Connect with us

Chrétiens.info : l'actualité chrétienne en continu – Le Journal Chrétien

Un pasteur et 8 chrétiens portés disparus à l’est de l’Ouganda

Chrétiens persécutés

Un pasteur et 8 chrétiens portés disparus à l’est de l’Ouganda

Un pasteur et huit autres chrétiens à l’est de l’Ouganda sont portés disparus depuis l’attaque d’une église par une foule musulmane survenue il y a deux semaines. Lors de la réunion de prière, les assaillants, après avoir enfermé les membres de l’assemblée chrétienne dans le bâtiment, les ont battu et ont violé 15 femmes.

Le 15 janvier dernier, vers 15 h 30, une foule rassemblant près de 90 musulmans ont fait irruption dans la réunion de prière de l’église Katira située dans le village du même nom dans le district de Budaka. Ils les ont alors battu avec des bâtons, ce qui n’était jamais arrivé jusqu’à présent puisque les musulmans s’étaient contentés de jeter des pierres sur le toit du bâtiment de l’église pour perturber les cultes.

Le soir de l’attaque, environ 80 membres sur les 500 fidèles de la congrégation étaient présents. Parmi ceux qui s’échappaient avant que les portes ne soient fermées, un chrétien a entendu un des assaillants crier : « Dégagez le pasteur qui convertit nos musulmans au christianisme » .

Le pasteur Moses Mutasa était en train de parler avec quelques visiteurs inconnus à l’église quand plusieurs autres sont arrivés en criant : « Que le pasteur dégage. » Il a fui, a déclaré le révérend Musa Mukenye qui surveille plusieurs églises dans le district du comté d’Iki-iki.

« Nous ne savons pas ce qui est arrivé à notre pasteur, Moses Mutasa », a déclaré le pasteur Mukenye au cours d’une réunion avec des responsables locaux, de la police et d’autres agents de sécurité. «Il a pu être tué ou pris en otage. »

Les assaillants ont enfermé environ la moitié des personnes présentes à l’intérieur du bâtiment, ont battu les hommes et les ont ligoté pendant qu’ils violaient des femmes, a déclaré un ancien de l’église qui avait réussi à s’échapper et s’est tenu impuissant à l’extérieur du bâtiment. Environ 50 hommes et 30 femmes ont assisté à la réunion de prière, mais la plupart des personnes enfermées à l’intérieur étaient des femmes, selon certaines sources.

Les assaillants musulmans placés à l’extérieur du bâtiment de l’église ont également battu des hommes et ont violé des femmes pendant qu’elles essayaient de s’échapper, rapporte un ancien de l’église. « Des vêtements de femmes ont été trouvés à l’intérieur et à l’extérieur de l’église », a t-il dit.

Les femmes maltraitées ont été traitées dans une clinique de Katira.

Selon les sources locales, la police est arrivée environ deux heures après le début de l’attaque. Plusieurs membres de l’église ont également été blessés parce qu’ils ont été piétinés dans la ruée alors qu’ils tentaient de s’échapper. Lorsque la police est arrivée, les attaquants ont fui. Deux jours plus tard, les membres de l’église ont trouvé des tracts accusant le pasteur de convertir les musulmans et menaçant plus d’attaques.

Les assaillants étaient des musulmans de la région, qui est majoritairement musulmane, selon les sources. Le lendemain de l’attentat, certains membres de l’église ont tenté de se venger et, à la veille de l’arrivée de la police, ils ont organisé une rencontre avec des responsables politiques chrétiens, musulmans et locaux le 22 janvier.

Les chrétiens avaient l’intention de détruire la mosquée du village afin d’envoyer un message qu’ils n’étaient pas des lâches, mais le pasteur Mukenye a plaidé pour qu’ils adoptent une attitude de pardon, et ils se sont abstenus, a t-il dit.

Le Pasteur Mukenye a déclaré à Morning Star News que les chrétiens devraient laisser les autorités exercer la justice :

« Cet acte est mauvais, et la police ne devrait pas céder jusqu’à ce que les attaquants soient arrêtés et inculpés devant un tribunal », a-t-il déclaré.

Commentaires

La Rédaction

L'équipe du Journal Chrétien est composée des journalistes, pasteurs, théologiens et intellectuels chrétiens.

Chrétiens persécutés

To Top
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.