Johns-Hopkins à Baltimore qui a découvert le facteur induit par l’hypoxie. Il a étudié la bêta-thalassémie tout en poursuivant son doctorat à l’université de Pennsylvanie. Il a terminé sa formation en résidence en pédiatrie au centre médical de l’université Duke. Il a obtenu le prix Nobel de médecine 2019.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter