Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Abonnez-vous à Chrétiens TV, la chaîne YouTube du Journal Chrétien

« Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi » (Jean 6:37)

La volonté du Père est qu’aucun de ceux qui ont été donnés au Fils ne puisse être repoussé ou perdu. Nul ne peut venir à Lui sans être soumis à la grâce divine, la seule qui ait changé son cœur ; c’est pourquoi aucun de ceux qui s’approchent du Seigneur ne sera rejeté. L’évangile annonce qu’aucune personne, même disposée à se sauver elle-même, par une certaine humiliation ou dans une vie de sainteté, ne peut être rachetée ; en fait, Dieu attire l’homme par sa Parole et le Saint-Esprit ; le devoir de tout homme est d’entendre et d’apprendre, c’est-à-dire de recevoir cette grâce offerte, et d’accepter à cette promesse du salut.

« Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. » (Jean 6:37-40)

Jésus ne refuse aucun de ceux qui viennent à lui

Le Seigneur Jésus a promis qu’il ne refusera aucun de ceux qui viendront à lui. Ceux qui naissent de nouveau lui sont donnés par le Père, et il veut accomplir la volonté du Père.
Le contexte de cette affirmation confirme cette doctrine. En effet, au verset 36, Jésus constate que la plupart de ses auditeurs, bien qu’ils l’aient vu, n’ont pas cru en lui. Ils n’ont vu en lui qu’un roi potentiel, un libérateur politique (Jean 6:14-15), mais non le Fils de Dieu, qui exprime parfaitement les pensées divines (Jean 5:19). Ils ont vu celui qui donnait du pain matériel, mais non celui qui était lui-même le pain de vie. Pourquoi ? Parce que le Père ne les a pas donnés à Jésus.

Jésus ne met pas dehors ceux que le Père lui donne

« Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi » (Jean 6:37)
Seuls ceux en qui le Père a commencé à oeuvrer viennent à Jésus. Lorsque Pierre a fait sa confession de la messianité de Jésus, celui-ci lui dit que ce n’est pas de lui-même (de son être naturel : la chair et le sang) qu’il l’a trouvé, mais que c’est son Père qui le lui a révélé (Matthieu 16:17).
On peut aussi traduire ce verset de la manière suivante : « Celui que le Père me donne vient à moi, et moi, je ne le mettrai pas dehors ». On ne peut «mettre dehors» que ce qui est déjà «dedans». C’est ce que confirmeront les trois versets suivants dans lesquels Jésus nous donne les raisons pourquoi il ne mettra pas dehors ceux que le Père lui a donnés : toute la motivation de son incarnation était de faire la volonté de son Père. Or, cette volonté est qu’il préserve ceux que le Père lui a donnés et qu’il les ressuscite au dernier jour.
Cette affirmation de la souveraineté de Dieu est un thème fréquent dans l’Evangile de Jean : « C’est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père. » (Jean 6:65). Nous le retrouvons dans Jean 10:29 et surtout dans la prière sacerdotale (Jean 17:2, 6, 9, 24). Cela n’ôte rien à la liberté et à la responsabilité humaines qui consistent à regarder au Fils et à mettre sa confiance en lui, ce qui correspond à entendre le Père et recevoir son enseignement : « Il est écrit dans les prophètes: Ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement vient à moi. » (Jean 6:45).

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter