Connect with us

Chrétiens.info : l'actualité chrétienne en continu – Le Journal Chrétien

Un chrétien en prison encourage à prier pour le salut des Chinois

Chrétiens de Chine

Un chrétien en prison encourage à prier pour le salut des Chinois

Un avocat chrétien en Chine qui est détenu depuis 2014 pour sa foi a encouragé dans un message transmis à son épouse de prier, non pour sa libération, mais pour que les âmes soient sauvées et que l’évangile se répande dans son pays.

Au cours d’une interview accordée à la radio de l’organisation « Voice of the Martyrs », Mme Wong, l’épouse de l’avocat des droits de l’homme a partagé l’histoire de son mari emprisonné ainsi que les encouragements qu’il lui a transmis par l’intermédiaire de son avocat.

Mme Wong rapporte que son époux a été condamné à la prison parce qu’en sa qualité d’avocat des droits de l’homme, il avait représenté des chrétiens poursuivis par l’État. Alors qu’il n’avait jamais incité le peuple à se révolter contre le gouvernement, mais assurait simplement la défense de ses clients privés de la liberté d’expression, les autorités l’ont considéré comme une menace.

Sa fonction, associée à son implication dans l’évangélisation a vraisemblablement conduit à ce que les autorités le remarquent et le considèrent comme un danger, a encore rapporté Mme Wong.

Le gouvernement, dit-elle, est en effet particulièrement attentif aux rassemblements de personnes comme c’est le cas pour l’église.

Placé en détention pour « incitation à la subversion du pouvoir de l’État », l’avocat chrétien a été condamné, le 30 mai 2014, à cinq ans de prison. Après sa condamnation, témoigne Mme Wong, elle n’a été autorisée à lui rendre visite pour un bref instant que deux ans plus tard :

« La première fois que j’ai été autorisée à lui rendre visite c’était en août 2016, et seulement pour 30 minutes » a-t-elle rapporté à VOM. Il y avait un mur de verre entre eux. Trois gardes se tenaient derrière mon dos et quatre gardes se tenaient derrière mon mari. »

Pendant cet entretien, le couple avait dû, avant la visite, signer un document stipulant qu’ils n’aborderaient pas certains sujets dans la discussion comme la vie professionnelle de l’avocat, et que dans le cas où il passait outre ces interdictions, ils ne pourraient plus se revoir, a témoigné Mme Wong.

Elle a pu le revoir une deuxième fois en octobre 2016, mais pas depuis. C’est donc dans un message transmis par son avocat qu’elle a reçu des orientations concernant la prière. Dans ce message, l’avocat chrétien ne lui a pas demandé de prier pour lui-même, mais de prier pour les personnes afin que l’évangile se répande davantage et que l’église se multiplie.

« Il m’a transmis un message par son avocat pour me dire de prier, de prier pour cinq à six personnes, et de demander à chaque chrétien de prier pour cinq à six autres personnes différentes pour diffuser l’évangile », a déclaré Mme Wong.

Au cours de cette entrevue que Mme Wong a eu avec VOM aux États-Unis, elle a indiqué ne pas avoir peur mais être dans l’incertitude quant à ce qui pourrait se passer à son retour en Chine. Admettant qu’elle se sentait quelquefois seule dans la bataille, elle explique s’être rappelée dans ce moment-là que Jésus avait crié à Dieu, demandant pourquoi son Père l’avait abandonné.

Les paroles de Jésus qui évoquent, dans Matthieu 16, le fait pour les disciples de prendre sa croix et de les suivre, l’ont aussi encouragées.

Mme Wong a aussi témoigné qu’elle trouvait un soutien dans Matthieu 10 v 29 – 31 : « Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou ? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père. Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. » Cette parole du Seigneur l’a assuré que Dieu était au contrôle.

Au moment de terminer son interview, Mme Wong a exhorté les chrétiens à prier pour elle et son mari

« Je voudrais vous demander de prier pour mon mari, pour sa protection et son encouragement. Priez aussi pour que je sois en paix en Chine, qu’on ne me fasse aucun mal et que je ne sois pas menacée par le gouvernement. »

Elle a enfin demandé aux auditeurs de prier pour la Chine.

« Priez pour que les Chinois, que tous les Chinois se repentent et se tournent vers Dieu et croient en Jésus Christ », a-t-elle encore dit.

Commentaires

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Chrétiens de Chine

To Top
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.